Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Des parlementaires suédois reçus par Simon Renucci


le Mardi 13 Août 2013 à 00:56 | Modifié le Vendredi 16 Août 2013 - 01:44


Une délégation de membres du Parlement suédois en séjour linguistique en Corse a été reçue lundi soir par le maire d’Ajaccio, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée dans les salons Napoléoniens de la Maison Carrée.


La délégation de parlementaires a été reçue par le maire d'Ajaccio. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
La délégation de parlementaires a été reçue par le maire d'Ajaccio. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
Pour leur premier jour de visite en Corse, une délégation de huit membres* du Parlement Suédois, en vacances pour une semaine en Corse dans le cadre d’un séjour linguistique et accompagnée de leur professeur de français Christophe Luciani, a été reçue lundi soir par le maire d’Ajaccio Simon Renucci dans les Salons Napoléoniens de la mairie.

Visite guidée sur les traces de Napoléon Bonaparte…
Après une visite guidée des lieux et une synthèse historique sur Napoléon Bonaparte, le maire d’Ajaccio s’est adressé à ses hôtes. « La Suède, parait-il ne se visite pas avec des yeux de latin. Et même les paysages semblent avoir été dessinés pour ne heurter personne. Les grands espaces, les immenses lacs, les innombrables forêts sont là pour inspirer ce que l’on nomme "quiétude". Seules les grandes villes au dynamisme certain semblent bousculer, parfois, cette douceur de vivre qui caractérise tant votre pays » a assuré Simon Renucci.

La cérémonie d'accueil des Parlementaires Suédois en images. (Photos : Yannis-Christophe Garcia)

Et le modèle de « social-démocratie »
Embrayant sur le modèle politique de la "social-démocratie" Suédoise, « qui a rappelons le a vu le jour chez vous, y est pour beaucoup. C’est en effet, depuis la Suède, que cette idéologie politique est passée du statut de théorie à celui d’organisation réelle de la société. C’est en Suède qu’elle a trouvé à s’accomplir avec force pour servir d’exemple, de modèle. Ses piliers ? Le rejet de l’économie de marché, le pluralisme politique, la paix. Voilà un triptyque qui a fait des émules. Et ses preuves » a assuré le maire d’Ajaccio. 
Enfin, évoquant la Corse, « que vous allez découvrir, avec son soleil, ses côtes désertes, ses vielles pierres de village, sa culture, ses traditions. Vous comprendrez sans doute au fil de votre périple notre attachement viscéral à la terre, qui chez nous n’a pas qu’une valeur marchande, mais pour tout dire a une dimension sentimentale et identitaire. Sa préservation fait partie des grands enjeux d’hier et de demain » a conclu Simon Renucci.
Un échange de cadeaux suivi d’un buffet, sont venus clôturer cette cérémonie. Avant l'arrivée, la semaine prochaine, d'une autre délégation de parlementaires Suédois, qui, sans nul doute, sauront exposer au plus juste, tous les atouts, naturels, historiques et identitaires de notre île à leurs compatriotes.

Yannis-Christophe GARCIA

* La délégation des huit membres du Parlement Suédois présents lors de la cérémonie
- Agneta Börjesson, députée du parti des Verts
- Anita Brodén, députée du parti libéral
- Lena Sommestad, députée du parti socialiste et ex-ministre de l’environnement en 2006
(voir par ailleurs notre interview ci-après)
- Ralph Hermansson, haut fonctionnaire
- Mans Hector, haut fonctionnaire
- Christina Malmros, haut fonctionnaire
- Cecilia Mobach, haut fonctionnaire
- Kalina Tallberg Lindahl, haut fonctionnaire

Lena Sommestad, députée du parti socialiste Suédois et ancienne ministre de l'environnement. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)
Lena Sommestad, députée du parti socialiste Suédois et ancienne ministre de l'environnement. (Photo : Yannis-Christophe Garcia)

3 QUESTIONS À… Lena Sommestad, députée du parti socialiste et ex-ministre de l’environnement

- Corse Net Infos : Vous venez d’arriver en Corse, à Ajaccio. Quelles sont vos premières impressions après cet accueil par le maire Simon Renucci ?
- Lena Sommestad : Avant tout, je suis un peu impressionnée car en Suède, on ne connaît pas beaucoup de choses sur la Corse... C’est d’ailleurs la première fois que je viens. Mais c’était surtout une très belle réception. Le discours du maire Simon Renucci était très beau, plein d’émotion. Il a également parlé de "social-démocratie" et cela est très important à mes yeux. Car nous sommes tous les deux dans ce modèle politique et engagés dans le projet européen. 

- CNI : Justement, entrevoyez-vous des similitudes et des différences entre le modèle social-démocrate français et suédois ?
- L.S : Oui, il y a bien des similitudes. Car nous partageons une idéologie fondée sur l’égalité avec des inspirations identiques. Nous nous engageons pleinement dans la lutte contre le chômage et la précarité. La Corse, du fait de son insularité, rencontre des problèmes, des difficultés particulières qui sont communes à celles que nous connaissons dans les îles en Suède. Nous avons également les mêmes rêves de futur pour l’Europe.

- CNI : Vous avez été ministre de l’environnement en 2006. Comme vous allez le découvrir durant votre séjour, la Corse est une île dotée d’un riche patrimoine naturel, dont bon nombre de sites constituent de véritables sanctuaires environnementaux. Avec une nécessité impérieuse de protection de ces richesses. Pensez-vous vous inspirer de ce qui se fait en Corse dans ce domaine pour éventuellement établir des parallèles, des expériences chez vous ? 
- L.S : La Corse a effectivement beaucoup d’atouts, par la variété de sa faune et sa flore, la diversité de ses paysages. Il faut bien sûr préserver cet environnement et cela, en Corse comme chez nous. Le travail qui est fait à ce niveau en Méditerranée constitue un modèle. Car vous avez, entre les différents pays méditerranéens, su travailler ensemble pour avancer. Nous essayons d’ailleurs de reproduire cette coopération chez nous, autour de la mer Baltique, et c’est pourquoi il est très important pour nous de pouvoir échanger avec vous et de partager nos expériences respectives.

Interview réalisée par Yannis-Christophe GARCIA
(avec l’aimable coopération de M. Christophe Luciani pour la traduction)




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 11:10 Après les incidents : ACA, une décision courageuse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13946 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8553 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7490 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 29