Corse Net Infos - Pure player corse

André Rocchi défend un projet de laboratoire de biologie sur le site de Calzarellu


Rédigé par Patrick Bonin le Lundi 17 Février 2014 à 12:53 | Modifié le Mardi 18 Février 2014 - 01:09


Le médecin candidat aux élections municipales de Prunelli-di-Fium'Orbu compte développer autour de cet outil une véritable économie.


Calzarellu lieu d'interactivité entre science et tourisme, c'est possible pour le docteur Rocchi. (Photo Stéphane Gamant).
Calzarellu lieu d'interactivité entre science et tourisme, c'est possible pour le docteur Rocchi. (Photo Stéphane Gamant).
Candidat aux prochaines élections municipales sur la commune de Prunelli di Fium'orbu, André Rocchi est depuis de nombreuses années impliqué dans la recherche environnementale ainsi que dans l'étude de la biodiversité.  Il a de surcroît réalisé d'importants travaux sur les notions de territoire .Ainsi il n'étonnera personne que ce médecin généraliste passionné de biologie intègre dans son programme politique un projet spécifique pour le site de Calzarellu, un site qu'il qualifie " d'endroit exceptionnel où fleuve, marécages et mer se côtoient, participant d'une richesse biologique qui n'a que peu de concurrence". 
Ainsi, pour André Rocchi, le site de Calzarellu peut rapidement devenir emblématique et se positionner pour la Corse et pour la micro-région au coeur de l'innovation." Nous avons à Calzarellu la possibilité de développer un outil de recherche et d'analyse, en la matière un laboratoire de biologie des zones humides (marais et lagunes) et zones fluviales qui non seulement constituerait un véritable pôle innovant scientifique, mais serait également en capacité de promouvoir l'économie de notre région et plus particulièrement de notre commune" explique le médecin.
En effet, selon lui, il existe sur le site de Calzarellu une potentialité de produire certaines formes de spiruline, une micro algue extrêmement riche en protéines, en fer, en béta-carotène et en différentes vitamines et minéraux.  Une algue également bien connue pour ses propriétés médicinales anti-cancer et participant de la prévention de nombreuses affections.
Seul problème de la production de spiruline,  la présence de cyanobactéries toxiques qu'il faut savoir séparer de cette micro algue pour assurer une sécurité de sa production à grande échelle.  Ce que serait capable de réaliser le futur laboratoire de biologie auquel l'équipe municipale du docteur Rocchi, si elle parvenait au pouvoir, apporterait son soutien  sous forme de société d'économie mixte.
Un projet dont les retombées économiques ne seraient pas anodines explique le médecin : "Les agriculteurs de notre secteur pourraient, sous la surveillance scientifique d'un tel laboratoire, obtenir de confortables revenus complémentaires en orientant aussi leurs productions vers la mise en place de fermes de spiruline. Nos jeunes formés à l'université de Corte trouveraient à partir d'un tel projet sur ce site des débouchés sur l'île au lieu de devoir systématiquement à l'issue de leur formation rejoindre le continent" a expliqué André Rocchi.
Le médecin, spécialiste de l'environnement ne veut pas sombrer dans le dogme du tout écologiste et précise ainsi sa pensée : " Il n'est pas question au nom de la protection environnementale d'interdire toute autre activité. Ce laboratoire à l'instar de ce qui se fait partout dans le monde pourra jouer la carte de l'inter-activité. La population pourra venir le visiter toute l'année et profiter du site.  Ce projet n'est pas du tout incompatible avec d'autres idées comme par exemple la création d'un restaurant et la pérennisation des activités déjà présentes sur site, je pense notamment aux activités de pétanque"

Il faut donner les moyens à la population de s'ouvrir à notre façade maritime

Calzarellu verra t-il la création d'un laboratoire de biologie des zones humides et zones fluviales ? (Photo Stéphane Gamant).
Calzarellu verra t-il la création d'un laboratoire de biologie des zones humides et zones fluviales ? (Photo Stéphane Gamant).
Après avoir analysé les phénomènes de fréquentation estivale du bord de mer, André Rocchi veut donner à Calzarellu un véritable caractère de porte ouverte à la population sur la façade maritime de la commune. " La plage est certes fréquentée l'été, mais dès le départ des touristes, c'est une véritable désertion de cette portion du territoire communal qui pourrait faire l'objet d'une fréquentation constante" déclare le médecin.
Pour ce faire, le candidat aux élections municipales projette si il est élu de consolider les rives du Fium'orbu , de procéder à son nettoyage ainsi qu'à celui de ses affluents afin de rendre navigable au plus loin le fleuve." Nous pourrions ainsi créer une activité économique de loisir par la pratique du kayak et augmenter les potentialités touristiques de notre région en offrant des pratiques non seulement estivales mais aussi à  l'année.  Et je ne parle pas une fois de plus de l'interactivité possible avec le monde de l'éducation nationale. Sanctuariser ce fleuve en profitant d'aides financières d'état et européennes (plan rivière) est une source d'enrichissement qu'il ne faut point négliger. D'autres régions de Corse l'ont fait, je pense notamment au Liamone" a précisé André Rocchi.
Insistant sur les capacités de cet endroit unique, le médecin souhaite y créer un lien fort, un lieu de rencontre mêlant science, développement économique et tourisme.  
Abordant enfin et en toute logique le système d'assainissement de la commune, André Rocchi souhaite voir la commune raccorder entièrement au tout à l’égout, défend l'idée d'une station d'épuration de type bambouseraie pour le village et se prononce fermement pour la réhabilitation de la station d'épuration de Ghisonaccia :" Il me paraît évident" a t il déclaré " qu'il est inutile alors que la station d'épuration de Ghisonaccia peut traiter l'assainissement d'une population pouvant aller jusqu'à 22000 âmes et ce à moindre frais, de vouloir construire un second site, une deuxième potentialité de pollution de la rivière et une perte financière".
Citant enfin Michel Ange à propos de la Pietà, lequel disait à ses admirateurs: " Je n'ai rien fait, cette sculpture était dans le marbre, je n'ai fait que la dégager", c'est bien ainsi que le docteur André Rocchi envisage de mettre en valeur sa commune, un bijou qu'il suffirait selon lui de savoir simplement dégager.    


Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85533 vues - Charles Monti