Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Deux opérations de sensibilisation à la sécurité routière


Rédigé par Lydie Colonna le Vendredi 10 Juillet 2015 à 18:00 | Modifié le Vendredi 10 Juillet 2015 - 23:14


A l’occasion de la mise en place des nouvelles mesures de sécurité routière intervenues depuis le 1er juillet, la préfecture de Corse-du-Sud a organisé deux opérations de prévention. En présence de David Myard, directeur de cabinet, les forces de police se sont positionnées mercredi en fin de journée sur la rocade d’Ajaccio. Jeudi, c’est une opération conjointe de police et de gendarmerie qui a eu lieu au rond point de Baleone, lieu stratégique de circulation. Une opération visant les deux roues en particulier


Ajaccio : Deux opérations de sensibilisation à la sécurité routière
C’est au niveau du lycée Arthur-Giovoni, sur la rocade d’Ajaccio, que ce sont postés Valère Dusch, chargé de mission motorisé de Corse-du-Sud, Pierre Antoniotti de l’observatoire départemental de la sécurité routière, Michel Vinard, chef du service d’appui au territoire et les forces de police afin de sensibiliser les usagers de la route et les informer sur les nouvelles mesures en vigueur. Ce mercredi, la cible principale ce sont les deux roues motorisés qui représentent 30% des tués sur la route en 2014. Pour les hommes de la sécurité routière, l’accent est mis sur l’équipement. Il est trop fréquent de voir les « motards » ou autre usager en deux roues circuler en short, manches courtes et parfois même en tongs. Ceci n’est bien sûr pas un danger en soi, comme le précise Pierre Antonietti, mais aggrave considérablement les conséquences en cas d’accident. « Les équipements de protection individuelle permettent de diminuer les lésions, les fractures, les brûlures et les abrasions ».


Un bon équipement c’est tout d’abord un casque attaché et comportant des stickers rétro-réfléchissants ; un blouson épais aux couleurs vives, avec des dispositifs réfléchissants ; des gants recouvrant les poignets et renforcés aux articulations ; des pantalons, le mieux se sont des « spécial moto » équipés de protections ; des chaussures qui couvrent tout le pied, la cheville et le bas du tibia.
Les policiers en ont profité pour distribuer des flyers et rappeler les dernières mesures importantes comme l’abaissement du taux d’alcool autorisé à 0,2g par litre de sang ou l’interdiction de l’utilisation d’oreillettes quel qu’en soit l’usage.

Une opération distribution d’éthylotest

photos lydie colonna
A l’entrée de la ville, au rond point de Baléone, les services de police et de gendarmerie se sont associés pour une opération de prévention sur les risques liés à l’alcool. Une opération que la préfecture renouvelle à plusieurs reprises chaque année. Des éthylotest sont distribués aux conducteurs leur rappelant que les nouvelles mesures ont abaissé le taux légal autorisé à 0,2g par litre pour les jeunes conducteurs, ce qui signifie 0 verre d’alcool (les 0,2 permettent de prendre en compte l’ingestion d’aliments ou de médicaments contenant des traces d’alcool) pour tous les permis probatoires.
Ceci signifierait une suppression immédiate du permis en cas d’infraction. Il s’agit pour le législateur de toucher particulièrement les conducteurs novices, une population jeune pour la plupart, espérant ainsi que la nouvelle génération de conducteurs prennent de bonnes habitudes à l’égard de la consommation avant de prendre le volant.  

L’oreillette perturberait la concentration

photos lydie colonna
David Myard, présent sur les deux interventions, pense que ces nouvelles mesures vont avoir un impact positif sur le comportement des usagers de la route, notamment chez les novices qui en cas d’infraction se verraient priver immédiatement de leur permis de conduire.
Quand à l’interdiction d’utiliser les oreillettes que ce soit pour téléphoner ou écouter de la musique, le directeur de cabinet rappelle que des études ont démontré leur implication dans la perte de concentration. En effet, le cerveau se concentre en priorité sur les sons qui lui arrivent le plus près des oreilles. Une conversation téléphonique par l’oreillette isole le conducteur de l’environnement routier, elle diminue de 30% les informations enregistrées par le cerveau et de 50 % les explorations visuelles. 

C’est pourquoi les systèmes montés dans les véhicules ou sur les casques de moto restent autorisés même si l’on sait tous que le mieux est encore de ne pas téléphoner. Téléphoner en conduisant multiplie par 3 le nombre d’accidents et plus d’un accident corporel sur 10 est lié à l’utilisation du portable. 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:58 Ajaccio : Un poids-lourd se couche dans un rond-point

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85457 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40903 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346