Corse Net Infos - Pure player corse

Attentats de Paris : La campagne des régionales suspendue, nombreuses réactions en Corse


Rédigé par Nicole Mari le Dimanche 15 Novembre 2015 à 00:15 | Modifié le Dimanche 15 Novembre 2015 - 09:40


Après les attentats qui ont secoué la capitale, vendredi soir, et fait au moins 138 victimes, l'état d'urgence et trois jours de deuil national ont été décrétés. La campagne électorale pour les régionales a été suspendue pendant la période de deuil. Le premier ministre, Manuel Valls, a précisé que les élections auront bien lieu à la date prévue des 6 et 13 décembre. En Corse, toutes les listes en présence ont suspendu leur campagne. Réactions.


Hommage rendu aux victimes.
Hommage rendu aux victimes.
Prima a Corsica - Paul Giacobbi
 "Les actes de guerre et les crimes aveugles et atroces que vient de connaître Paris nous révulsent. Nous affirmons notre compassion aux victimes et à leurs proches. Aucun d'entre nous, parce que nous sommes les citoyens libres d'un pays libre, ne doit céder à la peur que ces crimes terroristes veulent provoquer par ces assassinats de masse. Nous devons affirmer notre confiance dans les autorités qui ont pris les mesures qui s'imposaient, et les forces de l'ordre qui ont accompli leur devoir de manière 
Nous devons faire preuve de discipline dans l'application de l’État d'urgence. La Corse qui a su résister à l'occupation, dont les fils ont vaillamment combattu, qui a su retrouver au sein de son peuple les voies du dialogue et de la paix se doit d'être exemplaire et solidaire dans ces circonstances, J'ai décidé de suspendre toute campagne électorale jusqu'à nouvel ordre. La Corse et son peuple doivent se rassembler face à de telles horreurs en manifestant leur rejet de la violence et leur solidarité citoyenne."

Femu a Corsica - Gilles Simeoni
"Au lendemain des attentats barbares qui ont endeuillé Paris et bouleversé le monde entier, Femu a Corsica suspend sa campagne électorale. Toutes les réunions prévues ce jour sont annulées. Nous pensons aux femmes et aux hommes atteints par cette tragédie, à ceux qui ont été lâchement assassinés ou blessés, à leurs familles auxquelles nous faisons part de notre compassion et de notre soutien."

José Rossi 2015 - Les Républicains-UDI
" José Rossi et l’ensemble de ses colistiers « Les Républicains – UDI » confirment comme ils l’ont annoncé, dès la nuit dernière, la suspension de leurs tournées électorales. Ils s’associent, avec émotion et compassion, au recueillement national et au deuil des familles, victimes de la violence barbare qui les a frappées." 

Fédération de Haute-Corse du Parti Socialiste 
 "Notre pays a été frappé la nuit dernière par les adversaires de la démocratie. Aucun mot ne suffit pour exprimer notre chagrin face à l’horreur. Nous sommes au côté des victimes, partageons la douleur des familles et des proches. Les socialistes corses ont conscience que c’est la République qui a été visée, et s’associent aux mesures prises par les plus hautes autorités de l’Etat. La démocratie est en danger et plus que jamais nous devons appeler à l’unité du pays et avons immédiatement suspendue notre campagne électorale en Corse."

La Corse qui ose - Emmanuelle de Gentili
« La barbarie qui s’est abattue sur Paris la nuit dernière, nous fait entrer dans l’ère du terrorisme de masse. Compte tenue de la gravité des évènements et par solidarité avec les victimes, nous suspendons notre campagne électorale, et ce jusqu’à nouvel ordre. Toutes nos pensées vont vers ceux qui ont été touchés par ces horribles attentats. Aujourd’hui, plus que jamais, nous exprimons notre soutien au gouvernement car c’est unis et déterminés que nous traverserons cette épreuve. »

La Corse à cœur - Jean-Charles Orsucci
"En raison des attentats terroristes commis à Paris hier soir, notre campagne électorale est suspendue jusqu’à nouvel ordre.  Aucune religion, aucune idéologie ne saurait justifier le recours à la barbarie et à la terreur. Nos premières pensées vont aux victimes et à leurs proches. L’heure est aujourd’hui au recueillement, à la solidarité et au deuil". 

