Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Le tourisme au cœur des préoccupations


le Mercredi 4 Décembre 2013 à 17:34 | Modifié le Mercredi 4 Décembre 2013 - 17:51


Les élus et les techniciens s’intéressent à tout ce qui se fait dans le monde en matière de tourisme et d’évolution de stratégie d’attractivité. En clair, il faut s’inspirer des réussites pour aller plus loin, pour attirer plus et modifier sa façon de faire. Le système change et la bagarre devient terrible. C’est ce qu’à expliqué, mercredi à Ajaccio, Joël Gayet, expert en marketing territorial et chercheur associé à Sciences-Po Aix.


Les évolutions et les bouleversements de leur environnement politique, économique, sociologique, climatique, démographique et technologique est la conséquence de l’hyper-concurrence entre les territoires. Aussi, l’attractivité est devenue une préoccupation majeure des collectivités territoriales. 
«La question de l’attractivité est indissociable de la réflexion sur le développement local. Elle est à la fois la condition et la conséquence d’une stratégie réussie, un enjeu incontournable de toute politique publique à l’heure de la mondialisation. Un territoire attractif est un territoire dynamique, ce sont des emplois durables, de la richesse à partager, de la créativité. C’est aussi et surtout un cadre de vie agréable, un environnement préservé des solidarités actives, des services publics efficaces. La réflexion est globale et déborde le cadre de vie de la seule pensée économique» a déclaré le docteur Simon Renucci dans son allocution de bienvenue, ajoutant qu’il était « indispensable pour une collectivité d’organiser sa promotion pour attirer aussi bien les entreprises que les personnes physiques, en particulier dans le domaine touristique. Améliorer notre performance dans ce domaine est un souci constant. »

La révolution, c’est Internet !

Un nouveau marketing touristique est en train de se mettre en place. Raison pour laquelle il a été fait appel à Joël Gayet, chercheur associé à Science Po à Aix en Provence pour parler de l’évolution de l’environnement des territoires et opérateurs du tourisme et des grandes révolutions qui bouleversent le marketing territorial : « La donne a changé. Ce qui en en train de se passer dans le tourisme va susciter de grosses bagarres car le poids des villes augmente et monte en puissance surtout pour celles ayant travaillé dans l’attractivité.»
Aussi, la révolution dans ce domaine de l’attractivité, c’est Internet : « C’est un problème de culture car c’est sur Internet que se fait le chiffre d’affaire le plus important en matière de tourisme. 75% du budget tourisme ailleurs dans le monde, c’est Internet. 25 % seulement en France. Plus spectaculaire encore, le tourisme est le numéro 1 sur le smart-phone, un véritable outil de mobilité. Nous assistons à la montée de l’individu. Les élus sont notés sur le tourisme, sur les déchets, sur l’environnement. La prise de pouvoir des clientèles, ce sont les salariés, les citoyens tout simplement. Les territoires doivent créer plus de valeurs, plus de sens, plus d’avantages concurrentiels, plus de différences. Il faut rayonner, promouvoir son offre, ses savoir-faire, ses talents et attirer sur place, d’une manière ponctuelle ou 
permanente des personnes et des capitaux » a précisé Joël Gayet.

Il y a une explosion de l’offre…

Il a surtout insisté sur la plupart des collectivités performantes, susceptibles d’attirer beaucoup de personnes ou de capitaux : « Il faut qu’ils développent de nouvelles approches, de nouvelles techniques, de nouvelles organisations pour réussir. Ils doivent développer des 
choses que nous n’avons pas l’habitude de faire. L’idée c’est d’échanger avec ceux qui ont des responsabilités autour d’Ajaccio et de la Corse. C’est échanger et s’inspirer de ce qui est fait et faire en sorte de développer et d’adapter la méthode autour de chaque territoire. Il y a une explosion de l’offre. En Europe toutes les grandes villes et même les moyennes ont placé le tourisme comme étant une priorité. Cela signifie que l’organisation mondiale du tourisme estime qu’en 2025, l’offre sera multipliée par trois et la demande par deux. La concurrence sera beaucoup plus fort. Elle est en train d’exploser. C’est un bouleversement, une façon de faire.»
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85327 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40805 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346