Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Les voeux de Simon Renucci aux institutionnels


Rédigé par le Samedi 12 Janvier 2013 à 20:32 | Modifié le Lundi 14 Janvier 2013 - 01:08


En cette période traditionnelle de vœux, Simon Renucci, maire de la Ville d’Ajaccio a reçu dans les Salons Napoléoniens les représentants institutionnels de la Ville, lors d’une cérémonie caractérisant ce moment de l’année de, « nouveau cycle et d’instant où une nouvelle page doit s’écrire ». Citant Albert Camus: « puisqu’on ne peut refaire le monde, faisons en sorte qu’il ne se défasse pas trop », le maire de la Ville voit dans cette citation l’enjeu essentiel que chacun ne doit pas perdre de vue, et le sens d’une ambition pour tous.


Ajaccio : Les voeux de Simon Renucci aux institutionnels
« En 2013, le cœur et la raison me dictent de redoubler d’efforts », c’est ainsi que la municipalité entend ne pas baisser les bras face à la crise économique et sociale qui frappe durement, ne pas accepter comme fatalité le drame de la précarité, nourri par le chômage et la désespérance, ne pas se résigner à l’image d’Epinal d’une Corse  « rouge et noire ». 
Reprenant dans son allocution les sujets qui ont fait vibrer la Corse en 2012, Simon Renucci a rappelé que la violence n’engendre « qu’une spirale mortifère dont la principale victime est la population » et que la sécurité dans l’île est « un droit pour les Corses, un devoir pour l’Etat. »
L’urgence absolue est aussi la préservation de la terre, « spéculation immobilière  abrogation d’un acquis historique, celui de l’arrêté Miot avec en toile de fond, dans cette affaire,  le spectre d’un « gouvernement des juges. » 
Un appel est lancé à l’assemblée, pour que face, « au long chapelet des maux de notre île, les élus que nous sommes, quels  que soient les échelons considérés, devront, le moment venu,  transcender les clivages partisans, imaginer le consensus, pour enfin,  inverser le cours des choses ». 
 
 

Photo Marilyne SANTI
Photo Marilyne SANTI
Et puis son discours se recentrera sur Ajaccio, plus que jamais capitale régionale et depuis peu ville d’art et d’histoire,  « distinction qui symbolise la richesse de notre patrimoine mais aussi, comme cela est indiqué par Madame Filipetti, la volonté des élus de mener une politique urbaine de qualité. »
« Bientôt un nouveau parking, prochainement une halle des sports, une maison de quartiers, un nouveau collège. En filigrane, bien évidemment, la constante volonté de tisser le lien social. »
Le maire d’Ajaccio assurera que plus encore, l’équité et la démocratie seront hissées en 2013, au rang de doctrine et que l’écoute, la compréhension, la concertation, demeureront encore et toujours le fondement de son action.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13927 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6216 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28