Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : L'atelier Filippi ou 130 ans de création joaillière


Rédigé par Odile AURACARIA le Dimanche 20 Juillet 2014 à 22:18 | Modifié le Dimanche 20 Juillet 2014 - 22:34


Gilles Simeoni, maire de Bastia, a inauguré, vendredi au musée de la ville, l'exposition consacrée à la dynastie Filippi créateurs de joaillerie depuis 1882.


Bastia : L'atelier Filippi ou 130 ans de création joaillière
La famille Filippi a décidé en 2011 de confier les outils, machine, meubles professionnels, dessins et croquis de l'atelier de joaillerie-orfèvrerie, à la mairie de Bastia en vue d'une exposition permanente. En attendant que le Palais Caraffa puisse accueillir cette collection, les différentes pièces sont exposées dans la "poudrière" du Palais des Gouverneurs. Ce sont ainsi 200 objets dont l'inventaire a été effectué par la Direction du Patrimoine qui sont ainsi présentés au public.
Cette intéressante exposition est l'aboutissement d'un long travail et partenariat entre Nicole Matelli-Filippi, François Lemonnier, Michel-Edouard Nigaglioni et Céline Calendini de la Direction du Patrimoine, Elisabeth Cornetto, Conservateur en Chef du musée et Marie-Hélène Guily et leur équipe, Philippe Peretti et les différents élus municipaux.

Une affaire de famille

La bijouterie Filippi, sise 3, rue Saint-Jean à Bastia, a été créée en 1882 par Cesare Filippi, et ce sont quatre générations qui se sont succédées dans cet atelier jusqu'en 2012.

Cesare (1857-1916), fondateur, est né à Livourne,  et rien ne le prédisposait à entamer une carrière de bijoutier-joaillier. C'est très jeune qu'il va suivre cette formation dans des ateliers de sa ville natale. Son mariage avec une fille de graveurs va le conforter dans cette voie. En 1882, il s'installe définitivement à Bastia et fonde l'atelier Filippi.

Ulysse (1883-1965), né à Bastia, il part à 14 ans pour effectuer une formation d'apprenti joaillier à Livourne, dans la maison Caracciolo où il gravira très vite les échelons. Il rentrera à Bastia en 1928, et fera alors profiter sa clientèle bastiaise d'un savoir faire artistique mêlant art français et italien.

Pierre, né en 1923, va assurer la consolidation et la modernisation de l'affaire familiale. Dans les années 1930, Pierre Filippi intègre l'atelier en tant qu'apprenti. Il suit aussi une formation d'horloger auprès d'un artisan suisse installé à Bastia. Pierre Filippi est le créateur du bijou "Ligati per Sempre". Il a aussi créé des médailles répondant à des commandes publiques, pour célébrer les visites officielles des Présidents Giscard d'Estaing ou Mitterrand.

Nicole, née en 1951, va poursuivre l'oeuvre de son père et amplifier le développement commercial de la bijouterie. Nicole Matelli-Filippi s'implique dans l'affaire familiale dès 1977. Après une incursion sur le boulevard Paoli de 1980 à 2002 , la bijouterie est rapatriée à son adresse originelle rue Saint-Jean. Nicole Matelli-Filippi y exposera, jusqu'en 2012, les machines et anciens outils de l'atelier. Personne ne souhaitant reprendre le flambeau de l'affaire familiale, c'est le coeur lourd qu'elle cessera son activité. C'est sous son impulsion que cette collection sera proposée à la ville de Bastia pour répondre à un devoir de mémoire pour les métiers d'art qui se sont imbriqués au fil des ans dans la vie de Bastia et de ses habitants.

Un métier entre art et artisanat

La réalisation d'un bijou découle de plusieurs étapes, depuis la création du modèle, à partir d'une esquisse dessinée jusqu'aux opérations de fonte, étirage, martelage, soudure, ciselure, ainsi qu'aux délicats sertissages ou montage des pierres sur chaton. Ainsi, le métier de bijoutier se situe-t-il entre art et artisanat. Cet art évoluera dans le temps et au gré des modes.
Cesare Filippi dans les années 1880-1900, s'inspirera su style Second Empire et s'initiera à l'Art Nouveau.
Ulysse Filippi découvre le style Art Déco dans les années 1920-1930.
Dans les années 1970, Pierre Filippi se montrera sensible à la modernité de son temps et réalisera des bijoux très contemporains.
Nicole Matelli-Filippi poursuivra cette démarche et imaginera de nouveaux modèles en concordance avec notre époque.
Cette dynastie Filippi a allié le feu, la force et le métal dans son métier artisanal, mais a introduit minutie et finesse pour donner ses lettres de noblesse à la profession, pour qu'art et or soient intiment mêlés dans ce travail d'orfèvre.
---
Une exposition qui se tiendra jusqu'au 19 juillet 2016 dans la poudrière de l'ancien Palais des Gouverneurs Génois, avec une mise en présentation qui évoque tout un pan de l'histoire sociale, artistique et commerciale bastiaise.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 20:54 Bastia : Aurélie Pitrat hôte de Wittgenstein !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85491 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40923 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348