Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Présentation du 4ème contrat de présence postale 2017-2019


Rédigé par le Jeudi 9 Février 2017 à 20:29 | Modifié le Jeudi 9 Février 2017 - 23:43


Le nouveau contrat de présence postale 2017-2019 a été présenté mardi aux membres de la commission de présence postale territoriale de Corse-du-Sud (CDPPT). Il fixe les règles qui permettent à La Poste de contribuer à l’aménagement et au développement du territoire, d’adapter son réseau de points de contacts pour répondre aux besoins des populations desservies, d’associer les CDPPT à la gouvernance de la présence postale territoriale et aux travaux de l’Observatoire national de la présence postale.


Ajaccio : Présentation du 4ème contrat de présence postale 2017-2019
La Commission départementale de présence postale territoriale (CDPPT) est une instance de concertation entre La Poste et les élus. Il y a une CDPPT par département qui est composée d’élus et se déroule en présence d’un représentant de l’Etat et de représentants de La Poste.
La mission de la CDPPT est de veiller à la bonne application des dispositions du contrat de présence postale territoriale, à la gestion de la dotation allouée au département au titre du fonds de péréquation, ainsi qu’aux engagements pris en matière d’évolution de la présence postale sur le territoire.
 
Les objectifs du 4ème contrat de présence postale
Il s’inscrit dans la continuité des précédents qui ont permis de pérenniser les partenariats (agences postales et relais poste) et de développer les nouvelles formes de mutualisations (Maisons de Services Au Public et facteur-guichetier en bureaux de poste), d’assurer la rénovation de plus de 4000 bureaux de poste, et de favoriser le maintien d’une présence postale en milieu rural, dans les quartiers en politique de la ville.
Ce nouveau contrat fait le pari d’une accessibilité renforcée. Il se fixe pour principale finalité l’adaptation de la présence postale aux besoins diversifiés des territoires et des populations, en tenant compte des évolutions des usages et des technologies.
 
Un financement plus important de l’Etat
Le montant des ressources annuelles allouées par l’Etat, à travers le fonds de péréquation, a augmenté de 170 M€ à 174 M€ par rapport au contrat précédent. Cette hausse permettra notamment de financer à hauteur de 75 % la mise en place des 500 maisons de services au public (MSAP) accueillies dans les bureaux de poste.
12 Maisons de Services au Public sont actuellement en place au sein des bureaux de poste en Corse : Castello di Rostino, Calenzana, Sotta, Santa Maria Sicche, Petreto-Bicchisano, Ventiseri, Calacuccia, Galeria, Murato, Patrimonio, Cervione et Luri.
Courant 2017, 4 autres « MSAP » seront ouvertes : Vico, Sainte Lucie de Tallano, Piana et Sari Solenzara. 16 MSAP seront alors en service en Corse.

Présence postale en Corse-du-Sud
87 points de contact sont en place actuellement, dont 33 en partenariats (agences postales communales ou relais poste) et 7 accueillant une Maison de Services au Public.
95,5% de la population de Corse-du-Sud est à moins de 5 km et à moins de 20 minutes de trajet automobile d’un point de contact postal (taux plus haut que la moyenne nationale).
Les moyens du fonds seront dorénavant orientés vers les points de contact qui doivent être consolidés au titre de l’aménagement du territoire, bureaux de poste mutualisés, partenariats avec les collectivités territoriales et les commerçants, bureaux ouverts moins de 18 heures par semaine, points de contact urbains relevant de la Politique de la Ville et points de contact des DOM.

Une accessibilité numérique renforcée
Le nouveau contrat de présence postale met l’accent sur les actions visant à améliorer l’accessibilité numérique, avec des actions innovantes de formation et d’accompagnement des usagés. Les ressources allouées à l’accessibilité numérique doivent représenter au minimum 15 % de l’enveloppe globale départementale : cela représente 75 M€ (2017-2019), soit 30 M€ de plus par rapport au précédent contrat.

Les compétences des commissions départementales de présence postale territoriales (CDPPT) consolidées
Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, Christophe Sirugue, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie, François Baroin, président de l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité, et Philippe Wahl, président directeur général du Groupe La Poste ont signé le 11 janvier dernier ce contrat de présence postale territoriale 2017-2019.
A l’occasion des réunions de la CDPPT, La Poste informe et consulte les membres sur différents projets postaux. La mission de la commission est de veiller à la bonne application des dispositions du contrat de présence postale territoriale, à la gestion de la dotation allouée au département au titre du fonds de péréquation, ainsi qu’aux engagements pris en matière d’évolution de la présence postale sur le territoire.
Le contrat de présence postale permet aux CDPPT de disposer de plus de marges de manœuvre et d’autonomie dans la gestion des ressources. L’affectation de la totalité de la dotation départementale du fonds de péréquation est effectuée au sein de chaque CDPPT, sur proposition du représentant de La Poste et en présence du représentant de l’Etat. Elles peuvent également mener des expérimentations, notamment de nouvelles solutions de mutualisations de services.
 
Des modalités d’évolution de la présence postale adaptées
Le contrat adapte les règles d’information et de consultation. Pour tous les points de contact éligibles à l’intervention du fonds de péréquation, pour toutes les communes ayant un seul bureau de poste et pour toute commune nouvelle, l’évolution du statut du point de contact est soumise à l’accord du maire.
Pour tous les autres points de contact, l’adaptation de la présence postale se fera au terme d’une consultation renforcée mise en place sur la base d’un dossier de synthèse présentant une offre globale de services postaux, en lien avec les caractéristiques et les projets territoriaux de chaque agglomération.
Un bilan global et une étude de satisfaction seront réalisés à mi-contrat.
 
Les membres de la CDPPT de Corse-du-Sud 
Pierre-Paul Luciani, Maire d’Albitreccia, président de la CDPPT représentant des communes de moins de 2000 habitants
Paul Quilichini maire de Sartène Représentant des communes de plus de 2000 habitants
Laurent Marcangeli, député-maire d’Ajaccio Représentant quartiers politique de la ville
Henri Franceschi, président de la Communauté de Communes de la Haute Vallée de la Gravona Représentant des Groupements de Communes
Marcel Francisci conseiller départemental, Laurence Mallaroni, conseillère départementale Représentants du Conseil Départemental
Mattea Casalta, conseillère à l’Assemblée de Corse et Xavier Lacombe, conseiller à l’Assemblée de Corse représentants de la Collectivité Territoriale de Corse

Présents mardi lors de la CDPPT
Pierre-Paul Luciani, Henri Franceschi, Laurence Mallaroni, Mattea Casalta, Jean-Philippe Leguelt secrétaire général de la préfecture, Anne-Marie Larrieu, déléguée territoriale du groupe La Poste, Pascal Mariani, directeur de La Poste de Corse.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Février 2017 - 22:04 0-0 : L’ACA doit s’en contenter face à Sochaux

Vendredi 24 Février 2017 - 21:45 LE GFCA rejoint sur la fin à Nîmes (1-1)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 86755 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 43503 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 380