Corse Net Infos - Pure player corse

Accueil de réfugiés en Corse : L'appel de François Tatti


Rédigé par le Samedi 5 Septembre 2015 à 14:12 | Modifié le Dimanche 6 Septembre 2015 - 00:14


François Tatti, président de la CAB et conseiller à l’Assemblée de Corse lance un appel en faveur de l’accueil en Corse de réfugiés " fuyant la guerre et la mort qui frappent de l'autre côté de la Méditerranée"


Accueil de réfugiés en Corse : L'appel de François Tatti
"L’Europe entière commence à s'organiser pour accueillir les populations fuyant la guerre et la mort qui frappent de l'autre côté de la Méditerranée. Plusieurs villes Françaises se sont déjà engagées dans ce vaste effort de solidarité ; elles ont surmonté les problèmes politiques, religieux et économiques et se proposent de loger, nourrir, soigner ces familles en fuite" écrit-il dans un communiqué.
"Ces actes d'humanité redonnent sens à notre Europe et fierté aux peuples qui la composent.
Les Corses en général, et les Bastiais en particulier, ne peuvent rester en dehors de cet élan. Nous avons la responsabilité d'agir pour accueillir nous aussi des familles sur notre sol
" ajoute t-il.


"Dès lundi matin, j'évoquerai la question lors de la réunion du bureau de la CAB pour réfléchir à la manière de mobiliser les collectivités, les services de l’Etat, les associations et les entreprises qui pourraient contribuer à cette démarche" souligne François Tatti. qui "envisage également de poser, avec d'autres élus j'espère, une question orale lors de la prochaine session de l’Assemblée de Corse des 17 et 18 septembre prochains, afin que la CTC se saisisse à son tour de cette question."
"Sans mésestimer les difficultés de tous ordres qu'il faudra surmonter et les efforts d'explication et de pédagogie qu'il faudra déployer, personne ne doute que les Corses sauront, une fois de plus, être à la hauteur de ces événements historiques
" conclut-il.

Manca : Solidarité avec les réfugiés

Notre mer Méditerranée est devenue depuis de nombreuses années un tombeau à ciel ouvert. En cette année 2015, elle est le cimetierre de plus de 2 600 personnes, mortes en tentant de rejoindre le continent européen. Le tragique destin brisé de ces milliers d’hommes, de femmes et d’enfants est une catastrophe humaine dont on ne peut minimiser ou feindre d’ignorer l’ampleur, la portée.

Les politiques prédatrices menées par les puissances occidentales, au nombre desquelles figurent prioritairement les Etats-Unis, portent la lourde responsabilité de cette tragédie. En effet, de multiples tentatives réitérées de captation des ressources énergétiques tel que le pétrole, ressources présentes au Moyen et Proche-Orient, dans des territoires comme l’Irak ou la Libye, ont entraîné la destabilisation de zones entières déjà fragilisées par le passé colonial.

Cette destabilisation, fauteuse de désordres, de violences, de guerres, marque de son sceau les populations civiles en rendant insupportable la vie quotidienne. Alors que certaines de ses composantes s’égarent et pensent trouver des réponses dans le fanatisme et la radicalité religieuse, d’autres terrifiés par ce marasme, cherchent à fuir quel qu’en soit le prix.

La recherche du profit au nom d’une realpolitik cynique, moteur du système capitaliste, nous révèle donc le vrai visage de ce système, au travers de la violence inouïe des maux qu’il engendre.

Face à la gravité des événements qui frappent notre aire culturelle, la Méditerranée, a Manca lance un appel à venir en aide aux réfugiés. Ses militants s’engagent à accueillir, secourir et protéger tout réfugié avec ou sans papier. Cette action s'inscrit dans notre campagne de résistance au Capitalisme.

Que toutes celles et ceux qui partagent notre analyse se mettent en rapport avec notre organisation afin de structurer les moyens et de mettre en place les réseaux à même de permettre l’assistance et le secours de ces populations en détresse, victimes de la cupidité de nos dirigeants. 


Ligue des droits de l’homme (Section de Corse) : Droit d’asile

Ce que certains appellent la crise migratoire est en réalité un exode d’enfants de femmes, et d’hommes qui fuient la guerre, la dictature et la misère. Au lendemain de la 2nde guerre mondiale, marquée par de multiples exodes, la communauté internationale a énoncé un droit d’asile. C’est ce droit qu’il s’agit de faire vivre aujourd’hui. Les Etats sont les premiers responsables de cette exigence fondamentale qui consiste à protéger des êtres humains. Les sociétés civiles et les collectivités locales ont aussi leur part de responsabilité.
En Corse, François Tatti vient de lancer un appel pour les réfugiés. La LDH soutient avec force cet appel. Elle demande aux collectivités locales et aux Corses d’apporter leur contribution aux nombreuses mobilisations qui s’organisent partout en Europe.

 

 

 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345