Corse Net Infos - Pure player corse

Amelia Tavella reçoit le prix de la jeune femme architecte


Rédigé par le Lundi 19 Décembre 2016 à 16:01 | Modifié le Lundi 19 Décembre 2016 - 18:50


Pour la 4e édition du Prix de la Femme Architecte, le jury a récompensé Amelia Tavella dans la catégorie Jeune Femme Architecte (moins de 40 ans). Lors de la cérémonie au Pavillon de l’Arsenal à Paris, Amelia Tavella a présenté sa démarche et son processus créatif, dans lequel la matière tient une place particulière et sur laquelle elle porte un regard sensoriel, voire sensuel.


Amelia Tavella reçoit le prix de la jeune femme architecte
Une architecture qui convoque autant la pensée que le corps tel que l'on peut le découvrir dans cette vidéo (voir ci-dessous) réalisée pour le prix.
Depuis la fondation de sa première agence à Aix-en-Provence en 2007, et de deux autres adresses sur sa terres natale de Corse en 2010 et à Paris en 2015, Amelia Tavella exerce ce processus créatif dans une production très éclectique. Cette dernière s’est naturellement diversifiée, au fil du temps, entre maitrise d’œuvre publique et privée.


Amelia Tavella a ainsi présenté quatre projets représentatifs de son travail, qui combinent l’esthétique de lignes horizontales et une architecture qui a du sens, nourris d’autres univers artistiques, le centre administratif et culturel de Grosseto-Prugna, le groupe scolaire A Strega à Sainte-Marie Sicché la réhabilitation du Couvent Saint-François en pôle culturel Saita Lucia di Tallano et 48 logements collectifs Trilogie à Aix en Provence.


À l’initiative de l’ARVHA, (Association pour la Recherche sur la Ville et l’Habitat), Le prix de la Femme Architecte a le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication et du Ministère des Familles de l’Enfance et des Droits des femmes,la Ville de Paris ainsi que du Conseil National de l’Ordre des Architectes.
Il a pour but de valoriser les oeuvres et les carrières de femmes architectes, afin que les jeunes femmes architectes puissent s’inspirer des modèles féminins existants, et d’encourager la parité dans une profession à forte dominante masculine.  

"Au corps de l'édifice", groupe scolaire A Strega – Sainte-Marie-Sicché, par Amelia Tavella,

Prenant place sur un vaste terrain vierge, ancien champ de course du village retiré de Sainte-Marie-Sicché qui le surplombe, le groupe scolaire A Strega s’insère harmonieuse entre deux chênes centenaires au milieu d’une prairie envahie par les fougères.
Véritable oppidum face au grand paysage, le projet prend le parti du végétal.
Pour Amelia Tavella, l’architecture est une expérience profondément sensorielle qui convoque autant les sens que la pensée.
Elle l’éprouve à travers un travail sur les matériaux bruts, dont on dévoile la beauté par le travail de l’Homme.
Ce film, qui illustre son processus créatif de façon poétique, est un prétexte à la rencontre d’autres univers artistiques dont elle se sert pour exprimer ce lien entre corps et esprit. 
---
Texte : C. Mazzoni 
Musique : J. Soucasse
Danse : A-C. Pic Savary
Prise de son : P. Vénéré
Prises de vue : C. Petroni et F. UGET
Montage : J.J. Delsol
Crédit vidéo : Amelia Tavella 




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Septembre 2017 - 21:44 L’ACA en démonstration face à Valenciennes

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47694 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 433