Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Les propositions de Jean-Baptiste Raffalli pour redonner un avenir, inspiré du passé, au Puntettu


Rédigé par le Lundi 22 Juin 2015 à 22:42 | Modifié le Mardi 27 Septembre 2016 - 22:51


On va reparler du quartier du Puntettu à très brève échéance. Objet de longs affrontements entre les élus bastiaiss d'hier et ceux d'aujourd'hui, le dossier devrait en effet rebondir. Pour permettre, enfin, au quartier tombé sous le pic des démolisseurs il y a une cinquantaine d'années de retrouver un peu de son âme perdue. Jean-Baptiste Raffalli, conseiller municipal de Bastia, qui a été longtemps à la tête du service du Patrimoine de la ville, connait parfaitement le dossier. En 2013 il avait fait part de son sentiment à la faveur de recommandations consignées dans un rapport de la commission du Patrimoine désormais entre les mains de la majorité municipale. Il y avait dit son espoir de voir les nouveaux bâtisseurs s'inspirer du passé pour redonner un avenir, fortement imprégné et inspiré du passé, au Puntettu


Bastia : Les propositions de Jean-Baptiste Raffalli pour redonner un avenir, inspiré du passé, au Puntettu
Les images d'hier ne manquent pas. Jaunies par le temps, et à peine colorées par les premiers progrès de la photographie, elles permettent de reconstituer ce qu'était le quartier. Avant et après le passage des bulldozer.
A gabella avec ses commerces disparus. A loghja du Puntettu avec ses arcs rampants et son toit terrasse où, sur le pignon Sud, on pouvait admirer un cadran solaire.
Et puis ses enfants qui courent dans tous les sens dans un quartier qui est en train de faire sa mue. 
Mais les détails sont là. La rue, étroite, et sombre est bien visible.
Aujourd'hui il s'agit de se tourner vers le futur. Et pour ce faire rien de mieux pour réussir l'opération "que de mettre autour de la même table tous ceux qui du Puntettu et d'ailleurs possèdent l'information" soutient Jean-Baptiste Raffalli..
"Le Puntettu a été démoli et ce n'est pas avec l'existant que l'on peut apporter, aux aménageurs futurs , des éléments susceptibles de réaliser une opération exemplaire" estime t-il.


Mais sans pour autant focaliser, comme on l'a fait par exemple sur la Maison Montesoro, pour sauver du Patrimoine privé mal entretenu depuis des lustres. Un tableau de Madrigali mort en 1950 montre, d'ailleurs, à cet endroit la présence d'un poulailler...
Pour Jean-Baptiste Raffalli, en revanche, l'intérêt est, "aujourd'hui, de faire réapparaître les éléments remarquables disparus et qui jalonnaient le parcours".
Et de citer les impostes de portails, les ferronneries et surtout la fameuse loggia qui marquait l'entrée du Puntettu. Ses arcs rampants. Son toit-terrasse avec un cadran solaire sur le pignon Sud.


Au cœur du Puntettu, usé par le temps, le progrès a fait tomber un pan du quartier et de l'histoire de la ville : la rue du Colle, que l'on peut découvrir à l'état embryonnaire sur ces images, est passée par là…
Mais on peut encore rendre à l'endroit un peu de sa belle âme.
"Une démolition c'est une partition qui brûle mais certains ont encore la musique dans la tête qui permet de remettre les notes une à une sur la portée..." dit, joliment, Jean-Baptiste Raffalli.
Dès lors, il convient de rassembler toutes ces notes. 
Si vous avez habité le Puntettu. Si vous possédez des images inédites. Des témoignages. Des histoires. N'hésitez pas à nous en faire part.
Elles pourraient permettre au futur chef d'orchestre du projet de nous proposer une reprise, réussie, du Puntettu !




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85264 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40788 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345