Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Le plus ancien drapeau corse connu, exposé au musée


Rédigé par le Lundi 8 Décembre 2014 à 22:30 | Modifié le Lundi 8 Décembre 2014 - 22:30


Le plus ancien drapeau corse connu est exposé depuis lundi, jour de A Festa di a Nazione, au musée de Bastia. Gilles Simeoni, le maire de la ville l'a présenté dans le courant de la matinée en compagnie de Philippe Peretti adjoint au Patrimoine aux côtés de Elisabeth Cornetto, conservateur en chef du musée et Sylvain Gregori, historien, attaché de conservation à ce même musée.


Bastia : Le plus ancien drapeau corse connu, exposé au musée
"C'est le seul drapeau que nous possédions, nous les Corses, de la Corse indépendante, c'est à dire de la période allant de 1755 à 1768 " a expliqué Philippe Peretti. 
"C'est extrêmement émouvant aujourd'hui de retrouver ce témoignage venu du 18e siècle" a poursuivi l'adjoint au Patrimoine en en manquant pas de saluer ni le conservateur du musée, ni Sylvain Gregori, "qui a été l'artisan de cette présentation et auquel on doit les textes (voir ci-dessous) qui accompagnent le drapeau. Ces textes nous disent tout. Ils nous disent la portée symbolique - la Corse est associée depuis la fin du 15e siècle à la tête de Maure, c'est un langage héraldique que tout le monde comprend, c'est un signe de reconquête. Sans doute cette tête de Maure vient de la période aragonnaise. Et la Corse a toujours été associée. Il était naturel donc que la Corse indépendante arbore la tête de Maure. Mais cette tête de Maure qui signale la Corse, partout où elle se présente, peut être associée à d'autres symboles" a ajouté Philippe Peretti en poursuivant son explication. " Sur certains bateaux , au 18e siècle, elle était associée à la croix de de Gènes puisque elle était indicative de la provenance du navire qui était armé par des Corses."
"Elle a donc une portée très forte et elle nous est parvenue jusqu'à aujourd'hui.  Le maire de Bastia a voulu en cette journée du 8 décembre nous donner la possibilité de la voir". 

Gilles Simeoni a, quant à lui, qualifié ce "moment de fort" et "plein d'émotion y compris même si on n'est pas spécialiste de l'Histoire. Aujourd'hui c'est aussi un moment symbolique - nous sommes le 8 Décembre  journée d'ouverture, d'identité culturelle et de réappropriation  du patrimoine collectif -  mais c'est vrai que  le fait d'être confronté physiquement à cet objet qui vient du 18e siècle, génère beaucoup d'émotion..."
"Aujourd'hui, à la municipalité, nous avons fait le choix, tous ensemble, d'inscrire notre démarche dans une volonté de transmission."
"
La préservation et la transmission aux générations futures de l'unique drapeau corse du XVIIIe siècle connu à ce jour sont ainsi assurées"  : Pour le maire de Bastia cette phrase est essentielle dans cette optique de transmission.
"C'est en sachant d'où l'on vient, ce que l'on a été que l'on peut être soi-même aujourd'hui et imaginer ce que nous serons dans les générations à venir" a  t-il conclu non sans rappeler que le musée, selon la volonté municipale, sera gratuit durant l'hiver pour permettre aux Bastiais et au Corses de s'approprier cet outil. Ce sera plus particulièrement vrai durant les jours à venir avec des partenariats avec beaucoup de classes du primaire et du secondaire et l'université " ce qui donnera l'occasion, à tous,de découvrir ce drapeau du 18e siècle qui est, sans doute jusqu'à une autre éventuelle découverte, le seul drapeau corse original de la période de la Corse indépendante".

L'histoire du drapeau

Le drapeau appartenait au grand chancelier de Pasquale de Paoli, Giusseppe Maria Massesi (1716-1791) qui, en 1769, se retira à Ersa, auprès de son gendre Antonio d'Antony. A la mort de Massesi, ce drapeau reste dans la demeure familiale des Antony puis, par héritage, devient la propriété du chanoine Mordiconi-d'Antony. Ce dernier décide d'en faire don au musée de Bastia en 1960. Cette bandera est ainsi exposée dans une des salles du musée consacrée à l'histoire de la Corse pendant près de quatre décennies. Sous l'intitulé du Drapeau de l'indépendance, il est alors présenté comme l'unique relique de la bataille de Pontenovu, selon la tradition orale perpétuée par la famille du donateur. Des analyses chimiques portant sur la détection des résidus de poudre n'ont pu néanmoins confirmer cette hypothèse.


L'iconographie de ce drapeau découle partiellement de la description qu'en donne la consulta de novembre 1762 puisque les deux giganti marins sont ici remplacés par des faunes. La couronne matérialise le Regno di Corsica. L'image du Maure orné d'un collier de perles et de boucles d'oreilles découle du répertoire décoratif  du XVIIIe siècle et n'a aucune valeur allégorique. C'est Pasquale de Paoli qui justifie le choix de la tête de Maure portant le bandeau sur le front et non pas sur les yeux.


Des mauvaises conditions de conservation avant le don et des années d'exposition ont entraîné des dégradations irréversibles du textile obligeant à ne présenter que le revers de ce drapeau  et ce seulement à titre exceptionnel  afin de limiter les effets néfastes de la lumière. En 2000, une opération de restauration et de mise sous cadre est effectuée par une restauratrice spécialisée. La préservation et la transmission aux générations futures de l'unique drapeau corse du XVIIIe siècle connu à ce jour sont ainsi assurées.
--- 
Exposition du 9 au 20 Décembre au musée de Bastia. Entrée gratuite. Le musée est fermé le dimanche et le lundi.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40732 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344