Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Les prix de l’Education citoyenne aux scolaires de Grosseto-Prugna et à un lycéen ajaccien


Rédigé par le Jeudi 20 Novembre 2014 à 21:11 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 17:05


Jeudi matin avait eu lieu la remise des prix de l’Education citoyenne 2014 à la préfecture d’Ajaccio. Une cérémonie au cours de laquelle des élèves de l’école de Grosseto-Prugna et un lycéen ajaccien ont été récompensés pour leur engagement dans la vie citoyenne


Ajaccio : Les prix de l’Education citoyenne aux scolaires de Grosseto-Prugna et à un lycéen ajaccien
A l’heure où leurs camarades étaient à l’école, de jeunes écoliers de Grosseto-Prugna et un lycéen ajaccien, eux, étaient conviés à une cérémonie dans les salons de la préfecture d’Ajaccio, jeudi matin. Il faut dire que ces jeunes gens ont su se distinguer lors de la dernière année. Jusqu’à se voir récompenser pour leur engagement. Car si en cette matinée permission exceptionnelle leur avait été accordée de rater une journée de cours, c’était pour qu’ils puissent assister à la remise annuelle des prix de l’Education citoyenne, décernés par l’Association Nationale des Membres de l’Ordre National du Mérite. « Ces prix ont pour but d’honorer des jeunes qui se distinguent par leurs actions d’ordre civique », a rappelé le préfet de Corse, Christophe Mirmand, en guise d’introduction, « cette cérémonie sert également à rappeler les valeurs de l’Ordre National du Mérite qui récompense tous ceux qui se sont inscrits par leur action, par leur engagement, par leur dévouement dans des actions d’intérêt général et de citoyenneté ».
 
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les élèves des classes de maternelle à CM1 de l’école de Grosseto-Prugna n’ont pas manqué d’honorer ces valeurs. Grâce à une collecte de denrées pour les Restos du cœur qu’ils avaient organisé dans le cadre de la fête traditionnelle de Sant’Andria l’année passée, ils reçoivent le prix collectif de l’Education citoyenne. « Vous avez fait preuve dans cette mobilisation d’une grande fraternité, vous avez montré la vitalité des valeurs de solidarité, de partage et vous avez d’une certaine façon, dans votre engagement, contribué au ciment social, à tisser du lien, à améliorer les valeurs de vivre ensemble », a tenu a souligné le préfet tout en insistant sur les dons importants que les jeunes élèves ont réussi à récolter.
 
Le prix individuel, quant à lui, est venu récompenser, Samuel Madou, élève du lycée Laetitia Bonaparte particulièrement méritant : « Ce prix vous est remis pour l’exemplarité du comportement dont vous avez fait preuve non seulement dans votre travail scolaire, aussi en tant que délégué de classe, mais également parce que vous vous êtes investi de manière remarquable dans la vie de votre établissement, et également dans la lutte contre le décrochage scolaire en participant à des actions de tutorat d’élèves en difficulté. Un engagement qui ne s’est pas arrêté aux grilles de votre établissement, et qui a permis à une jeune fille qui été déscolarisée de retrouver une amorce d’insertion sociale et professionnelle par votre engagement et votre participation », a salué le préfet.
 
Un prix que le jeune homme de 16 ans, lycéen en 1ère ES, a accueilli avec beaucoup de modestie : « Je veux être prof d’histoire. Ca me semble normal de partager, d’aider, surtout quand j’en ai les moyens. J’ai toujours voulu transmettre. Je trouvais ça beau », explique-t-il.
 
Après avoir remercié les jeunes récipiendaires pour l’exemplarité de leur comportement et marqué son souhait que leur engagement fasse école auprès de leurs camarades, le préfet a également tenu à saluer l’action des personnels de l’Education Nationale pour leur engagement dans les « missions difficiles qui [leur sont] confiées par l’Etat de porter vers la connaissance mais également vers la citoyenneté des jeunes ».

En guise de conclusion, quelques mots du roman Terre des Hommes d’Antoine de St Exupéry sont venus encourager ces jeunes citoyens, déjà exemplaires, à continuer leurs actions : « Etre homme, c’est précisément être responsable c’est sentir en posant sa petite pierre que l’on contribue à bâtir le monde. C’est à vous qu’il appartient de vous saisir de cette petite pierre et de construire le monde dans lequel vous vivrez demain ». A bon entendeur.

Manon PERELLI





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85235 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40775 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345