Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Le sport insulaire d'hier et aujourd'hui réuni au "Pavillon Bleu"


Rédigé par le Dimanche 1 Mai 2016 à 21:14 | Modifié le Lundi 2 Mai 2016 - 00:01


Samedi un déjeuner organisé par Jean-Jules Miniconi, président de l'Amicale des anciens du GFCA, au restaurant de Charles Taverni le Pavillon Bleu à Ajaccio,, a réuni des anciens joueurs et dirigeants des GFCA, ACA et SCB, en présence des élus. Presque tous les invités avaient répondu présents soit près de 80 personnes avec bien sur une invitée d’honneur : la Coupe de France de Volley-ball !


Photo René Scholler
Photo René Scholler
Un déjeuner qui n'a débuté qu'après les allocutions de Jean- Jules Miniconi, président des anciens du GFCA, Toussaint Martinetti, président des anciens de l’ACA, Dédé Baccarelli, président des anciens du Sporting, Catherine Riera présidente de la Marie-Do, Antoine Exiga président du GFCA volley, Jean-René Moracchini président de la Ligue Corse de Football, Lucien Felli vice-président de la Ligue Corse de Footbal, Pierre Santoni, président du CROS Corse.
A 15 heures, une communication téléphonique était même établie entre la salle (Jean-Jules Miniconi, Dédé Baccarelli et Pierre Santoni) et Olivier Miniconi à Lyon afin de  transmettre à l'équipe du GFCA le soutien, unanime, de tous les présents pour la rencontre décisive que devaientt livrer le soir même les Diables Rouges .

Jean-Jules Miniconi : "
L'intervention Jean-Jules Miniconi, président de l'amicale des anciens du GFCA

Chers amis,
Ces deux mots, je les emploie à dessein.
Ils portent en eux toute l’émotion qui m’accompagne depuis le commencement de ce rendez-vous unique.
Oui, vous tous êtes chers à mon cœur. Oui, vous qui avez tant montré et attesté des valeurs du football Corse : vaillance, courage et honneur, vous avez au fond de votre âme, aujourd’hui, affirmé le culte de l’amitié. Alors, permettez-moi de la partager désormais avec vous tous !


Nous nous retrouvons dans ce lieu mythique inscrit depuis tant de décennies dans l’histoire de la Cité Impériale, le « Pavillon Bleu » aujourd’hui propriété d’un footballeur d’exception : Charly Taverni. Qu’il me permette de rappeler qu’il fut et que la légende retient qu’il est toujours, le seul attaquant en France à tromper par deux fois, lors d’un même match, le célébrissime grand gardien de but russe Lev Yachine. Deux buts ! Alors, ce « Pavillon Bleu », en ce samedi mémorable, pourrait se nommer pour quelques heures, symboliquement, « le Pavillon Corse », comme cet autre pavillon, ce drapeau à tête de Maure « A Nostra Bandera » qui hier, aujourd’hui et demain, sans conteste, nous unit tous.


Et si naguère le jeu fut parfois rude sur les grands rectangles verts, vous avez acquis la sagesse que donnent l’expérience et la réflexion. Si votre histoire impose le respect, vous êtes l’exemple de cette vertu en vous rassemblant ici même, au-delà des couleurs de maillots, des appartenances passées à tel ou tel club de l’île.
Ce même respect a trouvé sa traduction, espérée durable, lors du récent derby entre le Gaz et le SCB où supporters et joueurs ont montré à l’opinion nationale leur maturité et l’adhésion aux seuls caractères du jeu de football. C’est La Corse qui a finalement gagné cet après-midi là !

J’ai parlé de Charly parce qu’il est le maître des lieux, mais pour ne froisser aucune susceptibilité en oubliant qui que ce soit, je voudrais dire à toutes les gloires Corses qui se trouvent aujourd’hui dans cette salle qu’ils viennent de Bastia, d’Ajaccio ou d’ailleurs, que nous ne pourrons jamais assez les remercier pour tout ce qu’ils ont donné au football Corse et pour les heures de bonheur offertes à plusieurs générations de spectateurs et de supporters. A ce moment précis, je voudrais avoir une pensée émue pour tous ceux qui se sont endormis pour l’éternité et que nous n’oublierons jamais !

