Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia Digitale : Orange déploie le 100% fibre optique dans le Grand Bastia


Rédigé par Nicole Mari le Mardi 13 Octobre 2015 à 22:27 | Modifié le Mercredi 14 Octobre 2015 - 01:54


Ayant réinvesti le champ bastiais, après le rachat de SFR par Numéricable, Orange, qui opère déjà sur Ajaccio, a profité de la manifestation Bastia Digitale pour dévoiler son plan de déploiement 100 % fibre optique sur le Grand Bastia. Cette technologie dite FTTH (Fiber to the home, fibre jusqu’au domicile) offre des débits au moins 30 fois plus rapides que la technologie ADSL. Près de 10 000 foyers seront connectés en 2016. Les cinq communes de la Communauté d’agglomération (CAB) et Biguglia seront entièrement couvertes en 2020. Explications, pour Corse Net Infos, de Philippe Daumas, directeur régional d’Orange.


Philippe Daumas, directeur régional d’Orange.
Philippe Daumas, directeur régional d’Orange.
- Vous reprenez un chantier laissé en plan par SFR. Dans quel état se trouve-t-il ?
- Nous ne reprenons pas ! Nous déployons une technologie différente : le FTTH, la fibre optique 100%. La différence entre les deux technologies est que l’une (celle de SFR, ndlr) s’arrête à la rue, au dernier amplificateur, alors que l’autre (celle d’Orange, ndlr) entre dans le salon d’un appartement ou d’une villa et va jusqu’à la box. La technologie FTTH nous permet d’investir dans un réseau pour les cent prochaines années avec une augmentation des débits, utile pour accompagner les usages que feront tout un chacun des services numériques : les téléchargements, le digital…
 
- Quels débits cette technologie offre-t-elle ?
- La FTTH garantit des très hauts débits de 200 et 500 giga, de 20 tera. Ce sont des débits symétriques, c’est-à-dire que la FTTH offre 200 méga de débits descendants pour télécharger un film ou un album et 200 méga de débits montants pour, par exemple, télécharger sur le cloud ou le réseau les mille photos rapportées de vacances. Ceci, en un temps record de 3 secondes alors qu’avec l’ADSL ou du très haut débit, cette opération peut prendre jusqu’à 20 minutes. Ces débits augmenteront, encore, dans les années à venir. Il n’y a pas de limite.
 
- Quand la FTTH sera-t-elle mise en place ?
- Nous avons commencé les études. Nous travaillerons sur des lots. Nous échangerons avec les élus et les collectivités pour définir les opportunités en termes de priorités. Nous débuterons, dès 2016, un premier lot avec 10 000 foyers adressables, à qui nous donnerons la possibilité d’avoir l’accès à la fibre optique 100%.
 
- Ce premier lot est-il déjà défini ?
- Nous avons fait le choix de déployer partout à la fois dans des zones réparties sur l’ensemble des communes de la CAB et Biguglia. Nous voulons donner, le plus vite possible, l’accès au plus grand nombre en démarrant avec ce programme ambitieux de 10 000 foyers qui représentent le tiers du déploiement du FTTH que nous effectuerons au cours des prochaines années. L’expérience d’Orange sur la Corse et sur d’autres territoires nous permet d’accélérer ce déploiement dans un calendrier assez court.
 
- Quand le 1er usager pourra-t-il effectivement se connecter ?
- En tout début d’année 2016. Orange est l’opérateur qui déploie et, donc, commercialise l’accès FTTH. Par le biais du co-financement, d’autres opérateurs pourront, aussi, avoir la possibilité de commercialiser après des délais règlementaires. Cela jouera sur le moment exact où nous proposerons les services et une offre commerciale à nos clients bastiais.
 
- Il reste des zones grises de faible accès à Internet. Pensez-vous avec la FTTH couvrir parfaitement l’intégralité des logements bastiais ?
- Oui ! C’est prévu ! Aucune zone ne sera laissée pour compte. La technologie FTTH est différente de l’ADSL. Elle génère moins de perte de débits pour des clients éloignés. La Fibre optique a déjà permis en Corse à Orange de sortir, par exemple, des problèmes de forte saturation de certains territoires pendant les périodes estivales touristiques. Par contre, la FTTH ne permettra pas d’améliorer la couverture mobile sur l’ensemble de l’île. Nous avons mis le paquet sur le déploiement de la 4 G qui couvre, aujourd’hui, la CAB, la CAPA, Bonifacio, Porto-Vecchio Cargèse, Corte…
 
- La Corse accuse-t-elle, par rapport aux autres régions françaises, un retard sur le très haut débit ?
- Non ! Elle est plutôt en avance. Avec le déploiement réalisé par Orange sur le pays ajaccien, le volume de clients adressables en FTTH est au-dessus de la moyenne des autres territoires. Il y a, aujourd’hui, plus de 27 000 clients adressables et plus de 3000 clients qui ont déjà la fibre chez eux et l’utilisent tous les jours. Le fait de reprendre, avec notre propre technologie, ce qui a été laissé en chantier à Bastia, permettra de rattraper le retard et de faire bénéficier de ce service les habitants du Grand Bastia.
 
- Concernant les territoires ruraux qui sont délaissés aussi bien sur le mobile que sur la box et qui sont parfois très mal couverts, avez-vous des projets d’amélioration du débit ?
- Oui. Nous avons trois volets d’investissements. D’abord, le renforcement de la couverture 4G avec l’agrandissement de cette couverture et le renforcement de la 4G au sein des bâtiments pour obtenir la même qualité de service à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, pour améliorer la couverture de l’île, on investit pour renforcer la couverture 3G grâce à la technologie U900. Nous sommes, parfois, tributaires de nos succès. Nous sommes leader mobile sur la Corse, nous avons de plus en plus clients qui utilisent le réseau d’Orange, ce qui peut ralentir le trafic. Enfin, nous avons des technologies Metrocell pour pallier les manques de couverture classique dans de tous petits villages. Installer une antenne-relais pour faire de la couverture mobile coûte plusieurs centaines de milliers d’euros et est sujet à des tas de discussions et d’autorisations.
 
- Quand ces investissements sont-ils prévus ?
- Nous démarrerons ce programme en 2016. Le plan stratégique d’Orange représente 18 milliards € d’investissements sur tout le réseau. C’est considérable. L’investissement humain en termes de compétences est important. Orange a le gros avantage d’être présent en Corse avec un directeur régional et 500 salariés. Nous avons une proximité qui nous met très au fait des zones où nous avons des difficultés de couverture, dans le Cap Corse, le Nebbiu… Notre objectif est d’apporter une qualité de service dans la connectivité de nos clients avec une connectivité enrichie, c’est-à-dire sans coupure, à l’horizon 2020.
 
Propos recueillis par Nicole MARI.
 





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85091 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40734 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344