Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Jean Zuccarelli a présenté sa liste


Rédigé par le Jeudi 30 Janvier 2014 à 20:02 | Modifié le Vendredi 31 Janvier 2014 - 02:38


Salle polyvalente de Lupino comble, jeudi soir, pour la présentation par Jean Zuccarelli et Francis Riolacci, chefs de file de la liste de rassemblement de la gauche et des démocrates de progrès, de l'ensemble de leurs colistiers.


Bastia : Jean Zuccarelli a présenté sa liste

Dominique Rossi a œuvré comme maître de cérémonie Ange Rovere, le premier adjoint, et Emile Zuccarelli, le maire, ont donné le ton de la soirée avant que Jean Geronimi, Francis Riolacci et enfin Jean Zuccarelli ne prennent le micro pour faire passer le message devant une salle toute acquise à leur cause.

Les uns et les autres sont venus dire tout ce qui a été, bien, fait. Et assurer que ceux qui prendraient le relais - ils étaient sur la scène de la salle polyvalente de Lupino - feraient mieux encore.

Mais entre appels à voter pour liste de Jean Zuccarelli dès le premier tour, bilan et projets dans les domaines de la culture, sur le plan social et solidaire et les grands projets structurants comme le port de la Carbonite, que nous avons déjà évoqué, on a parlé aussi politique pour lancer des piques.

En direction de ceux qui ne sont plus là, François Tatti et Emmanuelle de Gentili. "Je représente le Parti socialiste" a dit Jean Geronimi. 

"Quelle est cette gauche dénigre la gauche qu'elle a si longtemps fréquentée, qui ne reconnaît pas la légitimité des partis de gauche qui ont pourtant favorisé leurs promotions d'élus et leur ont confié d'importantes responsabilités ?" a insisté Francis Riolacci qui a appelé les électeurs à se méfier de ces "faux-amis" qui désignent la gauche comme adversaire principal".

 

"Faire la clarté dans le débat"

Et de Gilles Simeoni. "Faire perdre la gauche ne serait pas au profit d'une autre gauche  mais au profit des forces opposées depuis toujours au renouveau de Bastia. Ces forces, contrairement à ce qu'elles affirment, ne sont pas celles de la modernité. Elles sont celles du passé. Elles se rassemblent sur la bannière de Inseme per Bastia pour occulter leur combat fondamental de toujours contre Bastia et contre la gauche…  Leur projet ils l'ont exposé à l'assemblée générale de Femu a Corsica où ils ont clairement indiqué qu'ils veulent faire des municipales un bras de fer avec le Gouvernement pour exiger de celui-ci qu'il avalise plutôt capitule devant leurs exigences " a martelé Francis Riolacci. " Sans doute les manifestations des jeunes nationalistes s'inscrivent-elles dans leur stratégie… Lorsque Gilles Simeoni propose ses solutions pour la circulation au fond de lui-même il sait qu'il comptabilisera tous les suffrages en sa faveur comme un soutien à ce qu'ils ont affirmé : un changement de relations de la Corse avec la France avec l'inscription de la Corse dans la Constitution de manière spécifique. Il est de notre devoir de faire la clarté dans le débat pour dire ce que sont les véritables intentions des nationalistes qui est de faire de Bastia le tremplin pour aller vers la conquête de la région et faire avancer les idées de division . Comme le disait Romain Gary si le patriotisme c'est l'amour des siens, le nationalisme c'est la haine des autres…"


"L'amour de leur ville"

Bastia : Jean Zuccarelli a présenté sa liste

Puis Jean Zuccarelli a présenté la liste qu'il conduira avec Francis Riolacci. "Une liste qui allie à la fois l'expérience et le sang neuf, les compétences, le dynamisme, la volonté de servir l'intérêt général. Une liste de femmes et d'hommes convaincus, et qui sont à l'image de Bastia et de ses quartiers divers et qui ont en commun l'amour de leur ville, les valeurs de partage et la volonté de porter ce grand projet qui nous permettra d'amener Bastia plus loin et plus haut", a t-il notamment souligné.