J’évoquais les forces du football insulaire : vaillance, courage, honneur. Le club de volley-ball du Gazélec d’Ajaccio mérite les mêmes qualificatifs. Jeudi soir, hélas, malgré ces trois vertus, ils n’ont pu battre Sète. Mais ils ont réalisé auparavant un formidable exploit : ramener sur l’île la Coupe de France de volley. Elle est là en ce jour, ici même. Je voudrais adresser nos plus vives félicitations au président Antoine EXIGA, qui depuis près de 50 ans se dépense sans compter pour cette discipline et qui à Pierre de Coubertin et au Palatinu a reçu sa couronne de lauriers et aussi le jeune entraineur Corse et formé en Corse Frédéric Ferrandez qui a su trouver les mots, les gestes et les ingrédients pour nous concocter un merveilleux cocktail qui a doté la Corse d’un nouveau titre. Qu’ils en soient ici tous 2 deux remerciés ainsi que tous les joueurs et dirigeants, Ajaccio et la Corse sont fiers d’eux.

Rappelons-nous qu’en 1981, un autre club, un autre sport, l’équipe de foot du Sporting de Bastia en l’occurrence, réalisa le même acte prodigieux. Et nous pourrons dans un instant réaliser une belle photo souvenir entre les 2 Présidents qui ont réussi cet exploit à savoir Michel Sorbara et Antoine Exiga



Avec Charly Taverni, Lucien Felli et Bâti Gentili nous avons envisagé la possibilité d’organiser à Ajaccio deux rencontres de solidarité aux profits de « La Marie-Do » une opposant une sélection Ajaccienne à l’équipe des sapeurs-pompiers de la Corse du Sud, et l’autre qui mettraient en présence l’équipe du Variétés et une sélection d’anciens joueurs de Corse qui serait composée de joueurs de l’ACA, du GFCA et du SCB, avec un entraineur emblématique issue des rangs insulaires à savoir Dominique Colonna avec des adjoints qui seraient tous les anciens illustres issus des 3 clubs insulaires. Cette rencontre serait dotée d’un challenge qui porterait le nom d’un des plus ardents défenseurs du football Corse et qui nous a quittés il y a quelques années à savoir notre ami Victor Sinet dont la fille se trouve aujourd’hui par nous et que je salue bien amicalement. A ce moment précis vous me permettrez de saluer la très dévouée Présidente de La Marie-Do, Madame Catherine Riera et qui est accompagnée d’un nom qui nous fait chaud au cœur Valérie Parigi. Ces rencontres se dérouleraient le samedi 8 octobre prochain étant donné qu’il n’y aura pas de match de Ligue 1 et de Ligue 2 car l’équipe de France recevra en France l’équipe de Bulgarie. Les recettes des entrées et des buvettes seront intégralement reversées à la Marie-Do.

Permettez-moi, enfin, de remercier toutes les personnalités qui ont accepté de rehausser de leur présence cette journée attestant ainsi tout l’intérêt et la considération qu’elles accordent à la glorieuse histoire du football Corse.
Vous nous permettrez, pour ne pas commettre d’impair de les citer par ordre alphabétique, de les remercier vivement et de les assurer de toute notre affection : Dominique Bucchini, ancien président de l’Assemblée de Corse,  Lucien Felli, vice-président de la Ligue Corse de Football, Léon Luciani, Président de l’ACA, Pierre-Jean Luciani, président du Conseil départemental de la Corrse-du-Sud, Laurent Marcangeli, député-maire d’Ajaccio, Jean-René Moracchini, président de la Ligue Corse de Football, Pierre SantoniI, président du Comité Régionale Olympique et Sportif de Corse
 
A la fin de mon propos je voudrais remercier une personne qui m’a énormément aidé à préparer cette journée et c’est toujours merveilleux de travailler à ses côtés pour sa gentillesse, sa disponibilité et son professionnalisme, elle est la digne fille de son père, je veux parler de Natacha Taverni

 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85196 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40766 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345