Corse Net Infos - Pure player corse

« Agir pour Ajaccio » : L’ambition et l’expérience au service d'une ville


le Jeudi 6 Mars 2014 à 18:41 | Modifié le Vendredi 7 Mars 2014 - 00:43


Jacques Billard et Pierre Santoni, en « vieux routiers » de la politique ajaccienne ont fait ça dans la discrétion. Lentement mais sûrement, ils ont décidé de répondre aux attentes d’une grande partie de leurs amis pour apporter un souffle nouveau à Ajaccio, à ses quartiers, à sa culture et à son devenir.


« Agir pour Ajaccio » : L’ambition et l’expérience au service d'une ville
« Nous avons décidé d’un commun accord d’initier une démarche dépourvue de toute arrière pensée politicienne et d’appareil, uniquement concentrée sur l’avenir de notre ville. Nous faisons simplement une proposition à la population ajaccienne en lui garantissant que notre seule préoccupation est la marche en avant et la pérennité de notre cité » disent-t-ils.
 
Nous avons reconstitué une famille…
En  quelques semaines ils ont réuni une liste d’amis et de proches de la société civile bien décidés à faire passer un message, celui d’une équipe qui gagne, qui va se battre pour sa ville et la faire avancer pour apporter tous les changements indispensables comme le précise Pierre Santoni, le président du Comité Régional Olympique et Sportif de Corse : « Une chose est simple, avec Jacques Billard et Alfred D’Amore, d’authentiques centristes et moi-même Gaulliste, trois familles Ajacciennes, nous nous sommes rencontrés et avons été saisis par un certain nombre d’ajacciens qui ne s’y retrouvaient pas, surtout après ce qui s’est passé et que je trouve carnavalesque. Il s’avère que depuis la reprise du Conseil Général en 2004, une espèce d’enthousiasme délirant semble être monté à la tête d’une partie de nos alliés. Ils ont crié haut et fort : ça y est, nous sommes les patrons. Des quinze conseillers qui avaient constitué une majorité avec Roland Francisci, ils se sont retrouvés à onze. A partir de là, il y a eu une législative et aucun de nous ne s’est prononcé, bien au contraire. Malgré ce qui s’était produit nous savions la tâche difficile et nous nous sommes rendu compte qu’un apport nationaliste et non des moindres, a fait que  nous avons franchi la barre. Vous avez vu ce qui est arrivé. Il est en train de se produire la même chose aujourd’hui.

Vous avez néanmoins monté une liste dans la discrétion ?
P.S. « C’est vrai, simplement parce que nous ne voulions pas nuire à une éventuelle union. Nous étions ouverts à tout. Tous, avec l’ensemble de notre famille, nous voulions reconstruire. Pourtant, nous n’avons pas été consultés, ni de près ni de loin, et sans aucune prétention. Nos amis nous ont dit qu’il fallait faire quelque chose. Alors, avec Jacques, nous avons rassemblé  des amis, des vrais, avons regardé les choses et, je le précise, nous avons accueilli beaucoup de jeunes. Nous avons reconstitué une famille, authentique. »
 
Election municipale ou scrutin territorial ?
Jacques Billard approuve le discours de Pierre Santoni et ajoute que c’est réellement à partir d’une demande de la population que cette liste a vu le jour : « Elle répond à une attente effectivement, à l’attente d’une grande majorité de l’électorat républicain de notre ville qui ne se reconnaît pas dans les offres politiques proposées à de jour. La proposition de la majorité municipale sortante, à laquelle il convient de reconnaître certaines avancées dans divers domaines ne peut convenir car trop marquée par une approche dogmatique et partisane. De la même façon, les Ajacciens ne peuvent adhérer à l’offre formulée par la liste d’union des nationalistes qui, enfermés dans leur quête permanente de satisfaction de leurs sempiternelles revendications, se trompent manifestement d’élection en voulant transformer une élection municipale en un scrutin territorial pour lequel il n’y a pas de place pour Ajaccio. Je précise également que la proposition formulée par les candidats se réclamant de l’UMP parait ne pas correspondre à la véritable attente de la population ajaccienne. C’est dans cet esprit, fidèles à nos valeurs républicaines et parfaitement conscients des innombrables atouts que possède notre ville que nous faisons cette proposition à la population ajaccienne, en lui garantissant que notre seule préoccupation est l’avenir de notre capitale régionale. »
 
La liste « Agir pour Ajaccio »
  1. Jacques Billard
  2. Marie-Josée Luciani
  3. Pierre Santoni
  4. Helène Torre
  5. Alfred d’Amore
  6. Christianne Jacquet-Giovannaï
  7. Pierre Serafini
  8. Sylvie Mehdi
  9. Jean-François Darridon-Mondoloni
  10. Joséphine Bersano
  11. Gilbert Païs
  12. Isabelle Bartoli
  13. Charbel Narbot
  14. Nicole Spinosi
  15. Romain Evrard
  16. Jacqueline Rocca
  17. Antoine-André Rossi
  18. Béatrice Boleat
  19. Jean-André Filippi
  20. Noëlle Collins
  21. Dominique Cajal
  22. Marie Nacessa
  23. Alain Fanchon
  24. Monique Villemin
  25. Jean-marc Ligoule
  26. Sabrina Lopez
  27. Kevin Saïfi
  28. Muriel Santoni-Filippi
  29. Akexandre Meliani
  30. Anne-Marie Bruno
  31. Amilcar Da Silva De Amorin
  32. Samantha Rocher
  33. Gaëtan Guimard
  34. Monique Filippi
  35. Nicolas Loïs
  36. Maeva Akbi
  37. Philippe Amati
  38. Marie-Jeanne Grenu
  39. Manuel Certal Do Paco
  40. Romane Vieille
  41. Ted-Joseph lallet
  42. Félicité Giacomoni
  43. Jean-Louis Delarbre
  44. Rose Pasquini
  45. Jean Cuttoli
  46. Elvire Chiappe
  47. Joseph Biancamarie
  48. Kerine Guibert
  49. Henri Mariani-Pulicani
J. F. 



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Les plus récentes
Ajaccio
Manon Perelli | 01/02/2015 | 2821 vues
00000  (0 vote)
Ajaccio
Vanina Bruna | 31/03/2014 | 2636 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4