Corse Net Infos - Pure player corse

Attaque du fourgon blindé de Propriano : Cinq interpellations


Rédigé par le Vendredi 11 Octobre 2013 à 13:22 | Modifié le Samedi 12 Octobre 2013 - 01:27


Vendredi matin, dans le cadre d'une commission rogatoire confiée à la Section de Recherches de la gendarmerie d'Ajaccio, les gendarmes ont procédé à l'interpellation de cinq individus soupçonnés d'être impliqués sur une tentative de braquage d'un fourgon blindé en juillet 2013.


(Capture d'écran France 3)
(Capture d'écran France 3)

Vendredi matin, après 4 mois d'investigations, au cours desquels les enquêteurs de la Section de Recherches d'Ajaccio, avec l'appui des unités territoriales spécialisées, ont déployé des moyens humains et techniques considérables, pour interpeler kes auteurs présumés ayant participé à l'attaque, où ayant apporté un soutien logistique, ont été interpellés.

Cette action a été menée avec le concours du GIGN et de nombreuses unités de gendarmerie, de Corse comme du continent, mobilisant plus de 120 gendarmes dans les villes de Lançon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), Bourdettes (Pyrénées-Atlantique), Propriano, Sartène et Porto Vecchio (Corse). 

Outre les militaires de la région Corse, le GIGN (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale) et le PI2G d'Orange (Peloton d'Intervention Inter-régional de la Gendarmerie) ont été également engagés. Les différentes opérations se sont déroulées sans aucun incident.
Le véhicule de transports de fonds avait été attaqué en début de matinée à Propriano. Plusieurs individus armés qui circulaient en 4X4 ont immobilisé puis fait feu sur le fourgon. En vain. Un peu plus tard un véhicule a été découvert incendié à proximité du cimetière de Propriano. L'attaque qui s'était  déroulée devant de nombreux témoins avait suscité une intense émotion à Propriano.

Guillaume Saint-Cricq, le substitut du procureur de la République d'Ajaccio, avait résumé les faits de la sorte. 
"Un fourgon blindé a été attaqué à l'arme lourde et certainement aussi avec des explosifs. Les malfaiteurs ont pris la fuite et ont fait usage à plusieurs reprises de leurs armes. Il n'y a pas eu de réplique de la part des transporteurs. Il n'y a pas eu de blessés mais une fusillade dans un centre-ville très fréquenté à cette heure-là avec des cafés et des gens qui habitent au-dessus de l'établissement bancaire, aurait pu avoir des conséquences dramatiques. C'est déplorable et inadmissible.
 





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Novembre 2016 - 16:12 Attentat de Sotta : Toujours des condamnations

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41480 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37501 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33686 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37