Corse Net Infos - Pure player corse

Agriculteurs de Haute-Corse: « De la colère au dialogue »


Rédigé par Michela Vanti le Mardi 23 Février 2016 à 18:23 | Modifié le Mardi 23 Février 2016 - 22:57


Ils étaient prêts à manifester avec des actions fortes leur mécontentement contre le retard des paiements des primes que l’Etat leur devait. En début de matinée de ce mardi une partie des versements est arrivée. Et le dialogue l’a emporté sur la colère.


Agriculteurs de Haute-Corse: « De la colère au dialogue »
Avant de savoir qu’une partie des primes avait été virée sur leurs comptes, les agriculteurs de Haute Corse avaient promis de passer à l’action si les échéances de versement, tant attendues, avaient été de nouveau repoussées. 
Exténués par les promesses non tenues de l’État au sujet des paiements des DPU (Droits à paiement unique) et des autres indemnités compensatoires de handicaps naturels, ils avaient demandé une audience auprès de la DDTM (Direction départementale des Territoires et de la Mer) pour faire le point sur les différentes revendications portées par le monde agricole.
Malgré l’arrivée, tardive et partielle, des aides, les éleveurs ont maintenu le rendez-vous et accompagnés par Joseph Colombani, président de la CRA (Chambre régionale de l’agriculture) une délégation d’éleveurs a été reçue ce mardi par le directeur de la DDTM Pascal Vardon.


« On s’excuse pour le retard des payements dû à un problème technique qui est indépendant de notre volonté. Nous avons relayé votre colère auprès du ministère qui a fait en sorte que l’organisme payeur, qui n’avait pas respecté la première date de paiement, déclenche les virements pendant le weekend.  – explique en début de réunion Vardon. C’est un grand soulagement pas seulement pour nous mais surtout pour les éleveurs qui attendaient les le paiement des aides. Mais notre travail n’est pas fini…».

Ouverts au dialogue et à la coopération, les agriculteurs présents à la réunion ont affirmé que même si la question des aides est cruciale pour la survie de leurs exploitations, elle ne résout pas toutes les problèmes du monde agricole qui a besoin de se restructurer avec un plan de développement durable qui vise à résoudre des problèmes transversaux comme le foncier, les marchés, l’accès aux financements. « Les banques ne nous suivent pas – affirme le président de la CRA Colombani -  mais la situation financière des exploitations corses est en danger, certains ont dû puiser dans leur trésorerie et demander à leurs fournisseurs d'attendre pour être payés. Les banques ne nous suivent pas il faut forcement réfléchir à un fonds de garantie qui puisse soutenir les agriculteurs dans leurs démarches  d’investissement financier… Nous espérons que la réunion d’aujourd’hui soir un premier pas pour chercher ensemble des solutions durables pour nos agriculteurs. ».

Agriculteurs de Haute-Corse: « De la colère au dialogue »





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348