Corse Net Infos - Pure player corse

Aleria : Camille Jacquemond, expert mondial en agrumiculture, n'est plus


Rédigé par Caravone le Mercredi 2 Mars 2016 à 15:25 | Modifié le Mercredi 2 Mars 2016 - 15:38


Camille Jacquemond vient de nous quitter à l’âge d 66 ans. A Aleria l’annonce de sa disparition ​a attristé toute la communauté.​ Très connu et apprécié, ​ Il fut longtemps au service de la commune en tant que conseiller municipal. Il était également vice-président du club de foot de Ghisonaccia​ et impliqué dans de nombreuses associations​.​


"C'était un homme généreux et d'une grande gentillesse apprécié de tous. ​ La maladie l’avait éloigné de ses activités ​et surtout de sa grande passion : les agrumes et particulièrement les clémentiniers. Sa disparition a attristé aussi le monde scientifique: "Il a marqué le monde des agrumes de l'indestructible sceau des experts. Il connaissait chaque introduction aucune n'avait de secret pour lui. Son savoir et sa  grande gentillesse vont nous manquer.
Du Maroc aux Antilles de l'Algérie à la Guinée de la Tunisie à l'Afrique du Sud nous avons reçu, à L'INRA des appels attristés. La recherche agronomique n'était qu'une facette de sa personne, il y avait aussi le monde associatif qu'il avait investi il y a bien longtemps.
"  Nous confie Simone Riolacci, chargé de communication de l'INRA San Giuliano.
​​Malgré sa maladie, Camille Jacquemond n'avait jamais  renoncé à partager les fruits de ses recherches.​  Entré à l’INRA, en mai 1968​, à peine majeur, ​il aura la chance de connaître celui qui devait devenir son mentor, le directeur du centre de l'époque Louis Blondel​, grand expérimenteur agrumicole qui lui a transmis la passion du clémentinier. 
 
​Un ouvrage de renommée mondiale
​Devenu technicien il devait rapidement gravir les échelons, à force d'études, ​tant  sa passion pour les agrumes était immense. ​Les ingénieurs qui se sont succédé doivent beaucoup à l'expérience de Camille Jacquemond. ​Il est finalement devenu l’une des sommités du monde agrumicole. A la retraite depuis 2009 il était depuis chargé de mission expert agrumes.  Il a parcouru la planète entière afin de récolter le plus grand nombre d’informations et surtout dispenser son savoir exceptionnel.  
 En 2013 il devait éditer ​un  livre-phare « Les clémentiniers et autres petits agrumes » (avec la participation de  Franck Kurk et Marion Heuzet)​,​ dédicac​é​ à son « maître Louis Blondel ».  Cet ouvrage raconte l'histoire du clémentinier et présente la synthèse des connaissances actuelles (origine, diffusion, variétés, porte-greffes, évolution des marchés, physiologie, maladies biotiques et abiotiques, insectes ravageurs…). Il propose également des itinéraires techniques de conception et de gestion d'un verger, depuis la multiplication des plants jusqu’au conditionnement des fruits, en passant par les moyens de protection sanitaire et les techniques culturales. Une édition qui a eu un retentissement mondial et est devenu un livre de référence international. Il avait connu à cette occasion le professeur Josy Bové, ​(père de José Bové), ​chercheur scientifique, professeur de microbiologie et membre de l’Académie des Sciences qui éprouvait une réelle affection pour ce chercheur atypique et hors du commun​. Il n'est pas exagéré d'affirmer que Camille Jacquemond est à ce jour ​ le plus grand expert qui soit ; ​ c'est une très grande perte pour le monde agrumicole. Ses obsèques ont eu  lieu mercredi 2 mars à Aleria. Il laisse une épouse, deux enfants et trois petits enfants qu'il adorait.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85288 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40792 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345