PCF Front de gauche - Dominique Bucchini
"L’effroyable drame de Paris rend incompatible la poursuite de la campagne électorale à cet instant de recueillement, de compassion et de solidarité envers les victimes. La liste PCF Front de gauche interrompt sa campagne électorale jusqu’à nouvel ordre. Les terroristes ont choisi Paris pour faire connaître une horreur abjecte à la France. A cet instant nous pensons avec émotion aux victimes et à leurs familles agressées par là froideur bestiale d'individus assoiffés de sang et de haine. La réponse à ces attaques terroristes doit être celle de la République garante de la souveraineté populaire et de la sécurité de chaque citoyen. On ne peut ajouter la haine à la haine et stigmatiser des personnes au seul motif de leurs origines ou croyances. Les jours immédiats seront ceux de l’hommage aux victimes et de la compassion. Au delà ce seront ceux de la mobilisation démocratique pour faire rempart à cette ignominie fascisante habillée des oripeaux d’une croyance dévoyée. Si l’action de l’Etat contre le terrorisme est indispensable, dans le même temps il faut ouvrir les chemins de la paix partout où les conflits entretiennent les affrontements entre les hommes pour revenir à un monde plus sur un monde de l’égal partage des richesses partout et du libre épanouissement de chacun."

Garantie républicaine - Jean Zuccarelli
"Hier soir, 10 mois après l'attaque de Charlie Hebdo, des terroristes ont transporté la guerre en plein Paris. La France est un grand pays de liberté qui se bat pour la défense de celle-ci sur de nombreux points du globe. Elle en paye une nouvelle fois le prix. 
Ces actes sans précédent, d'une effroyable barbarie, bouleversent chacun d'entre nous. Nos premières pensées vont aux innombrables victimes, à leurs familles et à leurs proches.
Dans cette épreuve, la République doit rester solide sur ses fondations, en tout point de son territoire, sur le contInent comme en Corse. Elle le restera. Il nous appartient aujourd'hui de puiser dans ses valeurs universelles la force nécessaire pour mener ce combat contre l'obscurantisme, et refuser la peur. Dans ces circonstances, le Président de la République et le gouvernement sont appelés à prendre des mesures exceptionnelles pour la sécurité de tous. Nous leurs apportons notre soutien le plus résolu. Nous ne relèverons le défi qui nous ait lancé que dans le courage, le sang-froid et l'unité. Notre liste suspend naturellement, jusqu'à nouvel ordre, sa campagne."

Rassembler pour la Corse / Uniti per a Corsica - Camille de Rocca Serra
"Suite aux événements tragiques survenus hier soir, qui nous affligent tous et endeuillent notre pays comme le reste du monde, Camille de Rocca Serra et les membres de la liste  ont annulé la tournée prévue aujourd'hui en Balagne et suspendu leur campagne. Face à un tel mépris de la vie et de la dignité humaines ; face à un tel acte de barbarie, insensé et massif, je suis solidaire des victimes innocentes décimées dans l’horreur, de celles blessées ou rescapées, et de leurs familles. Hier soir, ce sont les principes fondamentaux de toutes les civilisations qui ont été bafoués. Rien ne justifie un massacre pareil qui endeuille un pays, un continent, et au-delà, l’Humanité. Ce sont nos valeurs morales et humaines, nos libertés, nos démocraties qui sont attaquées. La guerre totale qui s’impose à nous doit conduire à prendre les décisions qu’il faut pour éradiquer le terrorisme. Face à ces crimes contre l’Humanité, il faut faire front.  C’est dans l’unité qu’aujourd’hui les Français doivent se rassembler parce que c’est l’essentiel qui est en jeu.Par respect pour les victimes, j’ai pris avec mes colistiers la décision de suspendre toute activité politique durant les trois jours de deuil national. »

Manca Alternativa
« Manca Alternativa rend un vibrant hommage aux victimes de ces actes odieux produits à Paris et c’est avec beaucoup de force que nous condamnons cette barbarie,
cette sauvagerie, cette férocité inhumaine. Les mots sont peu de choses par rapport à la douleur de ceux qui restent ; mais aujourd’hui, l’heure est au recueillement, au respect de ceux qui sont partis ; l’heure est  à la tristesse, à la compassion. Viendra le temps de la lutte et du courage, mais ne cédons pas aux représailles aveugles, aux amalgames, à la peur de la différence. Combattons les peurs, les haine, combattons l’ignorance et restons solidaires les uns des autres et ce malgré nos différences. »

