Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Jean-Louis Milani veut créer 1 200 places de parking


Rédigé par le Samedi 21 Décembre 2013 à 23:59 | Modifié le Dimanche 22 Décembre 2013 - 02:43


Conférence à trois voix vendredi matin place du commerce à Lupino avec Jean-François Milani, candidat UMP de "Bastia avant tout" à l'élection municipale et deux de ses colistiers : René Pasquali et Marie-Pierre D'Ulivo.


Jean-Louis Milani, René Pasquali et Marie-Pierre D'Ulivo
Jean-Louis Milani, René Pasquali et Marie-Pierre D'Ulivo
Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, le leader de Bastia avant tout a tenu effectuer un certain nombre de mises au point.
Pour Jean-Louis Milani "l'épisode, récent, du chômage n'a en rien entamé sa déterminationLes vrais sondages qui vaillent ce sont les préoccupations exprimées par les bastiais lorsque on les rencontre"
Et la volonté de Bastia avant tout est de leur répondre. " De répondre à leur quotidien, a souligné Jean-Louis Milani. "C'est notre grande ambition. J'affirme que c'est la plus noble" a martelé Jean-Louis Milani en soulignant : "La liste que je conduirais aux prochaines élections reste confiante grâce aux messages que nous adressent chaque jour les bastiais que nous rencontrons".
"L'emploi, le social, le logement, la sécurité sont les principales préoccupations quotidiennes de la plus grande partie de nos concitoyens" a ajouté Jean-Louis Milani."
Dès lors Bastia avant tout met en avant sa volonté de développer les emplois, une politique de solidarité sociale respectant la dignité des personnes, la transparence dans l'attribution des logements sociaux, de faire respecter les droits des locataires et de favoriser aux meilleures conditions l'accession à la propriété.
Mais parce que le quotidien des bastiais c'est aussi les équipements pour améliorer le stationnement  et les transports publics Jean-Louis Milani a demandé à René Pasquali, un de ses colistiers architecte, de développer les grandes lignes du projet de Bastia avant tout sur ce plan.

Deux parkings et 1 200 places
Après un exposé détaillé sur la situation du grand Bastia, René Pasquali s'est attardé sur la qualité de l'air à Bastia qui n'est toujours à citer en exemple et qu'il est nécessaire de combattre.
Pour ce faire il est important de décongestionner le centre-ville en doublant l'actuelle voirie sur un axe parallèle à la ligne de chemins de fer qui "permettrait d'avoir une boucle pour entrer et sortir de la ville."
Mais il est tout aussi important de trouver des aires de stationnement. René Pasquali en propose une à l'entrée de la ville - à l'Arinella qui doit être valorisé - et une seconde au nord de la ville sur un terrain communal. Le dispositif serait complété par des parkings de proximité : dans la partie centrale du boulevard Paoli d'autres plus et à l'Est et à l'Ouest du périmètre urbain.
René Pasquali propose aussi d'utiliser le chemin de fer avec une sortie  type métro ou RER derrière le palais de Justice où se trouve une ventilation du tunnel ferroviaire.
Par ailleurs pour ce qui est des déplacements urbains il est envisagé l'utilisation de véhicules légers avec toujours le même objectif: diminuer la pollution.
Coût des opérations : 24 à 30 millions d'euros pour 1 200 places de parking et 4 millions d'euros pour la station du palais de Justice, le tout étant réalisé à partir de financements privés.

Marie-Pierre d'Ulivo : les raisons d'un engagement
Marie-Pierre d'Ulivo, une jeune femme de Lupino, a dit ensuite pourquoi elle s'était engagée aux côté de Jean-Louis Milani.
" Je suis née dans ce quartier, j'ai été élevée et je vis encore dans ce quartier. Je veux montrer par le biais du projet de notre liste que les quartiers Sud ne sont pas les quartiers-poubelles de Bastia. A Lupino, il n'y a pas que de la délinquance, que des voleurs, que des drogués. A Lupino, il y a des gens qui se lèvent le matin pour aller travailler. Il y a des jeunes qui vont à l'école et qui obtiennent de bons diplômes - j'ai un bac +5.  Il ne faut pas avoir honte de dire qu'on habite à Lupino parce que j'ai subi ça pendant toute mon enfance et mon adolescence. Lorsque vous êtes à l'école que vous êtes obligée de remplir vos fiches d'inscription on vous demande de noter adresse et qund vous le faites, on vous rit parfois au nez parce que Lupino c'est péjoratif. Ce n'est pas du tout le cas. Pourtant c'est Bastia. Notre projet va faire en sorte que le quartier ne fasse plus qu'un avec la ville parce que notre projet c'est Bastia avant tout !"




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85109 vues - Charles Monti