Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : La relique de Saint François d’Assises exposée à Saint-Antoine


Rédigé par Philippe Jammes le Samedi 19 Août 2017 à 11:24 | Modifié le Samedi 19 Août 2017 - 16:00


Depuis vendredi soir et jusqu’à lundi, les frères capucins exposent la relique d'un manteau de Saint François d’Assises à Bastia. La relique effectuera ensuite un véritbale tour de Corse jusqu'à la fin du mois avant de traverser la mer pour la Sardaigne


Prières et recueillement au couvent St Antoine devant la relique du manteau de St François
Prières et recueillement au couvent St Antoine devant la relique du manteau de St François
François d’Assise (1181-1226), « le Poverello », donna son manteau à Élisabeth de Hongrie en gage de leur lien spirituel. Sainte Élisabeth garda près d’elle ce manteau jusqu’à sa mort et le considérait comme son "bijou le plus précieux". Le beau-frère d’Elisabeth de Hongrie, Conrad remit ensuite le manteau aux chevaliers teutoniques, qui eux-mêmes le donnèrent à Saint Louis en remerciement pour son rôle de conciliateur dans les démêlés entre le pape Grégoire IX et l’empereur Frédéric II.
Saint Louis offrit lui-même le manteau aux cordeliers (franciscains), qui le conservèrent jusqu’à la Révolution dans leur grand couvent parisien. Lors de la Révolution, un tertiaire franciscain cacha le manteau et le remit, une fois les événements calmés, en 1800, au dernier père gardien du couvent. Le manteau devant alors être remis à la première communauté franciscaine qui se rétablirait à Paris. Ce qui fut fait en 1865, le manteau étant remis aux récollettes, qui en firent don aux capucins. Un frère capucin le cacha ensuite lors des évènements de la Commune. En 1905, les capucins se retirèrent en Belgique, emportant avec eux le manteau. Ils le rapportèrent par la suite au Mans. En 1926, le manteau est définitivement rapporté à Paris, au couvent de la rue Boissonade, dans le 14e arrondissement. 


Le manteau marque l’appartenance à un groupe. Il évoque la communion et la fraternité. Ce vêtement est également le symbole de la transmission de maître à disciple. Le manteau est également le symbole de celui qui le porte. Donner son manteau, c’est se donner soi-même. Lorsque St Martin coupe son manteau pour le donner à un mendiant, c’est le don de sa personne qu’il effectue et dont le Christ le remercie par la suite. Saint François, tout au long de sa vie, fit plusieurs fois don de son manteau. 
La relique va parcourir toute la Corse
Arrivée vendredi après-midi à Bastia, au couvent Saint Antoine, la relique ( 2m x 70 cm) y restera jusqu’à ce soir avec ce samedi après midi à 15 heures un chemin de croix, chapelet (17 heures), messe et vêpres (18 heures), veillée (21 heures) 


Dimanche la relique sera exposée à Sainte Marie et lundi chez les Clarisses. Elle parcourra ensuite les principales villes de Corse :
22 août : Saint Florent
23 août : Calvi
24 août : Corte
25 août : Ajaccio
26 – 28 août : Sartène
29 août : Porto Vecchio
30 août : Bonifacio
Les pères capucins lui feront alors traverser la mer pour se rendre en Sardaigne  





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 15:49 Bastia : La patinoire ouvre

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie



Derniers tweets
Corse Net Infos : #territoriales2017 #Corse @jmmondo Jean-Martin Mondoloni : « Le #PADDUC a ruiné les Corses ! Ma priorité sera de le… https://t.co/OPo0bzClBl
Samedi 18 Novembre - 01:07
Corse Net Infos : Attentat à l'Isolella https://t.co/iP0ZS2XWXf
Vendredi 17 Novembre - 23:58
Corse Net Infos : Sartenais-Valinco-Taravo : Collecte de jouets au profit des Restos du Cœur https://t.co/AgJIg34sKF https://t.co/bfLTbSv0PM
Vendredi 17 Novembre - 23:28
Corse Net Infos : 30 anni fà, Ghjuvan’Battista Acquaviva https://t.co/ODX0HYOqKf
Vendredi 17 Novembre - 23:08



Newsletter







Galerie
GFCA
GFCA
Core in Fronte
Core in Fronte
Fior di Stella
Fior di Stella
DSC_0015
DSC_0012
parcours-marche
parcours-jeunes2
sommes redistribués
chiffre de l'alternance
Patrimonio : Gîtes œnotourisme
Patrimonio : Gîtes œnotourisme
Fnaca
Fnaca