Corse Net Infos - Pure player corse

BTP de la Corse-du-Sud : Perspectives d’avenir, économie, social, emploi et handicap


le Mercredi 24 Septembre 2014 à 16:16 | Modifié le Mercredi 24 Septembre 2014 - 16:29


Le contexte économique n’est guère reluisant, chacun en est conscient. Le BTP ne baisse pas les bras pour autant, bien au contraire et parle d’avenir de la filière, de son implication et de son investissement dans les domaines économique et social, notamment en matière d’emploi et plus particulièrement d’emploi et handicap


BTP de la Corse-du-Sud : Perspectives d’avenir, économie, social, emploi et handicap

Conférence plus que réunion de crise, le BTP de la Corse-du-Sud a fait sa rentrée officielle mercredi. Le conseil d’administration, au grand complet, avait convié bon nombre de ses partenaires pour évoquer la situation actuelle, à savoir Paule Casanova (Constructys), Dominique Silvani (A Murza-Cap Emploi), Patricia Marenco (déléguée régionale PACA-Corse de l’AGEFIPH), accompagnée de Sylvie Bec, Antoine Ruault et Jean-Marie Mattei (coordonnateurs PRITH), ceci dans le but d’exposer l’étude réalisée par M. Rémy Stefanaggi du cabinet Actis RH relatif à l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises du BTP Corse-du-Sud.


Un challenge permanent
Pour le BTP Corse-du-Sud, le défi quotidien consiste à améliorer l’emploi des personnes handicapées au sein de l’entreprise. Situé au croisement de problématiques multiple, intéressant le recrutement ou l’insertion que la gestion des compétences et des carrières, le maintien dans l’emploi ou la formation, il ouvre la gestion des ressources humaines de l’entreprise à la prise en compte réelle de la diversité. Aussi, la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics 2A ainsi que l’OPCA de la construction Construtys ont engagé conjointement une action de diagnostic-conseil approfondi visant à améliorer l’emploi et les conditions d’emploi des personnes handicapées au sein des entreprises adhérentes. Une action  financée par l’association de gestion du fonds pour l’insertion (AGEFIPH) qui s’inscrit dans le cadre des orientations du Plan Régional d’Insertion.

La réalisation a été confiée au cabinet conseil Actis-RH sous a responsabilité de Rémy Stefanaggi avec, à ses côtés, un comité de pilotage composé des structures citées plus haut. Une action qui s’articule autour de quatre axes principaux, à savoir : le recueil des données relatives à cette question : statistiques, données humaines, historiques, culturelles, tant sur le plan général que local, la consultation des différents partenaires actifs dans l’environnement du handicap et des entreprises, une enquête-action auprès de 25 entreprises du secteur et la restitution d’une analyse approfondie et partagée, permettant l’élaboration de propositions concrètes d’actions

Intégrer le handicap dans l’entreprise
La Fédération du BTP Corse-du-Sud, comme chacun sait, œuvre pour ses adhérents avec pour mot d’ordre : rassembler, représenter, servir et veiller. Les chiffres ne trompent pas  avec plus de 300 adhérents, 70% des entreprises de 5 salariés et plus, soit près de 6000 salariés, 1240 logements mis en chantier de juillet 2013 à juillet 2014, 1651 logements autorisés sur la même période, 716 demandeurs d’emplois à fin juin 2014. Le BTP représente 10% de la valeur ajoutée, 12% des emplois et 6% du PIB.

François Perrino, président du BTP 2A nous en dit plus sur cette opération :

« Le BTP, autant que je m’en souvienne, s’est toujours investi auprès des travailleurs handicapés. Le chef d’entreprise confronté aux problèmes de ces travailleurs comme les autres  a toujours réagi et essayé, autant que faire se peut, d’intégrer le handicap  dans l’entreprise et dans la production de l’entreprise. Aujourd’hui, nous essayons d’aller un peu plus loin dans la démarche qui consiste à faire un état des lieux. Il s’avère que celui-ci est tout à fait convenable voire au-delà de la législation. Ceci dit, nous voulons néanmoins aller plus loin, à savoir accentuer cette intégration des travailleurs en sensibilisant les chefs d’entreprises en les aidant à travers un certain nombre de dispositions qui seront mises en œuvre une fois que le constat aura été établi. »

 

Raison pour laquelle vous avez fait appel aux structures partenaires ?

 - F.P. : « Tout à fait. Avec l’AGEFIPH, nous avons, en partenariat, missionné un cabinet d’études qui nous a préparé un état des lieux. Aujourd’hui nous organisons notre première réunion pour précisément débattre autour de cet état des lieux. Nous n’en resterons pas là, bien au contraire, mais allons aller plus loin dans la démarche car uil y a d’autres pistes plus intéressantes à explorer pour mieux favoriser les conditions du travailleur handicapé dans l’entreprise du BTP. »

 

- Le fait d’embaucher des travailleurs handicapés n’est pas nouveau pour le BTP ?

F.P. : « Chacun à une image du travailleur handicapé. Chaque chef d’entreprise l’a compris depuis bien longtemps. Le travailleur handicapé n’est pas quelqu’un qui n’est pas productif, bien au contraire. Le handicap dont ils font état n’est pas insurmontable, on peut toujours trouver des postes adéquats dans tous  les secteurs d’activités. »

 

- En clair, le travailler handicapé peut trouver sa place dans n’importe quelle entreprise ?

- F.P. : « Bien entendu. On peut aménager des postes destinés à  ces travailleurs. Le travailleur handicapé à sa place partout dans l’entreprise. Contrairement à ce que l’on a pu dire ou entendre, c’est tout simplement un problème d’adaptation et bien entendu de volonté. »

J. F.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85535 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348