Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : La Marine Nationale au LEP Jules-Antonini


Rédigé par Lydie Colonna le Lundi 23 Juin 2014 à 21:16 | Modifié le Lundi 23 Juin 2014 - 21:30


Un partenariat sera mis en place dès la rentrée prochaine entre le lycée professionnel Jules-Antonini et la Marine Nationale. Noël Mariot, proviseur du lycée professionnel et Pascal Sabate, premier maître, chef du CIRFA (Centre d’Informations et de Recrutement des Forces Armées) d’Ajaccio ont présenté la semaine dernière les modalités de mise en place de ce dispositif.


Noël Mariot et Pascal Sabate
Noël Mariot et Pascal Sabate
Il s’agit d’un partenariat national auquel le lycée-Jules Antonini à Ajaccio est le premier établissement de Corse à participer. Ce dispositif permet aux élèves qui s’inscrivent dans les filières MEI, Maintenance des Equipements Industriels, ELEEC, Electrotechnique Energie Equipements Communicants ou SEN, Système Electronique Numérique, de s’engager dans un cursus militaire qui pourra les conduire, après l’obtention du bac, à un contrat de 4 ans minimum avec la Marine Nationale. Quatre années qui permettront au jeune diplômé de se former dans des technicités nouvelles.
 
Un suivi régulier
Des stages permettent dès la première de s’immerger dans le monde militaire grâce à une préparation militaire sous forme de 12 week end à la base d’Aspretto, pendant lesquels les jeunes vont doucement apprivoiser le milieu (marche au pas, tir…). Un stage de deux semaines au Centre d’Instruction Navale de Toulon (CIN) vient compléter cette initiation.
En terminale, ce sont 8 semaines de stage sur une unité de la marine que le jeune devra effectuer. Un stage rémunéré qui permet au futur bachelier de s’imprégner de la vie d’un marin.
Afin de mieux connaître leur future recrue, les militaires assistent à tous les conseils de classes de ces trois filières jusqu’au baccalauréat.

Une mesure souple
Ce dispositif devrait être mis en place pour la rentrée 2014/2015, mais tous les élèves déjà au lycée dans ces options que ce soit en première ou en terminale pourront intégrer le processus. De même qu’un jeune qui choisit de se spécialiser dans la Marine Nationale put à tout moment de sa formation changer d’avis et se retirer du dispositif. Aucun engagement n’est signé avant l’obtention du bac. Une fois le diplôme en poche le jeune bachelier doit encore passer devant une commission après avoir passé une visite médicale, réussi des tests psycho techniques et été évaluer par un psychologue.

Un débouché professionnel
Une fois toutes ces étapes franchies, le jeune militaire peut signer un contrat pour 4 ans et devenir « matelot de la flotte » en étant orienté vers un domaine d’emploi le plus adapté à ses aptitudes. Les meilleurs d’entre eux peuvent rentrer directement à l’école de sous officier et s’engage alors pour une période de 10 ans.
Il faut noter également que la PMM effectuée en classe de première permet d’obtenir le statut de réserviste non opérationnel et dès lors permet de prétendre à des emplois saisonniers dans la Marine.
Pour Noël Mariot, nous avons là une démarche d’insertion professionnelle à moyen terme qui s’inscrit dans la labellisation du LEP en tant que lycée des métiers. Et d’ailleurs le lycée a déjà été approché par l’armée de terre pour un dispositif similaire dans les filières de la mécanique, de la logistique et des transports.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345