Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Les pneus bannis du paysage de Saint-Antoine


Rédigé par le Vendredi 8 Mars 2013 à 22:41 | Modifié le Dimanche 10 Mars 2013 - 02:01


Le chantier de réhabilitation de la décharge Saint-Antoine entamé par la communauté d'agglomération du pays ajaccien avec le soutien de l’Etat et de l’ADEME touche à sa fin. Après les phases de requalification des sites situés sur l’ancienne décharge, l’évacuation de plus de 500 tonnes de pneus entassés dans une zone de stockage sauvage constitue une étape significative pour ce chantier hors du commun. Cette opération marque symboliquement le début d’une nouvelle ère pour le vallon de Saint-Antoine.


Ajaccio : Les pneus bannis du paysage de Saint-Antoine
Dans le cadre des travaux entamés et en vertu de la convention relative à la réhabilitation de la décharge saint Antoine la CAPA s’est engagée à prendre en charge l’évacuation des pneus et autres encombrants se trouvant sur la zone de stockage. Bien que l’entassement de pneus usagers représente une source de pollution visuelle considérable, il s’agit aussi de prévenir les risques liés à la santé et publique et à l’environnement, car composés de caoutchouc, d’acier et de textiles, les pneumatiques usagés ne sont pas des déchets dangereux, mais représentent un danger pour l’environnement et la santé en cas d’incendie (émissions de gaz toxiques). De plus, le stockage en grande quantité participe à la prolifération de moustiques et de reptiles, la CAPA a donc pris en charge leur évacuation, aussi pour des raisons sanitaires.
Pendant plusieurs jours les déchets vont être triés par genre (pneus poids lourds, pneus agricoles, pneus véhicules légers) et séparés des encombrants divers présents sur le site. Ce seront plus de 500 tonnes de pneus retirés du vallon Saint-Antoine et remorqués vers un centre de traitement
Les pneumatiques seront acheminés dans un centre de traitement de déchets industriels à Istres. Il s’agit d’utiliser leur valeur énergétique pour l’industrie cimentière : les pneumatiques usagers vont servir à la fabrication de béton.
Outre la préservation de l’environnement et l’amélioration du cadre paysager la réhabilitation de la zone de stockage s’inscrit dans une démarche plus large : celle de la valorisation du patrimoine bâti existant. Car sur ce site repose les vestiges d’un ancien pénitencier, partie intégrante de l’histoire d’Ajaccio.

Les moyens mis en œuvre

Ajaccio : Les pneus bannis du paysage de Saint-Antoine
Pour mener à bien le chantier - l'évacuation de 500 tonnes de pneus- il aura fallu mobiliser
12 remorques
1 convoi exceptionnel
1 pelle mécanique
Une dizaine de personnes sur le terrain
Un budget de 200.000 euros



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13934 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7415 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28