Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Quand les clichés d'archives initient à l'éducation des médias


Rédigé par Laetitia Salomone le Mardi 6 Octobre 2015 à 14:20 | Modifié le Mercredi 7 Octobre 2015 - 00:12


Ces 5 et 6 octobre 2015, le Canopé de Corse et le Centre Méditerranéen de la Photographie, en partenariat avec le CLEMI, ont organisé le 8eme colloque inter-académique Photographie-Images, à l'Espace Diamant d'Ajaccio. Pour l'occasion de nombreuses conférences et ateliers abordaient " le document d’archive photographique à travers ses dimensions artistiques, pédagogiques et économiques ". Au cours de divers ateliers, certains membres du personnel enseignant ont appris à décortiquer le processus de création lors de courts-métrages. Tandis que d'autres se sont initiés au stockage et indexations des photographies. Mais cet événement était aussi l'occasion de proposer au personnel de l'Education Nationale, différentes méthodes pour initier leurs élèves aux médias. Zoom sur ce temps de réflexions


Pour l'occasion, les professeurs ont de nouveau revêtu leur tenue d'écolier. Dans une salle de classe du lycée Fesch, à Ajaccio, une dizaine d'enseignants étaient présents, à l'un des trois ateliers proposés lors du 8e colloque inter-académique Photographie-Images. Sur les bancs, il n'était pas question d'évoquer le processus de création d'un court-métrage. Ni de s'initier au stockage et indexations des photographies. Dans la salle 305, de l'établissement, le mot d'ordre était " échanger "... Ceci afin d'obtenir les clefs d'e l'éducation aux médias par le biais des images d'archives. " Nous sommes partis du postulat que les élèves, de tout âges, sont confrontés aux images d'actualité et que cette fréquentation des images pouvait être stressante voire angoissante. Et puisque notre devoir en tant qu'enseignant est de les éduquer aux médias, nous nous sommes dit que la photographie d'archives était un axe pertinent puisqu'elle permettait de mettre une sorte de distance avec l'émotion du cliché " raconte  Marie Pieronne, membre du Centre de liaison de l'enseignement des médias et de l'information, et professeure d'Histoire-Géographie. 
Il fallait regarder au-delà de l'image, en gardant son esprit critique éveillé. Face au corpus de photographies, proposé par Marie Pieronne, les enseignants étaient attentifs. Tour à tour, chacun évoquait son opinion. Il ne fallait pas tant apprendre à les analyser, mais plutôt comprendre. Comprendre comment aider les plus jeunes à éveiller leur sens de la vérification. 

Un nouveau regard sur les photographies d'actualité

" Il faut travailler sur des choses plus concrètes. Le cadrage, les couleurs, et le sens que l'on peut leur donner sont autant de pistes de réflexions à évoquer. Il faut aussi se demander quelle va être la place de l'image dans la une et faire découvrir aux élèves le sens de ces choix " poursuit Marie Pierronne. Le cliché de Aylan Kurdi, la photographie, désormais iconique, de Nick ut et de la petite fille brulée au napalm, ou l'image, détournée par les réseaux sociaux, d'enfants en cage défilent. " Il peut y avoir toute une déclinaison de lectures dans cette photographie " lançait alors une enseignante. Elle soulignait, ainsi,  toute la pédagogie de cet atelier. Un argument que soutenait Marie Pieronne : " La photographie de la petite fille brûlée lors de la guerre du Vietnam est désormais célèbre. Pourtant il existe une vingtaine d'autres clichés. La prise de vue est différente. On y voit un photographe sur le côté, ou la petite fille de dos avec le hors champ...C'est pourquoi il est pertinent de travailler comme cela avec les élèves ". 
Un moment de réflexion que les enseignants pourront animer en classe. 

Concevoir une séquence pédagogique adaptée à chaque matière

" Nous souhaiterions concevoir une séquence pédagogique qui sera mise en ligne pour les professeurs. Bien-sûr ce ne seront que des propositions avec les enjeux que nous avons définis. Chaque enseignant pourra l'adapter à sa matière, à l'âge des élèves, et au parcours ".  Une nouvelle façon d'enseigner ? Peut-être pas. Mais un moyen qui permettra à l'éducation aux médias d'être abordée efficacement. Comme le souligne d'ailleurs Josiane, inspectectrice, venue assister à ce moment d'échanges : " C'était un atelier de très bonne qualité. J'ai assisté à cet atelier afin de me renseigner. Ceci, pour que je puisse me permettre d'orienter les professeurs sur cette voie. Je pense qu'il faut que nous encouragions ça ".
Éduquer aux médias, une nécessité ? Marie Pieronne ajoute : " Lorsqu'ils voient une image les jeunes réagissent très vite sans prendre le temps de réfléchir. Nous, nous sommes ni photographe, ni dans la spontanéité et la rapidité. Il faut se poser, pendant une heure, avec un groupe pour prendre du recul par rapport à cette pratique médiatique qui peut paraître un peu fofolle ". 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40767 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345