Corse Net Infos - Pure player corse

Après le bilan de la CAPA-Jean-Jacques Ferrara : "Faire plus et mieux pour notre territoire"


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Mercredi 11 Mai 2016 à 22:13 | Modifié le Mercredi 11 Mai 2016 - 22:25


Après le bilan de la Communauté d'agglomération du pays ajaccien, le président Ferrara a répondu à quelques questions au cours desquelles il a évoqué le rattrapage de plusieurs projets au niveau de l’aménagement et de l’assainissement mais aussi de développement économique à une époque charnière. Il a évoqué le déplacement urbain et ce qu’il reste à faire dans ce domaine avec notamment la création de nouveaux moyens


Jean-Jacques Ferrara (au centre) : "Faire plus et mieux pour notre territoire"
Jean-Jacques Ferrara (au centre) : "Faire plus et mieux pour notre territoire"

Beaucoup de projets ont été réalisés, d’autres sont en cours, est-ce la raison de cette satisfaction affichée ? 

- C’est en tout cas la raison pour laquelle il est important pour nous de faire ce premier bilan de notre mandature pour précisément expliquer une certaine satisfaction et saluer également l’ensemble des personnels et les élus pour le travail réalisé. Il est important de faire savoir que la CAPA travaille, qu’elle possède de grandes compétences en matière de ressources humaines et dispose d’une ingénierie qui lui permet d’avoir une ambition politique. La CAPA, qui existe depuis 2002, est arrivée à une période charnière. En effet, il y avait à l’époque des nécessités de rattrapage au niveau de l’eau et de l’assainissement et à ce niveau, beaucoup de travail a été accompli. Nous arrivons à cette période charnière où il est temps de mettre un grand coup d’accélérateur au niveau surtout de l’aménagement du territoire et de la réalisation d’infrastructures sur notre territoire. Cela permettra un essor économique à la mesure de la première intercommunalité de Corse. 

 

- Un SADE a été réalisé, qu’en sera-t-il dans l’avenir ?
- Il s’agit avant tout de mettre en avant les avantages de notre territoire qui sont nombreux. Il a fallu les répertorier et les identifier, à notre tour de le faire savoir dans la mesure où nous allons communiquer ce Schéma d’Aménagement et de Développement Economique et durable. Il s’agit d’une feuille de route qui va nous permettre de mettre en musique les actions  visant à aménager et à développer économiquement notre territoire. Ce SADE va s’articuler principalement autour de toutes les mobilités et autour du plan de déplacement urbain puisqu’on ne saurait envisager de développement économique sans améliorer le développement des personnes. Pour prendre un exemple plus concret, on ne peut envisager un tel développement si les gens ne peuvent pas se rendre facilement d’un point à un autre du territoire s’il n’y a pas une délocalisation de certaines entreprises dans des quartiers ou dans des zones qui actuellement n’en bénéficient pas assez d’implantations d’entreprises… 

 

Donc, d’autres transports en commun sont possibles ?

- Ce plan de déplacement urbain a vu son lancement à la fin de l’année dernière et il sera finalisé fin 2017. Il s’agit effectivement d’améliorer le service rendu par les transports communs existants aujourd’hui et, d’autre par, envisager de nouvelles formes de transports, en particulier en site propre, par la réalisation sur les nouveaux axes structurants, en partenariat avec les CTC, pour permettre de fluidifier le déplacement des personnes sur le territoire et d’envisager aussi d’autres voies de transport comme nous l’avons fait avec l’expérimentation réussie à ce jour, de la navette maritime entre Ajaccio et la Rive Sud et par le développement de nouveaux moyens de transports alternatifs sympathiques qui remportent un grand succès auprès du public, avec les Ajaccini notamment. 

 

 

P.S.  Dans notre compte rendu de mardi, le président de la CAPA, à propos de la création d’une unité de tri et de valorisation, avait insisté sur cette création qui, déclarait-il : « permettrait de réduire de moitié les ordures ménagères à enfouir tout en éradiquant les mauvaises odeurs. » Il a poursuivi son commentaire : « Nous nous proposons d’offrir le foncier nécessaire à la mise en œuvre du projet et de stocker les ordures sur le site de Saint Antoine. » Cela sans parler de durée comme nous l’avons écrit par erreur. Dont acte. 

J.-F. V.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90681 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47730 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39548 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 435