Pierre-Jean Luciani, Président du Conseil départemental de la Corse-du-Sud
" Pierre-Jean Luciani, Président du Conseil départemental de la Corse-du-Sud, estime, qu'après les attaques terroristes commises sur le territoire national, que la Nation toute entière est en deuil. Ses pensées vont aux dizaines d'innocents, assassinés et blessés, ainsi qu'à leur famille. La barbarie, le fanatisme, le terrorisme doivent être combattus sans relâche et la République doit réagir sans faiblesse. Au delà de l'émotion que nous ressentons tous, Pierre-Jean Luciani demande au gouvernement de prendre toutes les mesures susceptibles de ramener l'ordre et de prévenir de nouvelles attaques en renforçant la surveillance du pays. Chaque citoyen doit faire preuve de responsabilité tout comme ils doivent exiger de leurs élus une mobilisation sans faille. Pierre-Jean Luciani assistera à l'hommage rendu aux victimes lundi, à midi, dans la cour de la Préfecture et appelle l'ensemble de ses collègues à le rejoindre. Les agents du Département seront quant à eux invités à observer une minute de silence".

François Orlandi, Président du Conseil départemental de la Haute-Corse
 « Bouleversé par les événements tragiques de Paris, j’exprime ma compassion aux familles des victimes et ma solidarité avec la communauté nationale face à cette haine aveugle qui ne cesse de franchir de nouveaux paliers sur l’échelle de l’horreur.Plus que jamais nous devons être unis et soudés autour des valeurs universelles de notre pays, car la division par l’amalgame et la recherche du bouc émissaire sont les objectifs poursuivis par les terroristes dans leur course à l’abîme. J’invite les élus de l’Assemblée départementale, qui se réuniront bientôt, à une cérémonie de recueillement pour dire que les notions de tolérance et d’humanisme qui nous habitent et nous guident seront toujours plus fortes que ce qui nous distingue sur le terrain politique. »

Ghjaseppu Maestracci (Ava Basta)
"La voilà la peste noire. Demain il faudra beaucoup de force pour, avec notre courage, faire front à la haine et aux amalgames et imposer avec détermination "la paix du vivre ensemble". 
Nous appelons, de toute notre volonté, tout un chacun quelles que soient sa place son grade ou son niveau, son lieu, à s'engager résolument dans cette voie. Nous demandons aux politiques, à tous le politiques de la campagne électorale actuelle, de faire serment de  s'engager sur ce  chemin. Avà Basta s'incline devant les victimes et partage le deuil de tous ceux qui ont été violemment touchés par ces actes barbares. Le drapeau de notre tramandera est en berne. Debout... les hommes de paix."

Per a Pace
"L'association Per à Pace s'incline douloureusement devant les dizaines de victimes qui ont endeuillé Paris le soir vendredi, suite à plusieurs attaques terroristes contre la population.
Après Charlie en janvier dernier, une nouvelle action inhumaine a frappé. Cet acte inqualifiable, montre qu'il n'y a pas de limite dans la barbarie de certains hommes. Comme tous, nous sommes heurtés, révoltés par cette atrocités, ces assassinats, ce terrorisme, cette haine qui se développe et qui s'amplifie. Il faut combattre cette monstruosité, cette atteinte à la civilisation avec vigueur et détermination mais aussi avec sang-froid. Il ne faut pas céder à la peur. Il faut faire front devant cette barbarie."

Ligue des droits de l'Homme - Corse
"Ils ne gagneront pas ! L’assassinat de plus de 120 personnes à Paris dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015 restera comme un des pires outrages infligé aux habitants de ce pays. Ces actes provoquent horreur et révolte. C’est d’abord aux victimes et à leurs familles que la LDH pense en toute solidarité et avec émotion. Parce que notre démocratie a le droit et le devoir de se défendre, l’adoption de mesures exceptionnelles peut répondre à l’urgence du moment. Ces mesures qui s’ajoutent aux possibilités déjà très larges ouvertes par la législation antiterroriste ne peuvent être appliquées que pour une période limitée et doivent l’être sans aucune stigmatisation. C’est ensemble, tous ensemble, que nous devons répondre à l’immense défi qui nous est lancé. C’est par une réaction citoyenne que nous devons réaffirmer notre volonté de vivre ensemble et de protéger notre démocratie et nos libertés parce que nous refusons la peur et parce que les assassins ne gagneront pas."

