Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio première ville française libérée du joug ennemi le 9 septembre 1943


Rédigé par le Mercredi 9 Septembre 2015 à 23:04 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 14:59


Ce mercredi, comme aux quatre coins de l’île, la Libération de la Corse en 1943 a été commémorée à Ajaccio. Face au monument aux morts, port Tino Rossi, nombreux étaient ceux qui s’étaient rassemblés afin que perdure la mémoire de ceux qui se sont battus pour la liberté


(Photo: René Scholler)
(Photo: René Scholler)
Les manuels scolaires ont eu tendance à bientôt trop souvent l’oublier par le passé. Mais Ajaccio a bien été la première ville française libérée du joug ennemi le 9 septembre 1943. Et en ce 72ème anniversaire, un peu partout sur l'île et surtout dans la cité impériale, les commémorations de la Libération de la Corse ont comme chaque année suscité une émotion toute particulière.
 
Devant le monument aux morts, sur le port Tino Rossi, en ce mercredi soir, nombre d’Ajacciens étaient ainsi venus assister à la cérémonie aux côtés notamment de Laurent Marcangeli, député-maire de la ville, du préfet de Corse, Christophe Mirmand, du président de l’Assemblée de Corse, Dominique Bucchini, mais aussi de la résistante Noëlle Vincensini.
 
«  Je pense qu’il est vraiment important de célébrer année après année cet événement très fort dans l’histoire de notre île et dans l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale », a souligné Laurent Marcangeli à l’issue de la cérémonie, « Cela permet aussi d’honorer tous ces héros qui sont morts lors de la Résistance, parce que cette libération a été obtenue grâce à ces hommes et femmes qui ont parfois donné leur vie mais en se battant pour la liberté, pour une Corse libre. La jeune génération ne doit pas oublier que c’est un événement historique majeur ».
 
Un 72ème anniversaire par ailleurs particulièrement touchant pour Isaline Amalric-Choury, fille de Maurice Choury et nièce de Danielle Casanova : « C’est la première fois devant le monument aux morts qu’on rappelle que c’est bien Maurice Choury qui a lancé l’ordre d’insurrection », s’est-elle émue.
 
Après les dépôts de gerbe, un défilé de véhicules militaires historiques a eu lieu dans les rues de la cité impériale. 

Manon PERELLI




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85183 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345