Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : La réaction des écologistes et de F. Casasoprana


Rédigé par Michel Allal-Volterra le Jeudi 23 Octobre 2014 à 10:37 | Modifié le Vendredi 24 Octobre 2014 - 00:17


Les réactions de Julia Sanguinetti et François Casasoprana


Ajaccio : La réaction des écologistes et de F. Casasoprana
"Le tribunal administratif conclut à l'annulation du scrutin municipal d'Ajaccio de mars dernier. Il s'agit là d'une confirmation des soupçons que nous avions formulés sur la sincérité de ce scrutin et son déroulement. Qu'il puisse être pour l'heure, possible ou non de déterminer à qui a profité la fraude électorale aujourd'hui avérée, il n'en demeure pas moins que sa nature manœuvrière reconnue par la justice, doit alerter sur la gravité d'une telle situation. Elle remet en cause le droit des électeurs à choisir sereinement et en toute transparence leurs représentants, principe fondamental de la démocratie. EELV, pour qui la démocratie, la transparence et la justice sont des  éléments incontournables de l'engagement politique, est satisfait de cette décision de justice.
Un retour aux urnes se profile donc pour les Ajacciens, et nous les appelons à se mobiliser pour que ce nouveau scrutin soit celui du triomphe de la démocratie et de l'honnêteté." ( Julia Sanguinetti)
 

François Casasoprana :« Reconstruire sur des bases saines »

Ajaccio : La réaction des écologistes et de F. Casasoprana
Autre réaction  celle de François Casasoprana :
Le tribunal administratif de Bastia a prononcé l’annulation de l’élection du Conseil municipal d’Ajaccio et, par voie de conséquence, celle du Maire et de ses Adjoints. C’est une décision grave qui sanctionne un manquement aux règles les plus élémentaires de la Démocratie.
Ce jugement repose effectivement sur la constatation opérée par les Magistrats, de manœuvres frauduleuses et organisées. Le choix démocratique a donc été entaché d’entorses sévères à la règle commune qui sont autant de fautes inacceptables dans notre République.
C’est donc avec la plus grande fermeté que je condamne ces agissements.
Comme l’immense majorité des Ajacciens, je suis choqué que notre ville soit à la merci de comportements qu’on pouvait légitimement croire révolus.
 Et les outrances, les noms lâchés en pâture, les haines recuites, ce grand déballage qu’on nous promet de toute part, ces appétits démesurés, ce climat pesant…  C’est trop !
Le jugement du Tribunal administratif de Bastia nous oblige à bien plus de responsabilité. Car la confiance est, dans l’espace public, un bien trop précieux. Et la politique est plus noble que ces manipulations crasses. Restaurer la confiance est désormais primordial. Car ce n’est pas la victoire d’un camp sur l’autre qui importe. C’est l’avenir de notre Cité. Elle a besoin de davantage de sérénité et de davantage de travail.
Il faut maintenant proposer autre chose que cette logique d’affrontement. Bien sûr, dès demain, le rassemblement sera un élément de langage commun. Mais beaucoup de ceux qui l’emploieront ont contribué des mois durant à jeter les Ajacciens les uns contre les autres, à cliver, à exclure. Plus personne n’est dupe.
Il faut en réalité porter de nouvelles pratiques et de nouvelles idées. Et c’est à une nouvelle génération de le faire.
Pour ma part, j’ai toujours été d’une loyauté irréprochable à l’égard de ma famille politique. Et je suis toujours demeuré fidèle à des valeurs. L’esprit d’ouverture n’exclut pas une certaine éthique.
C’est sur ce socle que j’entends désormais bâtir le projet moderne dont Ajaccio a besoin et continuer de fédérer les énergies de la Cité.
L’accueil d’entreprises innovantes et la création d’emplois, la construction de nouvelles solidarités, la mise en place de modalités de gestion plus efficaces et plus transparentes, l’égalité réelle dans l’accès aux emplois publics, l’implantation sur le territoire communal de filières de formation universitaire, le soutien durable aux équipes artistiques et à la production locale, une fiscalité plus juste, la création de quartiers durables et « intelligents », l’installation d e vrais outils de démocratie participative, l’action résolue pour transformer la mobilité urbaine… Voilà de vrais changements qui ne peuvent plus attendre. Voilà ma feuille de route pour Ajaccio.
Nous sommes nombreux à ne pas être résignés face aux difficultés persistantes du quotidien. Nous sommes nombreux à ne plus vouloir que des appareils minuscules, des groupuscules, des intrigants notoires confisquent le débat public. Nous sommes nombreux à vouloir faire de la politique autrement.
J’appelle donc toutes celles et tous ceux qui espèrent un sursaut collectif à me rejoindre pour construire dans la durée, sur des bases saines.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85416 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40863 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346