Corse Net Infos - Pure player corse

Ange Santini : " La Corse avait un besoin manifeste de voir autre chose"


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 13 Décembre 2015 à 22:06 | Modifié le Lundi 14 Décembre 2015 - 00:36


Pour ce second tour des élections régionales, si la liste "Le Rassemblement" conduite par José Rossi arrive en tête dans le fief d'Ange Santini avec un total de 1 041 voix, devançant celle "Per a Corsica" de Gilles Siméoni avec 977 voix et 'Prima a Corsica" de Paul Giacobbi avec 298 voix. Le FN de Christophe Canioni arrive en dernière position avec 240 voix



A Calvi, le taux de participation pour ce second tour  a été supérieur à celui de dimanche dernier avec 67,14%.
De ce scrutin sans grande passion, on retiendra  la très forte poussée nationaliste alors que la droite retrouve a quelques exceptions près ses voix du 1er tour, alors que la gauche et le FN régressent.
A l'issue de la proclamation des résultats alors que les rchiffres définitifs n'étaient pas encore connus, Ange Santini, maire de Calvi, élu sur la liste de José Rossi déclarait:
" Sur Calvi, ma présence sur la liste d'union de la droite fait que nous arrivons à maintenir l'électorat. Mais, il faut bien constater que nous ne progressons pas en terme de voix. Et, c'est un signe puisque nous avons nous aussi cherché à convaincre celles et ceux qui n'avaient pas voter au 1er tour. Ce qui veut dire que la poussée de la liste conduite par Gilles Simeoni a été très forte, y compris à Calvi puisque nous sommes à 1 041 voix et que Gilles Simeoni et ses colistiers ne sont pas loin derrière avec 977 voix. Cela prouve bien qu'il y avait une volonté de changement sur Calvi et l'ensemble de la Corse. Calvi je le répète n'a pas échappé à la règle.
Encore une fois je me satisfait naturellement de ce résultat puisque malgré  la poussée de la liste  Nationaliste et  la montée du FN, finalement nous ne perdons que très peu de voix entre les deux tours et nous réalisons  quand même un score plus qu'honorable avec un peu plus de 40% des suffrages exprimés.
Il ne faut pas oublier que ce n'est pas une élection municipale mais bien une élection régionale.
Mais bon, cela confirme la poussée qu'il y a eu au 1er tour  et, la Corse avait  un besoin manifeste d'essayer autre chose. Il n'y a pas que la Droite et la Gauche, il y a aussi une 3e force, la force Nationaliste qui a su s'unir au bon moment. Et, je pense que les Corses ont voulu placer leurs espoirs en cette force nouvelle.
On peut ne pas partager l'opinion de celles et de ceux qui très vraisemblablement en passe de gagner la Région mais, pour autant c'est la démocratie."
Nous verrons à l'usage ce que sera cette collectivité gérée par celles et ceux qui n'ont pas eu encore accès aux responsabilités qui arrivent. Une fois encore c'est ça la démocratie. Il ne faut pas condamner, il ne faut pas juger avant de voir.
Il faudra tout simplement être vigilant, d'où notre rôle d'opposant, sur tout ce qui pourra toucher aux affaires de la Corse et aux affaires de la Collectivité"





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 17:26 Au Rallye de Balagne Pascal Trojani est intouchable

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349