Corse Net Infos - Pure player corse

Après leur visite au Chœur d’hommes de Sartène : Le Chœur de Grottaglie à Ajaccio


Rédigé par José FANCHI le Lundi 19 Juin 2017 à 19:19 | Modifié le Mardi 20 Juin 2017 - 21:28


Il est des visites qui méritent qu’on s’y arrête. Celle par exemple d’un groupe originaire d’Italie, de Grottaglie très exactement, le village de la céramique, situé dans les Pouilles, venus découvrir Sartène et son Chœur d’Hommes. Ce même groupe était porteur d’une relique et pas n’importe laquelle puisque s’agissant de l’édition originelle du « Dio vi salvi Regina » composé par San Francesco de Geronimo et adopté comme hymne national Corse en janvier 1735 par une consulte tenue à Corte, marquant la séparation de la Corse avec Gênes


Les délégations
Les délégations
« C’était un moment de grande émotion à Sartène, nous avons vécu des moments inoubliables en deux jours, comme ce moment que nous vivons aujourd’hui à la mairie d’Ajaccio. Le Chœur du sanctuaire de Grottaglie est arrivé chez nous avec le titre officiel de San Francesco de Geronimo, le compositeur de notre hymne, le « Dio vi salve Régina » précise Jean-Paul Poletti, qui explique que ce chant était chanté dans les quartiers populaires de Naples : « On peut imaginer qu’avec des marins corses, des lettrés et bien d’autres personnages, le Dio vi salvi Regina est arrivé sur nos rivages à cette époque. Ils sont venus nous le chanter comme ils vont le chanter à Saint Erasme. La messe qui s’est déroulée à Sartène était fabuleuse. De mémoire de Sartenais, on n’avait jamais vu cela. C’était un grand moment d’émotion. »


San Francesco de Geronimo est né à Grotteglia, près de Tarente, en 1642 et a été ordonné prêtre 25 ans plus tard avant de rejoindre l’ordre des Jésuites.
Dès cette époque, il avait acquis une réputation de Sainteté, ce qui lui avait valut de recevoir une mission d’apostolat dans la province de Naples. Il consacrera sa vie à l’apostolat urbain dans les quartiers les plus déshérités de cette ville. Il mourut en 1716 et fut béatifié en 1806 par le Pape Pie VII et canonisé en 1839 par Grégoire XVI.
Reçus dans les Salons Napoléoniens lundi en fin d’après midi, avant de se produire à l’église Saint Erasme pour un concert organisé par le service de la culture de la ville, le Chœur de Grotteglia a été reçu à la mairie par Christophe Mondoloni, adjoint délégué à la langue Corse et aux festivités et Christian Balzano.


« Je ressens beaucoup de fierté en tant que sartenais en accueillant le Chœur d’Hommes de Sartene de Jean-Paul Poletti pour lesquels j’ai une affection toute particulière et je voudrai les remercier de porter si haut les couleurs de la Corse. La mairie d’Ajaccio est également très fière d’accueillir le Chœur d’Hommes de Grotteglie et ce geste de faire se rencontrer notre histoire commune. C’est le plus beau passeport de la vie. Voilà la Méditerranée comme nous la voyons tous, unie, positive, constructive. »
Après échanges de cadeaux et avant le pot de l’amitié, l’une des membres du Chœur de Grotteglia, Maria Mantovan, a interprété un extrait du Dio vi salvi Régina dans sa version originelle.

Echanges de cadeaux
Echanges de cadeaux




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89668 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 46872 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39324 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 418