Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : La langue corse regarde vers le futur


Rédigé par Michela Vanti le Samedi 14 Mai 2016 à 18:58 | Modifié le Dimanche 15 Mai 2016 - 00:55


Une conférence a été organisée ce samedi à Bastia par le collectif "Parlemu corsu". Objectif : démontrer qu’on peut parler des sciences en corse et qu’il y a un futur pour cette langue


Bastia : La langue corse regarde vers le futur
Plutôt que s’inquiéter de la prééminence de l’anglais et du français dans le langage scientifique, le collectif Parlemu corsu, qui œuvre pour la défense du corse, a organisé, ce samedi à Bastia, une conférence pour démontrer qu’on peut parler des sciences in lingua nustrale et que, même si certains mots du vocabulaire technologique n’existent pas, à coups d’intrusions et d’emprunts linguistiques , qui à doses homéopathiques restent acceptables, il est possible que le corse regarde vers le futur.

 « U corsu é una lingua viva. Adoperamula . » a affirmé Micheli Leccia, président du collectif, en ouverture de la conférence qui s'est déroulée à l’auditorium du Lycee Giocante di Casabianca devant à un public attentif et nombreux. Les sept intervenants : un médecin et des professeurs de philosophie, de mathématiques, de robotique et de corse, ont débattu pendant près de trois heures de l’étroite relation entre les nouvelles technologies, la santé et la société.
 

Micheli Leccia, président du collectif Parlemu Corsu a répondu a nos questions.

- Pourquoi vous avez choisi de parler des sciences et technologies, quelle est la relation avec la langue corse ?
- Parce qu’il ne faut pas se priver de parler corse sous prétexte qu’il manquerait des mots. Ca fait des années qu’on organise des conférences dans différents domaines pour démontrer que la langue corse peut s’initier partout et qu'elle doit investir tous les domaines possibles.
Il y des gens qui appréhendent d’utiliser la langue corse dans certains registres et une partie des Corses donnent à leur langue une valeur patrimoniale qui appartient qu’à la culture du passé et il y a une réelle difficulté d’associer le corse à des domaines plus modernes comme celui de la culture scientifique. Grâce à des journées comme celle d’aujourd’hui nous essayons de convaincre ces gens qu’on peut adapter notre langue à n’importe quel domaine et qu’on peut même apprendre des choses par le biais de notre langue
 
- Quelles actions vous pensez mettre en place dans le futur ?
- La conférence d’aujourd’hui clôture un cycle de rencontre qui dure depuis neuf ans. Parlemu Corsu a fait le tour de l’île et démontré qu’on pouvait parler de culture, de sport et d'entreprise en corse et que notre langue était adaptable à n’importe quel domaine. Aujourd’hui on voudrait passer à des actions encore plus concrètes et travailler avec des entreprises et des associations qui utilisent déjà le corse pour le soutenir et développer encore plus. On défendra toujours la langue corse et son usage en essayant de mettre en place des actions concrètes pour donner goût aux gens de la réutiliser.
 
- Quel est l’état de santé de la langue corse ?
- Par rapport à une certaine époque on retrouve aujourd’hui une certaine envie des jeunes de redécouvrir leur langue mais c’est vrai que le constat global c’est une decorsisation de la société insulaire. Il y a du renouveau auprès de la jeunesse et si on l’accompagne, on peut espérer que la langue se revigore et qu’elle trouve sa place dans la société.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 11:46 Bastia : Un vol de culombi sur la ville

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40771 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345