Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Dominique Laorenzi abattu près du rectorat


Rédigé par le Mardi 12 Février 2013 à 12:32 | Modifié le Mardi 12 Février 2013 - 21:28


La Corse a replongé brutalement dans la violence. Mardi vers 10h30 un homme a été abattu sur le boulevard Pascal Rossini par deux hommes qui, scénario devenu habituel à Ajaccio, circulaient à moto. Une vingtaine de douilles de 9 mm ont été relevées sur place par les enquêteurs mais seuls quelques-uns des projectiles ont atteint Dominique Laorenzi qui gérait un établissement de nuit à Porticcio et un second sur le port de l'Amirauté.


Dominique Lorenzi gérait cet établissement à Porticcio.
Dominique Lorenzi gérait cet établissement à Porticcio.
Les faits se sont déroulés non loin du rectorat au moment où les enseignants de la région manifestaient pour protester contre les nouveaux rythmes scolaires.
Aussitôt l'alerte était donnée dans l'atmosphère que l'on imagine. Services de police et de gendarmerie se rendaient rapidement sur les lieux bientôt rejoints par le préfet de Corse-du-Sud et le procureur de la République d'Ajaccio.
Un périmètre de sécurité était dressé et c'est sous une pluie battante que les enquêteurs débutaient leurs investigations alors que le véhicule où se trouvait toujours la victime, était caché du regard des curieux derrière des bâches.
La victime, Dominique Laorenzi, surnommé "l'indien", gérait un établissement à Porticcio - Le St James - et depuis peu un autre établisement de nuit - le Kudeta- sur le port de l'Amirauté
Cet assassinat, commis en plein jour qui a choqué plusieurs enseignants présents au rassemblement, a occasionné un énorme embouteillage sur le boulevard Rossini et la route des sanguinaires
D'après les premiers éléments de l'enquête, une moto, certainement celle utilisée pour cet assassinat, a été retrouvée incendiée près du bois des Anglais.
C'est le premier règlement de compte de l'année.
Un homicide dont a été vitcime un jardinier avait été commis il y a peu  à Agosta.


Michel Barat : " Inacceptable"

Michel Barat, recteur de l'académie de Corse a réagi de la sorte aux événements de la matinée :
"Actuellement en réunion des recteurs à Paris, je viens d’apprendre qu’une personne a été assassinée devant le Rectorat de Corse au moment même où s’étaient regroupés quelques dizaines de représentants syndicaux.
Je constate une fois de plus que dans notre île le respect des structures démocratiques disparaît devant la violence.
Les personnels, venus discuter pacifiquement avec les autorités académiques, ont bien entendu été abrités au sein du rectorat. Certains d’entre eux ont été profondément choqués par cet événement tragique. Une cellule de soutien psychologique et médical a immédiatement été mise à leur disposition.
Que l’on assassine devant le Rectorat de Corse, c’est à dire devant une institution qui incarne la tolérance par le savoir et l’instruction est un acte symbolique insupportable et inacceptable."




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41489 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33693 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37