Corse Net Infos - Pure player corse

"Ajaccio c’est vous !" : L’environnement et le cadre de vie au cœur des préoccupations


le Vendredi 9 Janvier 2015 à 19:09 | Modifié le Vendredi 9 Janvier 2015 - 19:28


A Ajaccio, le niveau de pollution qui règne sur la ville et la région a atteint voire dépassé le seuil de dangerosité. C’est le constat dressé, vendredi, au cours d’une conférence de presse donnée par François Casasoprana et Sauveur Merlinghi de la liste « Ajaccio c’est vous ! » La centrale du Vazziu bien sûr, mais aussi la rotation des bateaux de commerce dans le port, la ferme d’élevage des Sanguinaires et bien entendu le tabagisme, sans oublier le ruissellement des eaux pluviales. Un état des lieux sur lequel ils ne veulent pas fermer les yeux...


"Ajaccio c’est vous !" : L’environnement et le cadre de vie au cœur des préoccupations
La situation est tendue actuellement mais cela est le cas pour l’ensemble du territoire avec ce qui se passe depuis mercredi dans Paris et sa région. François Casasoprana et ses colistiers ont évoqué cette situation de crise et avouent que cela interpelle fortement. Ils estiment que le République est fort heureusement capable d’unir au-delà des religions et des croyances dans un moment démocratique d’une telle importance : « On est littéralement choqué, chacun d’entre nous retient l’espoir de préserver nos valeurs républicaines pour se battre avec elles. Il faut sortir par le haut d’un événement pareil qui nous trouble » a notamment rappelé François Casasoprana.
Le conseiller général du troisième canton d’Ajaccio a ouvert le dossier de l’environnement pour en corriger les déséquilibres. Il convient pour cela de réinventer des formes urbaines de gestion et de planifier les politiques publiques. Il estime que les citoyens sont inquiets pour leur devenir et qu’il faut impérativement lutter contre le changement climatique afin de trouver un meilleur cadre de vie quotidien : « Cela fait partie intégrante de nos préoccupations au même titre que la préservation des ressources naturelles. Il est possible d’améliorer les conditions de vie et d’existence par une action à l’échelle locale. Pour cela, il faut des initiatives fortes, une volonté nouvelle et ferme. C’est d’ailleurs la mise en œuvre de nouvelles règles de vie collectives et individuelles qui va entrainer des modifications positives de l’environnement dans lequel nous évoluonsIl y a un jeu d’interactions entre l’homme et son environnement qu’il faut percevoir pour bâtir un plan d’action efficace. C’est le citoyen qui doit être destinataire des solutions
 
La Vazziu, les bateaux et le reste…
Réchauffement de la planète, Agenda 21, les défis ne manquent pas, il faut les regarder de prêts, les affronter, le docteur Sauveur Merlinghi maîtrise parfaitement ce sujet et l’état des lieux qu’il dresse est particulièrement alarmant : « Si on nous envie notre cadre de vie, force est de constater qu’il a bien cnahgé en quelques décennies » dit-il en prenant l’exemple de cette menaçante et dangereuse centrale du Vazziu qui déverse ses poisons depuis plus de trente ans sur Ajaccio et sa région. Son fonctionnement au fioul lourd est depuis longtemps obsolète mais les interventions autant que les promesses n’ont pas changé au terme de tant d’années de lutte : «Le Vazziu est l’établissement le plus polluant de France. Il marque le début de la pollution sur Ajaccio mais pas seulement. Les rotations maritimes sont tout autant dangereuses et engendrent une pollution de l’air considérable parce que fonctionnant eux aussi au fioul lourd. A quai, ils ne coupent pas leurs moteurs pour assurer leur alimentation électrique… »
Autre élément de grande pollution, le tabagisme actif, souligne le docteur Merlinghi, et d’avancer des chiffres qui ne trompent pas : « 200 000 cigarettes sont consommées quotidiennement à Ajaccio et cela induit une forte pollution. Quand on estime que la fumée d’une cigarette pollue autant qu’une voiture diesel tournant au ralenti pendant 30 minutes, on imagine le total de ce qui est fumé en une journée et les retombées… »
 
La pollution marine aussi…
Mais la pollution est également marine, avec notamment les eaux pluviales qui ne sont pas toutes collectées et ruissellent jusqu’à la mer, sans parler de l’élevage aquacole de la ferme des îles Sanguinaires (et d’ailleurs) dont on devrait regarder de plus près les analyses, car chacun est conscient qu’il s’agit là d’une nouvelle source de pollution. On produit des centaines de tonnes de poissons. 10 à 30% de la nourriture n’est pas consommée par les poissons, avec les traitements chimiques utilisés pour éviter les déchets sur les filets et les produits chimiques pour traiter les maladies et les parasites des poissons. Selon les experts de l’ONU, l’aquaculture intensive produit 115 kg d’azote par tonne de poissons produits, 12 kg de phosphore et 450 Kg de carbone.
Qualité de l’air, de l’eau, éducation à l’environnement, agriculture, embellissement de la ville ont été autant de dossiers soulevés et commentés au cours de cette conférence de presse.
J .F.
   





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40974 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349