Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Per a Pace de retour des Balkans


Rédigé par le Jeudi 28 Novembre 2013 à 23:12 | Modifié le Jeudi 28 Novembre 2013 - 23:14


L’Association Per a Pace, Pour la Paix, en partenariat avec la commission internationale de la CCAS a organisé en Octobre dernier, un séjour solidaire dans les Balkans. Un séjour sur le thème de l’altérité et du rapport à l’autre pour permettre à 15 participants de découvrir la richesse de pays voisins, les « Balkans » qui selon une étymologie populaire viendrait de deux mots turcs désignant le miel et le sang... Une découverte de pays quasiment frontaliers si proches et si éloignés à la fois. Macédoine, Albanie, Monténégro, Croatie, Bosnie Herzégovine et Serbie.


Le cimetière français de Bitola (ex Monastir) (Dr)
Le cimetière français de Bitola (ex Monastir) (Dr)
Une région qui fait partie intégrante de l’Europe sur le plan géographique et qui reste pourtant encore méconnue. Un pays, la Yougoslavie, dont faisaient partie La Bosnie Herzégovine, le Monténégro, la Serbie, la Macédoine, connus de tous. Mais peu les situe de façon précise, paradoxalement ils ont marqué de leur empreinte l’histoire avec un grand H. Europe, Asie, Occident, Orient, Empire romain, Empire byzantin, Empire ottoman…Confessions différentes se côtoient, musulmane, catholique, orthodoxe… Ambiance multi culturelle, multi ethnique, brassage des populations, une région riche de ces mélanges et pourtant toujours à vif, ne la surnommait-on pas à l’aube du vingtième siècle « la poudrière de l’Europe ».
A la veille de la célébration du centenaire de la première guerre mondiale, Per a Pace a fait un retour sur l’histoire et a permis aux voyageurs de découvrir le cimetière français de Bitola (ex Monastir) ou 13 000 soldats qui ont fait partie de l’armée d’Orient ont été inhumés, d’emprunter le « chemin de la 1ère guerre mondiale » qui sur les hauteurs de la ville explique les positions, les tranchées, la vie malgré tout. D’aborder les guerres balkaniques de 1912 et 1913 et de se retrouver à l’endroit où a eu lieu l’attentat de Sarajevo, en Bosnie, avec l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand qui déclenchera la « Grande Guerre », ce conflit qui connut un nombre de pertes en vies humaines sans précédent. Une rencontre hors du commun, à Drenovac, en Serbie, avec Zoran Radovanovic, passionné d’histoire et enseignant, qui depuis des années, collecte inlassablement des documents qui témoignent des relations entre la France et la Serbie et notamment le lien particulier avec la Corse et les 3 000 réfugiés serbes qui ont été accueillis sur l’île pendant ces évènements

Suivra la seconde guerre mondiale… 
Guerres et conflits vont ensuite se succéder avec notamment en 1991, l’éclatement de la fédération yougoslave, la guerre en Bosnie Herzégovine en 1992 et en 1999 le conflit au Kosovo. Les stigmates toujours visibles dans chaque pays traversé ; Blockhaus, bâtiments détruits à cœur ouvert dans les villes, impacts encore visibles sur la plupart des façades, terrains toujours minés dans certains endroits…
Une région presque oubliée, parce que compliquée à cerner, à appréhender… Une région à redécouvrir à travers les rapports humains. Au-delà de l’aspect historique très prégnant dans ce séjour, de nombreuses rencontres ont eu lieu : Culturelle avec la chorale « Stiv Naumov » de Bitola, présente en juin dernier en Corse. Solidaires avec le dépôt de la part des voyageurs, de matériel scolaire, chez Alma Camdzic, qui s’occupe à Kladanj en Bosnie, de l’association « Sunce na Dlanu » qui aide les enfants à oublier la guerre par la pratique d’activités d’éveil comme le dessin, la danse, la musique et la chanson. En Serbie, les voyageurs solidaires ont pu mesurer en y participant l’action menée, par Per a Pace qui, dans le cadre du développement durable et solidaire, a amené plus d’une trentaine de vélos pour une toute jeune association vélocipédiste de la ville de Sabac qui a pour soucide faire découvrir sa ville et sa région par un moyen de transport plus écologique et responsable. 

Séjour solidaire
Un séjour solidaire très riche, que quelques lignes ne suffisent pas à résumer, chargé d’émotion. Des rencontres chaque jour, qui renforcent les liens et conforte l’association Per a Pace qui, depuis sa création, a décidé d’œuvrer pour qu’à la force des armes se substitue la force du dialogue et de la raison.
En 2014, l’association participera aux différents évènements qui célébreront le centenaire de la 1ère   guerre mondiale avec une exposition, la venue de Zoran Radovanovic qui animera une conférence sur ce sujet et une création théâtrale «Lettres des Balkans » avec Théâtre Point.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 11:10 Après les incidents : ACA, une décision courageuse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85560 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40960 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348