Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : L’enseignement technologique mis à l’honneur


Rédigé par le Vendredi 7 Novembre 2014 à 16:10 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 17:12


Le recteur de l'Académie de Corse a remis vendredi matin les médailles de l’enseignement technologique, au lycée professionnel Jules-Antonini. Et au-delà de récompenser des acteurs dynamiques des formations technologiques et professionnelles corses, la cérémonie a également été l’occasion de faire la place belle à cette voie trop souvent considérée comme un parent pauvre de l’éducation nationale


Ajaccio : L’enseignement technologique mis à l’honneur
L’enseignement technologique était à l’honneur, ce vendredi matin, au lycée professionnel Jules Antonini, à Ajaccio. Comme chaque année, le recteur de l’Académie de Corse, Michel Barat, était venu y remettre les médailles de l’enseignement technologique à des lauréats ayant rendu des services à cette filière pendant au moins sept ans, sans pour autant être membres de l’éducation nationale. « C’est une cérémonie annuelle mais qui a un véritable sens : la volonté de démontrer le lien entre nos institutions de l’éducation nationale de formation professionnelle et le monde de l’entreprise », souligne-t-il, « c’est un acte par lequel l’éducation nationale veut montrer sa reconnaissance à l’égard de personnes du monde de l’entreprise ou du monde de l’apprentissage ».
Ces médailles ont en effet pour but de récompenser ceux qu’on qualifie de conseillers de l’enseignement technologique (CET), c’est à dire des professionnels qui œuvrent notamment au sein des LEP, en plus de leurs activités professionnelles.
 
En tout, ce sont neuf hommes et une femme qui ont été récompensés vendredi matin.
Cette dernière, Marie Jeanne Simonini, fait d’ailleurs figure de « pionnière », selon les mots du recteur, au milieu de tant d’hommes. Mais pour autant, au vu de son parcours, celle-ci n’a rien à envier à ses co-lauréats masculins. Présidente de l’Association Française pour le Développement de l’Enseignement Technologique (AFDET) régionale, elle est aussi membre du conseil d’administration du TECI depuis 26 ans. Forte de tant d’années d’engagement, elle a reçu la médaille d’argent des mains du recteur. Une distinction qu’elle reçoit cependant avec beaucoup de modestie : « La récompense ne nous appartient pas. Elle appartient à l’ensemble de la profession. Mon engagement a toujours été de retransmettre ce que j’ai reçu. Malgré mon âge je continue de former et de m’informer », expliquera-t-elle.

Autre lauréat particulièrement distingué cette année, Maurice Casabianca, qui reçoit la médaille de vermeil. Une médaille qui vient récompenser une vie dédiée à la formation professionnelle. Fondateur de l’AFDET et trésorier de celle-ci, il œuvre depuis 46 ans dans le secteur du bâtiment. Une longévité que le recteur ne manquera pas de souligner : « La durée de votre mission correspond à l’engagement réel qui est le votre », lancera-t-il.
 
Enfin, une nouveauté est également venue s’inscrire au tableau des remises de médailles cette année. « Pour la première fois nous remettons ces médailles de l’enseignement technique à des gens qui sont de l’ordre des structures d’apprentissage », explique le recteur.
En effet, les deux directeurs de centres de formation par l’apprentissage (CFA), Philippe Desiré et Xavier Luciani ont chacun reçu la médaille de bronze. « C’est une nouveauté, ça ne c’était jamais fait ! C’est pour montrer l’attachement de l’éducation nationale aussi à la formation par apprentissage, et d’établir des ponts entre nos formations initiales et les formations par apprentissage », concluera Michel Barat.
 
Mais au delà de l’aspect solennel de la remise des médailles, la cérémonies a également été l’occasion de mettre en valeur l’enseignement technologique pour le recteur. Car il est vrai que la filière fait aujourd’hui encore bien souvent figure de parent pauvre face aux études supérieures.  « Il y a un préjugé qui tend à dire que la réussite est dans les études abstraites, une réussite qui existe bien sûr, mais dont elles n’ont pas le monopole loin de là » déplorera-t-il , « le fait de ne pas faire d’études abstraites est souvent la voie de la réussite. Alors qu’il fût un temps qu’on la présentait comme la voie de l’impasse. Il faut que nos jeunes sachent qu’en allant dans la voie professionnelle il y a une ouverture de possibilités, et peut être plus grande que dans les études abstraites ».

Manon PERELLI

Les lauréats :
 
 
Médaille de vermeil (5 passés comme titulaires de la médaille d’argent)
 
  • Maurice Casabianca, CET Corse du Sud,
 
Médaille d’argent (4 ans passés comme titulaire de la médaille de bronze)
 
  • Ange Frigara, CET Corse du Sud
  • Marie Jeanne Simonini, CET Haute Corse
 
Médaille de bronze (sept ans de service)
 
  • Jean François Antonetti, CET Corse du Sud
  • Lucien Brignoli, CET Haute Corse
  • Philippe Desiré, Directeur CFA 2A
  • Jean-François Luciani, CET Corse du Sud
  • Xavier Luciani, Directeur CFA 2B
  • Jean-François Paoli, CET Haute Corse
  • René Viale, CET Haute Corse
 




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348