Corse Net Infos - Pure player corse

Arte Mare annule "Le Souper"» avec Christophe Barbier


Rédigé par Nicole Mari le Samedi 15 Novembre 2014 à 00:18 | Modifié le Dimanche 16 Novembre 2014 - 01:24


Face à l’ampleur de la polémique suscitée par la venue de Christophe Barbier à Bastia en ouverture du festival Arte Mare, les organisateurs du festival ont décidé d’annuler la représentation prévue samedi soir au théâtre. Le journaliste à l'écharpe rouge devait jouer, gratuitement, « Le Souper », une pièce de Jean-Claude Brisville, produite par la troupe du Théâtre de l'Archicube. La représentation est reportée au mois de mai prochain.


Christophe Barbier, éditorialiste, directeur de la rédaction du magazine L’Express.
Christophe Barbier, éditorialiste, directeur de la rédaction du magazine L’Express.
Christophe Barbier ne viendra pas à Bastia samedi soir ! L’éditorialiste à l’écharpe rouge, directeur de la rédaction du magazine L’Express, tristement célèbre dans l’île pour ses déclarations fracassantes et malheureuses sur les Corses, devait participer au festival Arte Mare qui débute le 15 novembre au théâtre. Devant la polémique qui se déchaîne sur les réseaux sociaux, tract à l’appui, depuis l’annonce de sa venue, les responsables d’Arte Mare ont jugé plus sage d’en rester là.
Ils expliquent leur décision dans un communiqué :
« Le Festival ARTE MARE se voit contraint de reporter au mois de mai la représentation de la pièce de Jean-Claude BRISVILLE, Le Souper, par La troupe du Théâtre de l'Archicube. Rappelons le, Christophe Barbier s’était engagé à venir jouer Le Souper, à titre gracieux, et à participer à un débat sur l’image de notre île dans les médias. L’occasion peut-être de remiser certains vieux clichés sur la Corse. N’oublions pas que la démocratie se nourrit de liberté d’expression et de confrontation d’idées. Dans un climat de tensions, entretenu par l’incompréhensible remise en cause du drapeau corse, les conditions d’un débat serein ne sont pas réunies. Samedi 15 novembre, à 21h, le festival programmera en avant-première un film, Round Trip, après le vernissage des expositions ».
 
Des propos anti-corses
Il faut dire que Christophe Barbier n’a jamais rien fait pour apaiser un débat potentiel. Ses jugements à l’emporte-pièce, qualifiés d’anti-corses, suscitent, de manière récurrente, des vagues unanimes de protestation, d’émotion et d’indignation dans l’île. Quelques exemples édifiants tirés de ces éditoriaux dans l’Express ou sur I-Télé : « Il faut poursuivre tous ceux qui refusent de témoigner et dont on sait qu’ils savent quelque chose, qu’ils ont vu quelque chose…, la violence est dans les gènes, elle est culturelle », « La Corse est l'enfant perdu de l'histoire de la France et le plus grand gâchis de la République », « Dire à ceux qui sont nés dans une région, qu’il faut peut-être qu’ils aillent découvrir le monde et que si l’immobilier est un peu trop cher là où on est né et bien c’est l’occasion d’aller s’installer ailleurs... ».
La présidente d’Arte Mare espérait, il y a quelques jours dans les colonnes de Corse Net Infos, que sa venue au festival serait « l’occasion de lui démontrer l’erreur de certains de ses jugements et qu’il fonctionnait, quand il parlait des Corses, sur des préjugés ».
Mais, en début de semaine, le journaliste récidive en prenant visiblement plaisir à jeter de l’huile sur le feu. L’incendie se propage et un tract se répand dans Bastia et sur les réseaux sociaux. Finalement, la sagesse prévaut. Christophe Barbier est privé de festival, de représentation théâtrale et de débat.
 
N.M.
 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:16 Bastia : Revaloriser la filière coutelière corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85434 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40891 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346