FSU (Fédération syndicale unitaire) de Corse 
"Massacre à Paris, la FSU de Corse solidaire des victimes et de leurs proches. Après le drame et l'horreur du massacre qu'a connu Paris cette nuit et qui a fait plus de cent vingt morts et plus de trois cents blessés, la FSU de la Corse présente ses condoléances aux familles et  à leurs proches. Après les attentats du début d'année perpétrés à Paris, la France est une nouvelle fois touchée par des attentats terroristes effroyables que la FSU de Corse condamne avec la plus grande fermeté. Elle tient à exprimer l'horreur que lui inspire ces actions meurtrières. Les valeurs républicaines de liberté, d'égalité et de fraternité sont touchées de plein fouet par ces actes barbares, lâches, sous couvert d’un fascisme religieux, qui ont frappé au hasard un vendredi soir en plein Paris. C'est toute la France qui sont atteinte dans les valeurs qu'elles représentent. Les auteurs de ces actes n'ont d'autres objectifs que d'installer la peur, l'opposition entre les citoyens, la stigmatisation d'une partie d'entre eux. La FSU appelle, à contrario, à faire preuve d'unité et de détermination pour défendre la démocratie et les libertés. Le gouvernement vient d'annoncer des mesures de sécurité d'urgence. Mais il s'agit aussi de prendre, au plan national comme sur la scène internationale, les mesures qui permettront de retrouver le chemin de la paix et de préserver et conforter les démocraties.
Pour la FSU de Corse, le terrorisme n’a aucune place dans notre démocratie.  Seul le débat contradictoire a sa place dans la cité, le reste n’est autre que du fascisme. Le mouvement syndical doit se rassembler pour faire face à cette situation, comme il l'a fait en janvier dernier, en s'appuyant sur son appel unitaire "Vivre ensemble, Travailler ensemble"."

CRIF - Conseil Représentatif des Institutions Juives de France
« Massacres Terroristes à Paris. Aucun mot ne peut décrire l'horreur qui s'est abattue sur la France. Notre pays est ensanglanté de toutes ces vies innocentes fauchées par les balles de ces nouveaux barbares. La guerre mondiale contre la monstruosité du fanatisme ​djihadiste​ doit devenir la priorité absolue des nations démocratiques. Il faut le combattre sans pitié, sans relâche pour le terrasser. Le CRIF partage avec l'ensemble de la nation ce deuil national et présente à toutes les familles des victimes ses condoléances les plus attristées. »
 

Jean-François Baccarelli
"Il n'y a pas de mots assez forts pour décrire la barbarie qui vient de toucher notre pays.
Le respect dû aux victimes et à leur famille n'amène aucun commentaire. L'heure est au recueillement et à la prière pour les accompagner. Le pays est entré en guerre contre le fanatisme et la charia décrétée par ceux qui entendent soumettre le monde libre. Notre riposte doit être déterminée face à l'islam terroriste colonisateur ne cessant de nous envahir pour mieux nous désintégrer."

Claudie Mamberti/Directrice artistique du centre culturel de Biguglia
"L'horreur absolue que notre pays a connu hier soir nous a tous profondément choqués. Malgré les larmes et l'indignation, La mairie de Biguglia, en accord avec Claudie Mamberti et également en accord avec les artistes, maintient son festival de l'humour ce jour.
L'annuler serait donner raison aux barbares dont l'unique but est de détruire non seulement des vies mais également de détruire notre culture. Le spectacle continue, c'est la seule façon de défendre notre liberté."

Le glas en signe de deuil dans les églises de Corse dimanche
A la suite des derniers événements de Paris qui ont plongé la France dans le deuil et l’horreur, Olivier de Germay, Evêque de Corse,  a annoncé dans un communiqué que les églises de Corse sonneront le glas demain dimanche. "Alors que notre pays vient d’être touché par des attentats sanglants, les catholiques de Corse s’associent à l’émotion et à la stupeur suscitées par ce drame. Ils prient pour les victimes, leurs familles et leurs proches et expriment leur solidarité avec les forces de l’ordre, les soignants et les responsables politiques qui doivent faire face à cette agression. En ce dimanche 15 novembre, le glas de nos églises sonnera en signe de deuil. Unis à tous ceux qui refusent la barbarie et veulent construire la paix, nous auront à cœur de nous rassembler pour demander à Dieu qu’il nous préserve de la peur et de la division et qu’il nous aide à être des artisans de paix."




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345