Corse Net Infos - Pure player corse

Avancées significatives pour les TPE oui mais… le combat continue pour l’ensemble des entreprises


Rédigé par Pierre BERETTI le Jeudi 29 Septembre 2016 à 23:58 | Modifié le Vendredi 30 Septembre 2016 - 00:41


Satisfaction du coté des acteurs économiques insulaires. Les attentes énumérées lors des assises des TPE ont été entendues par le Gouvernement. Cependant, les représentants corses sont bien décidés à faire reconnaître les contraintes de l’insularité pour l’ensemble des entreprises locales.


Avancées significatives pour les TPE oui mais… le combat continue pour l’ensemble des entreprises
Jean-Christophe Angelini, président de l’ADEC, ainsi que les représentants des TPE se sont réunis afin de présenter conjointement les avancées significatives obtenues pour les TPE locales. En effet, les propositions faites par le Gouvernement lors des assises des TPE ont été confirmées à travers le projet de loi de finances pour 2017, présenté le mercredi 28 septembre. Il est à noter qu’une nouvelle ligne au PEI est effectivement créée pour permettre de mieux accompagner les TPE pour un montant total de 20M€. Il ne s’agit pas d’une somme prévisible mais bel et bien d’un effort supplémentaire en faveur des entreprises insulaires.
 
D’autre part, le taux du crédit d’impôt sur les investissements en Corse a été porté de 20 à 30% pour les TPE de l’ensemble de l’île sur la période 2017-2020. Cette mesure va donner plus de capacité aux entreprises pour investir et gagner en compétitivité.
Serge Santunione, chef d’entreprise (vice-président du MEDEF) a expliqué qu’il ne fallait pas pour autant crier victoire trop vite. « Je pense au 61% des entreprises corses qui ne sont pas concernées par ces mesures parce qu’elles ont plus de 10 salariés et dépassent le cadre de la TPE. Il convient donc de continuer le combat pour que toutes les entreprises insulaires puissent bénéficier de ces avantages. Le scénario ubuesque consisterait pour certaines petites entreprises à refuser de se développer et d’embaucher pour conserver ces avantages. Ce qui, sur du long terme limiterait le développement économique. Les entreprises ont besoin d’avoir confiance et de pouvoir se projeter sur vingt ou trente ans ». Cette volonté a été partagée collégialement.
 
Du côté de la CCI, Jean-André Miniconi a déjà relevé dans les textes les arguments pour défendre l’ensemble des entreprises. « Nous sommes évidemment satisfaits que le gouvernement prenne enfin en considération nos attentes. Nous pouvons lire entre autres dans les propositions qu’il y a une reconnaissance de l’insularité. Nous pensons donc que les contraintes liées à l’insularité concernent toutes les entreprises corses et pas uniquement les TPE ». Et ce sera d’une seule voix que l’ensemble des acteurs économiques ont décidé de continuer à défendre les intérêts des entreprises corses en proposant prochainement un amendement. Enfin, l’ADEC entend renforcer son action avec le dispositif SFIDA voté en juillet dernier qui permet d’adosser l’ADEC au Commissaire Régional au redressement productif. Cette mesure est aussi une application concrète des demandes formulées lors des Assises des TPE. 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4064 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3591 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 10