Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : La ville "se ligue contre le cancer"


le Lundi 9 Mars 2015 à 18:01 | Modifié le Lundi 9 Mars 2015 - 19:09


Ce lundi à la mairie de Bastia, le comité de Haute-Corse de la ligue contre le cancer, représenté par le docteur Florence Santini-Gomez, et le maire de Bastia, Gilles Simeoni, ont signé une convention de partenariat. Dans le cadre de la semaine nationale de lutte contre le cancer, les deux partenaires se sont engagés à mettre en place des actions de prévention, à promouvoir la santé et l’accompagnement médico-social du 15 au 22 mars.


Présenté par Gilles Simeoni, le panneau « Bastia se ligue contre le cancer » restera affiché 6 mois devant la mairie
Présenté par Gilles Simeoni, le panneau « Bastia se ligue contre le cancer » restera affiché 6 mois devant la mairie
Directement ou indirectement, le cancer est une maladie qui touche tout le monde. Nous avons tous un proche ou une connaissance qui a souffert ou qui souffre de ce fléau. Les chiffres sont édifiants et, hélas, se banalisent : le cancer va tuer un homme sur deux et une femme sur trois. C’est pourquoi, soutenue par la mairie de Bastia, la ligue contre le cancer organisera plusieurs manifestations à travers la ville, principalement durant la semaine du 15 au 22 mars mais aussi tout au long de l’année. L’objectif est bien sûr de sensibiliser la population, mais aussi de parler de dépistage, de la vie après le cancer, des avancées scientifiques et des progrès de la médecine, tout en essayant de récolter un maximum de dons. 

« La ligue c’est la vie, le cancer ce n’est pas que la maladie »

Plusieurs événements seront donc organisés pour cette semaine de sensibilisation et d’informations, à noter que le tarif des entrées sera fait sous forme de dons volontaires (une urne sera installée sur chaque lieu).

« Pour parler d’autre chose que de la maladie à la population » commente le docteur Florence Santini-Gomez, l’historien Michel-Edouard Nigaglioni donnera une conférence sur l’histoire de Bastia « des origines à 1900 » le lundi 16 mars à 18 heures à la salle polyvalente de Lupino. Le but de cette manifestation sera de toucher un public qui n’est pas directement intéressé par la ligue contre le cancer, mais de lui donner néanmoins quelques informations et la possibilité de s’inscrire au Comité, tout en appréciant le talent d’orateur de Michel-Edouard Nigaglioni.

Le jeudi 19 mars à 18 heures à l’amphithéâtre de l’IRA, Dominique Barbolosi, professeur de mathématiques à l’université d’Aix-Marseille et Fabrice Barlesi, chef du service d’oncologie multidisciplinaire et innovations thérapeutiques à l’hôpital Nord de Marseille donneront une conférence sur leurs disciplines respectives, débouchant sur des avancées dans la compréhension du cancer, « les mathématiques sont là pour apprécier les meilleures doses possibles thérapeutiques pour les chimiothérapies » précise le docteur Florence Santini-Gomez.

Samedi 21 mars, les joueurs du Sporting Club de Bastia s’échaufferont avec les maillots de la ligue contre le cancer avant de disputer le match contre Guingamp. La semaine se clôturera le dimanche 22 mars par une vente de roses sur le marché de la ville.

Bastia, « ville sans tabac »

Comme beaucoup de villes aujourd’hui, le concept « de ville sans tabac » fera son apparition le 31 mai à Bastia, date de la journée mondiale contre le tabac, par l’inauguration d’un square sans cigarette.
« Le concept de ville sans tabac est un concept de plein air, nous aimerions qu’il n’y ait  plus de mégot par terre où jouent les enfants. Nous avons la conviction que l’éducation commence très tôt, intervenir dans les collèges est très peu productif », souligne le docteur Florence Santini-Gomez.

En matière de prévention, le maire de Bastia Gilles Simeoni à lui aussi souhaité marquer son engagement, notamment chez les plus jeunes : « Nous sommes fortement engagés dans les valeurs d’éducation. Pour la lutte contre le cancer et comme beaucoup de choses, l’éducation est fondamentale, d’où la volonté, dès le plus jeune âge, de créer un environnement qui préserve les enfants. »
Rappelons que le cancer du poumon tue toujours 85 000 personnes par an…




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85529 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40946 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348