Corse Net Infos - Pure player corse

Attentats de Paris : Le message du préfet de Haute-Corse aux maires


Rédigé par Philippe Jammes le Jeudi 19 Novembre 2015 à 14:35 | Modifié le Jeudi 19 Novembre 2015 - 15:20


A la suite des attentats survenus le 13 novembre dernier à Paris, Alain Thirion, préfet de la Haute-Corse a réuni les maires du Département Jeudi matin dans l’amphithéâtre de l'IRA de Bastia en présence des principaux services de l'Etat et des responsables de sécurité. En effet, le ministre de l'Intérieur a souhaité que dans chaque département, les élus locaux soient réunis afin d'être informés sur l'état de la menace, les conséquences de l'état d'urgence et les mesures de sécurité que chaque préfet sera amené à prendre pour l'application de l'état d'urgence, dans des conditions adaptées à la réalité du territoire.


Dans son discours le préfet a déclaré « En Haute-Corse, tous les services de sécurité intérieure et les forces militaires sont en alerte et ont renforcé le niveau de vigilance et de présence sur le terrain, par des patrouilles intensifiées partout dans le département et en particulier aux abords des sites sensibles, qu’ils soient des lieux publics, des lieux privés, ou des sites industriels. La surveillance des écoles fait notamment l’objet d’une attention particulière »
Le préfet a encore précisé que l’état d’urgence avait été instauré pour 12 jours par décret en Conseil des ministres et pourrait être prorogé au-delà par la loi : pour une durée de 3 mois.
Cet état d’urgence met en place cinq outils d’un niveau exceptionnel qui peuvent être activés en tant que de besoin pour faire face de manière immédiate à tout type de menace 
• Interdire la circulation des personnes ou des véhicules dans les lieux et aux horaires fixés par arrêté, en fonction de l’exposition à des risques importants de trouble à l’ordre public ;
• Instituer, par arrêté, des zones de protection ou de sécurité où le séjour est réglementé, notamment autour des bâtiments ou édifices qui pourraient constituer des cibles ;
• Interdire le séjour, dans tout ou partie du département, à toutes personnes cherchant à entraver l’action des pouvoirs publics ;
• Réquisitionner les personnes ou les biens nécessaires au rétablissement de l’ordre ;
• Ordonner la remise des armes, sur décision du ministre de l’intérieur.


Le préfet a aussi la possibilité d’interdire les rassemblements à risque en cours d’évaluation en Haute-Corse. En Haute-Corse, les prochains grands rassemblements sont : le Rallye de Balagne et le match Sporting-GFCA de samedi.
L’analyse de la menace actuelle ne justifie pas d’interdiction à ce stade - le déplacement des supporters ajacciens est néanmoins interdit - mais une vigilance accrue est en place afin de prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurité de la population.
 

Attentats de Paris : Le message du préfet de Haute-Corse aux maires





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Février 2017 - 00:20 Le bon comportement des athlètes du CA Bastia

Dimanche 26 Février 2017 - 18:56 Bastia : A la rencontre de la méduse "œuf au plat"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 86775 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 43531 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 381