Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Le don, béni, de Stéphane Javier-Stromboni à l'église Saint-Charles


Rédigé par le Dimanche 9 Novembre 2014 à 21:35 | Modifié le Lundi 10 Novembre 2014 - 02:03


Un don à une église est toujours un moment particulier. Celui qui a présidé dimanche à l'église de Saint-Charles de Bastia à la bénédiction du tableau, œuvre de Stéphane Javier-Stromboni, n'a pas dérogé à la règle.


Bastia : Le don, béni, de Stéphane Javier-Stromboni à l'église Saint-Charles
La cérémonie, marquée par la bénédiction du tableau, une messe concélébrée in lingua nustrale par le chanoine Pinelli, recteur du sanctuaire de Lavasina, l'abbé Serge Casanova, curé de Saint-Jean, l'abbé Chrétien, curé de Biguglia, l'abbé Roger Poggi et le diacre Pierre-Jean Franceschi, la traditionnelle procession et les non moins traditionnelles agapes, a été suivie par de nombreux fidèles aux premiers rangs desquels avaient pris place notamment Gilles Simeoni, maire de Bastia, François Tatti, président de la communauté d'agglomération, Phiiippe Peretti, adjoint au maire de Bastia en charge du Patrimoine. 
Les nombreuses confréries de Bastia avaient, elles aussi, apporté leur concours au succès de cette belle cérémonie organisée par la confrérie de San Carlu Borromeo qui assure une "présence forte" dans le quartier depuis plusieurs années.
Une présence qui se caractérise par la disponibilité, l'écoute et l'action que mènent les confrères envers tous ceux qui en ont besoin - "un ascoltu, una manu tesa-Une oreille attentive, une main tendue" - ainsi que n'a pas manqué de le souligner au terme de la cérémonie Pierre Pancrazi en appelant l'assistance à aider la confrérie à honorer les missions qui sont les siennes depuis toujours.
Mais si dans cette église, dédiée à saint Ignace de Loyola, l'assistance s'est unanimement jointe à la prière du jour, nul n'a oublié de souligner et de saluer Stéphane Javier-Stromboni, ce peintre qui n'est pas bastiais, mais qui y réside et qui a fait don du tableau fixé depuis dimanche dans la chapelle du Sacré Cœur de Saint-Charles.


Stéphane Javier-Stromboni : "Une grande émotion"

Stéphane Javier-Stromboni (au centre) : "Un hommage à Bastia"
Stéphane Javier-Stromboni (au centre) : "Un hommage à Bastia"
- Pourquoi ce tableau ?
- La peinture religieuse ne se pratique plus aujourd'hui. Cette œuvre est quelque chose de très personnel. C'est une quête spirituelle par rapport à la peinture. En fait c'est un hommage à Bastia. Je ne suis pas Bastiais, mais j'ai toujours aimé Bastia. Et j'y travaille, rue Saint-Jean. Pour moi ce tableau est un acte énorme. Et très émouvant
 
- Que faut-il y voir ?
- Il y a l'évocation de Bastia. De la lumière. Il y a la Méditerranée au loin. Il y a l'Ile d'Elbe qui symbolise le lointain italien avec l'aigle de Saint-Jean qui vient de Rome. Des bateaux. Bref, c'est toute une histoire. Un peu comme une bande dessinée actualisée avec une notion moderne : c'est ce qu'il fallait faire et non pas un plagiat de peinture ancienne de style baroque parce que ce n'est plus possible, et parce que ceux qui la réalisaient étaient des génies de la peinture que je ne suis pas, mais j'ai essayé de faire avec mes armes…

- C'est aussi un bel acte de foi ?
- J'ai effectué ce travail avec une pensée spirituelle profonde. Il fallait quand même être un peu attaché à l'Eglise pour le réaliser. Au-delà ce fut, aussi, un peu un  pari pictural. Le tableau fait 2,54 m de haut. Il était destiné à une église baroque qui est classée : dès lors il ne fallait pas faire n'importe quoi. 

- Votre sentiment ?
- C'est magnifique de voir sa peinture dans une église telle que celle de Saint-Charles, si belle, de plus à Bastia qui est la première ville de Corse, la ville historique et ancienne par excellence. Pour moi ce travail est un accomplissement. Je l'ai réalisé en donnant le meilleur de moi-même et sans filet. Il y avait de la spiritualité dans tous mes gestes. L'œuvre est venue vite. Spontanément. Dans le repos de l'atelier, la tranquillité de la nuit pour le peindre. Tout cela a constitué pour moi quelque chose de merveilleux. 
Mais en pensant, toujours, à la peinture baroque avec une notion de l'espace assez fournie. Réaliser ce travail a constitué pour moi un grand plaisir. Et aujourd'hui, c'est une grande émotion…
 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 15:13 Bastia : C’est parti pour le Téléthon

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85053 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40720 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344