Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : La Société des Sciences rend hommage à Antoine-Laurent Serpentini


Rédigé par le Lundi 10 Novembre 2014 à 15:01 | Modifié le Lundi 10 Novembre 2014 - 23:36


La Société des Sciences historiques et naturelles de la Corse va rendre hommage, vendredi dans la salle de délibérations du conseil général de la Haute-Corse, au professeur Antoine-Laurent Serpentini. Administrateur de la Société trop tôt disparu, il n'a pas pu, comme il l'avait souhaité, organiser un colloque sur la société en Corse à l'époque génoise. La SSHNC va prendre le relais : ce sera fait ce vendredi.


Les membres de la Société des Sciences avec, à gauche sur la photo, Joseph Puccini, leur président
Les membres de la Société des Sciences avec, à gauche sur la photo, Joseph Puccini, leur président
"En tant qu'administrateur de notre société, il avait fait part de son désir d'animer un colloque sur le thème qu'aujourd'hui nous lui dédions, alors qu'il aurait dû lui-même, présenter des mémoires d'officiers, mémoires qu'il avait réunis durant sa quête de documents dans les archives". "
Il avait encore beaucoup à nous apprendre 
" expliquent les membres de la Société des Sciences rassemblés autour de Joseph Puccini, leur président.
Une Société qui, comme à son habitude, a beaucoup travaillé, pour mettre sur pied cette journée de colloque au cours duquel plusieurs aspects de la société corse de l'époque seront évoqués.
De "La Coltivazione" au XVIIe siècle, dont Antoine-Laurent Serpentini a révélé l'importance pour la Corse, à la vie quotidienne à Biguglia; de la constitution des dots 
dans le Nord de l'île au rapport à la mort en Orezza; de la comparaison des statuts de Charles-Quint aux statuts criminels qui ont régi la Corse durant près de trois siècles; de l'immigration militaire en Corse aux usages alimentaires du gouverneur et ceux de Pascal Paoli et de l'activité artistique à l'histoire politique à travers la poésie : tels sont les thèmes retenus par les chercheurs qui ont souhaité rendre un hommage posthume à leur professeur.
Et ils ont été nombreux, amis et collègues, à vouloir se manifester de la sorte.
Dès lors il a fallu aux administrateurs de la SSHNC faire un choix.
C'est celui qui sera présenté au cours de ce colloque.

Antoine-Laurent Serpentini était né à Focicchia en 1948. Il a fait ses études secondaires au lycée de Corte et ses études supérieures en Histoire à Nice où il a été l'élève de José Gentil Da Silva avec lequel i a fait sa thèse. Il a également suivi les cours de Pierre Chaunu.
Sa carrière universitaire s 'est faite essentiellement à l'université de Corse où il était encore en poste au moment de son décès en tant que professeur des universités section 73 mention histoire moderne.
Son parcours de recherches sur plus de 30 ans a porté sur la Corse à l'époque moderne en renouvelant les connaissances dans bien des domaines notamment la démographie, l'habitat ou la criminalité. Il a pu mettre en évidence, à partir de la reconstitution des familles bonifaciennes du XVIIIe siècle, que les insulaires pratiquaient les contrôle des naissances dès les années 1770.
Il a aussi démontré que l'habitat corse urbain et rural était composé de maisons basses dans 70% des cas, rarement de deux étage, et dans un tout autre ordre d'idées, que la criminalité en Corse était vingt fois inférieure à ce qu'affirme la tradition historique.
---
Début colloque 9 heures. Entrée gratuite.

Le programme

Vendredi 14 novembre 2014
Salons d’honneur du conseil général de Haute-Corse
 
8h30 – Accueil des participants
9 heures – Discours de M. le président du conseil général de la Haute-Corse, de M. le maire de Bastia, de M. le président de l’université de Corse, et allocution d’ouverture du président de la Société des sciences naturelles et historiques de la Corse.
Modérateur : Eugène Gherardi
9h20 – Denis Jouffroy : Les acteurs de la Coltivazione : identités plurielles
9h45 – Pierre Santoni : Prélude à la Coltivazione en Ampugnani et à l’entour au début du XVIIe siècle
10h10 – Lucile Gandolfi – de la Piquelière : « Les voix du silence », vie quotidienne à Biguglia, à travers notaires, procédures, documents divers
10h35 – questions et pause
11 heures – Jean-Christophe Liccia : La constitution des dots dans le nord de la Corse (1564-1769). Quelques nouveaux dépouillements d’archives
11h25 – Stéphane Marchetti : Le rapport à la mort en Orezza aux XVIe - XVIIIe siècles
11h50 – Jean-Yves Coppolani : La Caroline et les Statuti criminali di Corsica (1571)
 
12h15 – questions
12h45 – pause déjeuner
Modérateur : Jean-Yves Coppolani
13h45 – Jean-Baptiste Ricci : L’émigration militaire en Corse aux temps modernes durant la souveraineté génoise
14h10 – Aldo Agosto : Alla tavola del governatore
14h35 – Eugène Gherardi : A la table du Général Paoli. Notes sur les usages alimentaires des élites corses au XVIIIe siècle
15 heures – questions et pause
15h25 – Luisa Nieddu : « La montée au Calvaire de Bastia ». Proposition pour une dérivation inédite du « Spasimo di Sicilia » de Raphaël, provenant de l’atelier de Jacopo Ripanda (Bologna 1465 environ - Roma 1516)
16 heures – Michel-Edouard Nigaglioni : la vie et l’œuvre de Marc’Antonio de Santis, peintre bastiais du XVIIe siècle
16h25 – Petru Santu Menozzi : La Corsica tiraneggiata : comment la poésie dit-elle les premières Révolutions de Corse ?
16h50 – questions et fin des travaux
 ------
Les actes du colloque seront publiés dans le Bulletin de la Société des sciences.
Ce colloque est organisé en partenariat avec le conseil général de Haute-Corse et avec le soutien de la collectivité territoriale de Corse (CTC), la mairie de Bastia.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:16 Bastia : Revaloriser la filière coutelière corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85439 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40893 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346