Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : A Festa di a San Ghjuvà entre terre, ciel et mer


Rédigé par Nicole Mari le Dimanche 22 Juin 2014 à 23:41 | Modifié le Dimanche 22 Juin 2014 - 23:45


La Saint Jean-Baptiste, qui a lieu le 24 juin, se fête traditionnellement la veille. A partir de 16 heures, ce lundi, le Centre ancien de Bastia et le Vieux Port célèbreront, à l’initiative de l’Associu Bastia in Festa, le saint chrétien à la fois sur terre, sur mer et dans le ciel. Sortie en mer, Sardinade, conférences, visites guidées du centre ancien, expositions… précèderont une procession au flambeau sur les quais qui s’achèvera par le Fucaré et la mise en lumière du Vieux Port.


Anthony Esposito, Alain Thiery et Christophe Trancart, respectivement président, secrétaire et trésorier de l’Associu Bastia in Festa.
Anthony Esposito, Alain Thiery et Christophe Trancart, respectivement président, secrétaire et trésorier de l’Associu Bastia in Festa.
La fête de la Saint-Jean était à l'origine une fête païenne, célébrée, avant la naissance du Christ, par les premiers peuples slaves pour bénir les moissons. Christianisée, elle s’est répandue à travers le monde comme la fête du solstice d'été, de la fertilité et de l’abondance. On allumait de grands feux purificateurs symbolisant la lumière. Fête populaire du Centre ancien de Bastia, A San Ghjuvà, avait, ces quelques années, un peu perdu de sa splendeur. A la demande des riverains, l’associu Bastia in Festa a décidé, depuis l’an dernier, de lui redonner son lustre d'antan en y mêlant de la culture, du patrimoine et, même, de la gastronomie. « A San Ghjuvà est, avec San Ghjisé, l’une des deux grandes fêtes populaires de Bastia. Nous avons voulu rayonner sur tout le Centre historique, en partant du marché et du Vieux Port jusqu’au Puntettu et à la Citadelle », explique Anthony Esposito, président de l’Associu Bastia in Festa, un collectif d’associations fortement mobilisées pour redonner vie à toutes les fêtes traditionnelles bastiaises (association des commerçants du Vieux-Port, association des usagers du Vieux-Port, Comité du Puntettu, associu A Citadella et Bastia in Festa). « Nous avons mobilisé toutes les confréries de Bastia et toutes les associations. Nous avons eu le soutien inespéré de plusieurs partenaires. Ce qui permettra, je l’espère, de faire une fête réussie ».
 
Côté mer
Côté mer, la fête débute à 16 heures sur le quai Sud où l’association des usagers du Vieux-Port met, à la disposition des Bastiais, des bateaux à voile et à moteur pour un appel du large. L’idée est de voir Bastia de l’extérieur, de la mer, en longeant la Citadelle, Ficaghjola et le port de commerce. « Avant, les Bastiais avaient l’habitude de prendre leur bateau pour sortir en mer voir le feu, nous essayons de renouer avec cette tradition », précise Anthony Esposito. Ensuite, le bateau de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) sera à quai au môle des pêcheurs pour sensibiliser sur les risques et dangers de la mer, avec visite incluse. Dans la foulée, la société Bastia Jet fera une démonstration de flyboard et les pêcheurs du Vieux-Port, une démonstration de pêche traditionnelle avec différents engins d’hier et d’aujourd’hui. Côté mer se terminera en beauté par une Sardinade, du poisson fraichement pêchés, grillés et vendus à un prix modique.
 
Côté terre
« Côté terre, nous avons voulu mettre en valeur le centre historique », poursuit Alain Thiery, secrétaire de Bastia in Festa. Avec plusieurs rendez-vous programmés. A 17h30 à l’église Saint Charles, Michel Edouard Nigaglioni, directeur du patrimoine, fera une conférence de 30 minutes sur le Vieux-Port, le quartier de la rue droite, des origines à nos jours. A 18h30, trois visites guidées, dont une en corse, partiront du parvis de l’église pour remonter jusqu’à la citadelle avec l’intervention du prieur Pancrazi de la confrérie qui parlera de la présence des jésuites dans le quartier. La place du Donjon accueillera une exposition d’artistes amateurs et une intervention de Ghjermana de Zerbi sur l’histoire de la citadelle. Sur le parcours, piazza dell’Oglio, intervention, également, du comité du Puntettu et exposition de vieilles photos du centre ancien présentée par le studio Louis Amadori. Les visites guidées se termineront à St Jean et place du marché. A partir de 18 heures, ambiance musicale avec DJ sur le parking de la marine.
 
Côté ciel
Le côté ciel est le point d’orgue de la journée avec la procession. « A San Ghjuvà est une fête, à la fois, religieuse et symbolique. On passe de l’ombre à la lumière. Elle représente, vraiment, le renouveau de la lumière. C’est pour cela que nous allons essayer, avec l’office du tourisme, de mettre en lumière le Vieux-Port. La fête étant, aussi, à cheval entre le païen et le religieux, nous avons prévu une procession aux flambeaux avec toutes les confréries bastiaises, qui fera le tour du Vieux-Port. Elle part de l’Eglise St Jean à 21h30, passe du quai Nord au quai Sud pour arriver au Fucarè avec le Tumasginu », commente Anthony Esposito. Pendant la procession, il y aura extinction des feux. « L’association des commerçants du Vieux-Port va gérer l’extinction complète des lumières pour que l’on voit les flambeaux de la procession progresser du quai Nord au quai Sud jusqu’au Fucaré. Les commerces éteindront leurs enseignes et la mairie, les lampadaires. Seules les terrasses de restaurant resteront allumées avec les lumignons que nous leur avons fournis », ajoute Christophe Trancart, trésorier de Bastia in Festa.
 
La fête de la lumière
La procession atteindra le bout du quai Sud où, sera, allumé u Fucaré, dont les lueurs commenceront à éclairer le Vieux-Port. U Tumasginu, confectionné par la classe bilingue de l’école Campanari, y sera brûlé. « C’est une ancienne tradition bastiaise qui consiste à confectionner, avec des habits de récupération, un bonhomme, de le mettre au bout d’un mât et de le brûler. Ce bonhomme symbolise, à la fois, le lien intergénérationnel et le renouveau de la lumière. On brûle l’ancien pour faire la place au renouveau », indique Anthony Esposito.
Lorsque le feu aura décliné, le Vieux-Port sera illuminé par un spectacle de lumière. Puis, la soirée s’achèvera avec un bal populaire et un concert du groupe El Diablo sur le parking de la marine. Les réjouissances populaires closes, la journée du 24 juin sera consacrée au religieux avec une grande messe en l’honneur du saint patron en l’église Saint-Jean Baptiste.
 
N.M.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85590 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349