Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Le cirque Medrano installé à Campo Dell’Oro malgré un arrêté d’interdiction


Rédigé par le Mercredi 23 Septembre 2015 à 22:20 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 14:55


Le cirque Medrano, en tournée sur l’île, s’est installé ce mercredi matin sur le site du parc relais de Campo Dell’Oro, alors même que, selon la municipalité ajaccienne, il lui avait été signifié l’impossibilité d’être accueilli sur ce site pour des raisons de sécurité. Face à cette situation, le maire de la ville a donc pris un arrêté d’interdiction dès la mi-journée, qui n’a pourtant pas empêché le cirque de jouer ses premiers shows au cours de l’après-midi


Ajaccio : Le cirque Medrano installé à Campo Dell’Oro malgré un arrêté d’interdiction
Comme tous les ans à la même époque, le cirque Medrano est en tournée en Corse. Mais cette année, son arrivée aux abords de la cité impériale aura été source de quelques problèmes…
 
Alors que plusieurs représentations sont prévues dans la région ajaccienne de ce mercredi à dimanche, le cirque sait qu’il ne pourra occuper le parc relais de Campo Dell’Oro, site qu’il été habitué à occuper depuis de nombreuses années. 
En effet, du côté de la municipalité ajaccienne on explique que s’il y a eu des tolérances pendant quelques années pour que des cirques puissent s’installer sur ce site, la réglementation est plus restrictive désormais. « Le terrain du parc relais est en zone inondable, à proximité d’un aéroport et d’une zone d’accès rapide. Le préfet a été très réticent au fait que l’on puisse continuer à accueillir un public important sur ce site », souligne ainsi Antoine Maestrali, le directeur de cabinet du maire d’Ajaccio, « Cette année, quand le Festival International du Cirque de Corse et le cirque Medrano, qui sont les deux gros spectacles de cirque qu’on a tous les ans à peu près à la même époque, ont refait leur demande, très rapidement je leur ai fait part de l’impossibilité technique de les accueillir sur le site de Campo Dell’Oro. On a alors tenté de les rapprocher de communes limitrophes ».
 
Une demande d’installation déposée à 4 jours de la première représentation
Une solution semble alors être trouvée pour installer les deux cirques du côté de Sarrola-Carcopino, et on évoque plus précisément le terrain de François Padrone à proximité du Leclerc Drive, en ce qui concerne le cirque Medrano. Or, si le maire de la commune, Alexandre Sarrola, finalise l’accord pour le Festival International du Cirque de Corse, il n’en va pas de même pour le cirque Medrano. Une question de sécurité nous explique-t-il : « La demande d’installation a été déposée en mairie vendredi 18 septembre, soit 4 jours avant la date prévue de la première représentation. Or, il faut savoir que le délai imparti par les dispositions réglementaires en vigueur, c’est un mois minimum avant la date de la manifestation. Nous en étions donc loin !  Pour autant, les services municipaux ont immédiatement transmis au SDIS le dossier remis, sollicitant, malgré ce non respect des délais par le demandeur, un examen du dossier ainsi qu’une visite de la Sous-commission départementale de sécurité.  Le retour qui nous a été fait mardi 22 septembre a été le suivant : la Sous-commission n’ayant pas été saisie dans les délais prévus, elle n’a été en mesure ni d’examiner le dossier, ni d’effectuer une visite sur site ».
 
Au vu de ces éléments, le maire de la commune fait alors le choix de prendre un arrêté d’interdiction ce mardi, soit la veille de l’arrivée du cirque : « Nous ne sommes pas prêts à transiger avec la sécurité publique, a fortiori lorsqu’il s’agit de spectacles à destination d’un jeune, voire très jeune public.  Nous avons tous en Corse gardé le souvenir de funestes évènements, et il est impératif de tout mettre en œuvre pour éviter que des moments festifs ne risquent de virer au cauchemar », tient-il à mettre au clair, insistant sur le fait que cette décision n’est en rien tournée contre le cirque Medrano.
 
« On ne peut pas accepter la politique du fait accompli »
Sans terrain pour s’établir, ce mercredi matin le cirque arrive donc du côté de l’agglomération ajaccienne, et devant l’arrêté d’interdiction le privant du site de Sarrola, il prend la décision de s’installer non pas sur ce dernier lieu mais à Campo Dell’Oro, site, rappelons le, couvert par plusieurs interdictions. Une situation au regard de laquelle la municipalité ajaccienne ne tarde pas à réagir : « On ne peut pas accepter la politique du fait accompli et le maire d’Ajaccio a signé un arrêté municipal d’interdiction qu’il a transmis au préfet et au DDSP, et qui a été notifié à 13 heures au directeur du cirque », indique Antoine Maestrali, « Il n’a jamais été question de les accueillir à Campo. Et même si je comprends le désarroi des organisateurs, ça ne nous donne pas la possibilité de passer outre la réglementation et les interdictions sur Campo Dell’Oro ».
 
De par la formulation de cet arrêté municipal, la situation a désormais été confiée aux services de l’Etat.
Tout au long de l’après-midi, et alors même que le cirque faisait ses premiers shows malgré l’arrêté d'interdiction, les forces de l’ordre étaient sur place dans le double but d’avertir les spectateurs que les représentations avaient lieu en toute illégalité et de dresser des procès verbaux qui seront envoyés au Procureur, qui décidera de déloger ou non le cirque du terrain.

Manon PERELLI




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85113 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40737 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344