Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : L'unique bibliothèque sonore de Corse célèbre ses 30 années d'existence


Rédigé par Odile AURACARIA le Mercredi 19 Février 2014 à 19:48 | Modifié le Mercredi 19 Février 2014 - 21:54


C'était en 1984, il y a tout juste 30 ans, Louise Colombani, alors présidente du Lions Club féminin Bastia-Kalliste, fondait la Bibliothèque Sonore de Bastia. Cette Bibliothèque Sonore est une association de donneurs de voix, qui se mettent gracieusement au service des déficients visuels. Louise Colombani s'est retirée depuis quelques années cédant la place à un bureau constitué de cinq personnes dynamiques, généreuses et motivées - François Marchisio, Président; Arlette Bonfanti, Trésorière; Gérard Navarro, Secrétaire; Jacqueline Lota, Trésorière Adjointe; Joëlle Caparros, Permanente - qui assurent chaque vendredi après-midi une permanence dans leur local du quartier de Saint-Antoine à Bastia.


Bastia : L'unique bibliothèque sonore de Corse célèbre ses 30 années d'existence
Les audio-lecteurs sont souvent adhérents sur de très longues années, et grands consommateurs de livres audio. Les contacts sont établis le plus souvent par téléphone, quelquefois par un petit mot rédigé lors de la remise des CD. Les personnes se connaissent rarement physiquement pourtant un lien très fort d'amitié se tisse entre les membres du bureau et les audio-lecteurs. Les audio-lecteurs ne sont pas de simples usagers, mais deviennent des amis, qui habitent parfois à l'autre bout de la Corse voire même dans des petits villages, et sont accueillis avec joie et chaleur par les membres de l'association des donneurs de voix, toujours très disponibles et dévoués.
François Marchisio a répondu aux questions de Corse Net Infos.

- Etes-vous bénévoles? Depuis quand êtes-vous membres actifs de cette association? Quelle est votre mission?
- Nous sommes tous bénévoles et membres depuis plus de 10ans. Notre action a un champ limité, par un texte réglementaire, aux personnes empêchées de lire médicalement. Nous sommes là pour leur faire retrouver le goût de la lecture et les soutenir en les aidant dans leurs démarches.

 

- Quelles qualités faut-il posséder pour être donneur de voix? 

- Lire à voix haute est un grand plaisir. Il faut respecter le texte, faire passer l'émotion et les sentiments. Chacun peut devenir donneur de voix, il faut en avoir envie, avoir du temps (60 pages enregistrées représentent 1 heure) et s'affranchir de la technique, l'approche du logiciel pouvant paraître difficile.

 
- Vous êtes la seule Bibliothèque Sonore de Corse. N'est-ce pas un peu compliqué?  

- Notre "solitude" n'est pas un frein puisque les envois se font en franchise par la poste. Nos usagers sont très dispersés. Ils reçoivent un catalogue papier qu'ils se font lire par un proche. Le catalogue sur CD s'est révélé fastidieux et les audio-lecteurs, généralement âgés, ne maitrisent pas assez l'informatique pour qu'on leur donne accès à un catalogue sur internet. Bien sûr tout est gratuit.

 
- Combien avez-vous d'adhérents (usagers)?                                                                                              
- 35 audio-lecteurs pour l'instant, nous espérons en avoir plus, une de nos missions étant de sortir les personnes de leur isolement.

De donneurs de voix ?                                                                                                                                 
- Le recrutement est très difficile  et la production locale faible malgré une formation au logiciel que nous organisons avec la CAF de Paese Novu. Là encore, nous aimerons avoir davantage d'adhérents, et serions heureux d'avoir des voix masculines, car ce sont essentiellement des lectrices qui enregistrent.

 

- Y-a-t-il une cotisation à régler? Si oui quel en est le montant?

- 5 € pour les donneurs de voix et les sympathisants, gratuit pour les audio-lecteurs.

 

Offrez-vous des enregistrements en langue corse? Quels livres proposez-vous?

- Personne ne s'est encore proposé pour enregistrer en corse alors que nos pourvoyeurs de fonds nous y incitent.

Nous nous y attachons mais pourquoi pas également en arabe et en portugais.

Nous proposons un choix très large et varié, roman, récit, essai, Histoire, policier, science-fiction, classique, contemporain, auteurs français, étrangers...

 
- Quelles sont les conditions requises pour pouvoir bénéficier du prêt de cdmp3?

- La fourniture d'un certificat médical justifiant  d'un handicap visuel ou moteur à plus de 80%

 

 - Il y a quelques années ces prêts étaient réservés aux seuls .déficients visuels, cela a été étendu aux handicapés moteurs, sous quelles conditions?

- Le texte de loi est très précis et a été révisé déjà une fois, il s'agit de personnes empêchées de lire médicalement.

 

- Quels sont vos rapports avec les bibliothèques sonores du continent?

- Nous sommes une succursale de l'association nationale qui contrôle les 120 Bibliothèques Sonores et qui donne les orientations, vérifie les comptabilité, sert d'intermédiaire pour l'achat de matériel etc...


- Quels sont vos partenaires? Quelles sont les aides que vous recevez?

- Les clubs Lions devraient être notre premier soutien, malheureusement, ils ne nous considèrent pas comme un des leurs. La mairie de Bastia, le conseil général et la CPAM nous aident régulièrement.

 

- L'association se heurte-t-elle à des problèmes particuliers? Y-a-t-ils des problèmes spécifiques liés à l'insularité et à notre éloignement du continent?

- Les problèmes dérivant de l'insularité sont la surprotection dont les familles entourent ceux qui auraient besoin de nous. On ne voit jamais une canne blanche en ville pourtant on estime que 2,50% de la population française est atteinte d'un déficit visuel sévère. Pourquoi la Corse échapperait-elle à cette statistique.

 

- Quelle est votre actualité sur Bastia et sur la Corse en général?

- Nous avons eu des contacts avec des orthophonistes qui ont réalisé que  les enfants en difficulté avait un support intéressant en lisant le livre et en l'écoutant en même temps. Les enfants approvisionnés l'ont confirmé.

Nous attendons un rendez vous avec l'Inspecteur de l'Education Nationale chargé des enfants en difficulté pour ne plus agir seulement au coup par coup.


- Quels sont vos projets? déplacements, réunions, participation à des manifestations, salons...?

- Nous n'organisons pas de manifestations mais nous joignons à celles qui concernent le handicap, le 3ème âge, les mutuelles. Notre appartenance à une instance nationale nous amène, pour nous tenir au courant, à assister à l'assemblée générale à Paris et une réunion régionale à Aix. Internet ne remplace une entrevue ou une conversation.

 

Avez-vous un appel à lancer? un message à faire passer ?
- Qu'on parle de nous, qu'on signale notre existence.

 

- Avez-vous un site? une page fb?

- Il y a un site national très fourni, accessible au public (advbs.fr). Notre activité publique ne justifie pas un accès particulier. Un site qui ne bouge pas manque d'intérêt.

 

 

Quels sont vos souhaits pour 2014?

Que nos projets en cours se réalisent car ils nous donnent une nouvelle orientation (les scolaires)

Nous avons entrepris, il y a plus de 2 ans une démarche pour faire enregistrer les détenus de Borgo. Il semble que la concrétisation soit proche (peut-être des lecteurs en corse).
Odile AURACARIA
------
Bibliothèque sonore de Bastia
H. L. M. Saint-Antoine - F1
20200 Bastia
Accueil : Vendredi de 14h30 à 17h30
04 95 32 43 44
Courriel : bs.bastia@orange.fr





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85306 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40798 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345