Et après avoir présenté individuellement les 42 candidats qui l'accompagneront (voir ci-dessous), le chef de file de la liste a promis, à partir d'un "contrat de mandature novateur et ambitieux" de faire de Bastia un grand pôle économique autour du projet du grand port de la Carbonite, puissant accélérateur du développement de la ville, comme il avait déjà évoqué au musée lors de la présentation du programme de sa liste. Et a, à son tour, décoché, à ce propos, quelques flèches en direction de Gilles Simeoni. "Et les points d'interrogation que certains candidats, je pense à Gilles Simeoni, affichent sur leur programme, sur le lieu où devrait se construire ce port, en dit long sur l'absence de volonté, sur l'absence de vision, de conviction pour cette ville, l'absence d'ambition pour notre ville pour qu'elle puisse relever les défis dans tous les domaines parce qu'il faut lui donner tous les atouts pour réussir."

Rappelé aussi que d'autres projets seront réalisés avant l'avènement du port, dont le comité de pilotage sera installé le 17 Février en présence du président du conseil exécutif : "Bastia va continuer à se développer" a souligné Jean Zuccarelli en rappelant chacun de ces projets. 

"Je veux une ville belle et agréable, une ville prospère et solidaire de tous ses habitants, disposant de services publics efficaces dans tous les domaines, une ville de la culture et de la connaissance qui forme des citoyens libres et une jeunesse ouverte au monde nouveau et fière de ses racines" a poursuivi Jean Zuccarelli. "Une ambition qui sera portée par une équipe enthousiaste qui a la volonté d'agir et la volonté de faire participer le plus grand nombre aux décisions".

"J'ai fait appel à des bastiais et des bastiaises compétents et talentueux, dynamiques, engagés au service du développement économique de Bastia et de la Corse d'une façon générale".

Avant de conclure en Corse Jean Zuccarelli  a rappelé à la salle que "si la victoire est à porte de main"elle n'est pas encore acquise". Dès lors il appelé à la mobilisation et demande à ses amis de faire basculer les abstentionnistes et les indécis "dans la camp du progrès pour Bastia."


La liste

1- Jean Zuccarelli
2- Marie-Paule Houdemer

3- Françosi-Xavier Riolacci

4- Eliane Arrighi-Lenziani 

5- Jean Geronimi

6- Juliette Dominici

7-Jean-François Paoli

8-Toussainte Devoti

9- Jean-Baptiste Raffalli

10- Angèle Pasquini

11- Dominique Fusella

12- Virna Giammari

13- Paul Giudicelli

14- Anne-Marie Calloni

15- Jean-Jacques Vendasi

16- Marie-Ange Moracchini

17- Eric Fraticelli

18-Anne-Marie Piacentini

19- Josep Martelli

20- Océane Baldocchi

21- Jean-Pierre Zerega

22- Danièle Belgodere

23- Georges De Zerbi

24 Marina Luciani

25- Charles Zuccarelli

26- Emmanuelle Marriini

27- Louis Brusa

28- Pasquine Caporossi

29- Pierre Orsini

30- Marie-Louise Leccia

31- Nicolas Zammataro

32- Muriel Bourdiec

33- Jean-Jacques Gil

34- Hafeda Ankour

35- Patrick Pianelli

36- Françoise Luccini

37- Bruno Rodriguez

38- Devote Tomasi

39- Julien Guerrini

40- Maryse Petot

41- Pierre-Felix Pieri

42- Marie-Laure Alfoni

43- Ange Rovere 

On relèvera que Ange Rovere, premier adjoint sortant occupe la symbolique place de 43e, que Océane Baldocchi (22 ans) est la benjamine de la liste. Que le monde du spectacle est présent avec le comédien Eric Fraticelli (Tzek é Pido et  Mafiosa) et la cantatrice Anne-Marie Calloni. Et que Bruno Rodriguez, ancien avant-centre du Sporting figure au sein de cette liste renouvelée à près de 50%.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 5 Avril 2014 - 13:47 Gilles Simeoni : Dites 33…


Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85352 vues - Charles Monti