Corse Net Infos - Pure player corse

AFARIF de Ghisonaccia : Des formations d'encadrants pour préparer la réforme des rythmes scolaires


Rédigé par Patrick Bonin le Mardi 4 Mars 2014 à 20:31 | Modifié le Mardi 4 Mars 2014 - 20:57


16 stagiaires suivent une formation pour obtenir le brevet d'aptitude à la fonction d'animateur.


Les stagiaires de la formation au BAFA dans la bonne humeur (Photo SG).
Les stagiaires de la formation au BAFA dans la bonne humeur (Photo SG).
Malgré le sursis d'une année choisi par un certain nombre de communes insulaires pour se laisser le temps de préparer dans les meilleures conditions la réforme des rythmes scolaires, il n'en reste pas moins que l'échéance se profile.  Une échéance qu'il faut contre vents et marées préparer.  Les intervenants qui seront au contact des enfants devront répondre à des critères de qualification indispensables à l'exercice de leur  activité : " Cette réforme" nous dit Isabelle Chiari-Guillaumet " impose dans les pôles d'intervention 50% de personnes qualifiées, 30% de stagiaires, et 20% de non qualifiés. Dans notre association, l'Association Familiale des Rives du Fium'orbu (AFARIF), nous sommes bien au fait de cette réglementation,  pour ce qui nous concerne entre autres l'accueil de loisirs.  Notre activité nous met en contact de jeunes et nous avons perçu cette demande de formation et cette volonté chez les jeunes et moins jeunes d'acquérir une qualification" explique Isabelle Chiari-Guillaumet qui ajoute :"  C'est la première formation BAFA délocalisée sur Ghisonaccia et nous en sommes fiers"
C'est donc sur le site même de L'AFARIF de Ghisonaccia que Catherine Courty et Stéphane Guillaumet (Ligue de l'enseignement de la haute corse),  formateurs pour l'obtention du brevet d'aptitude à la fonction d'animateur, encadrent durant 8 jours seize stagiaires hommes et femmes de 17 à 40 ans pour la première phase théorique de cette formation. " Ce stage BAFA se déroule en trois phases" nous explique Catherine Courty " la première de 8 jours englobe l'aspect théorique de la formation ensuite 14 jours sont dédiés à un stage pratique en centre de loisirs ou colonie agréés par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.  Enfin 6 jours sont consacrés à l'approfondissement et la spécialisation dans les domaines de l'enfant handicapé, de la surveillance de baignade ou de l'environnement" précise la formatrice.

Audrey Serra à gauche veut changer d'orientation professionnelle (Photo SG)
Audrey Serra à gauche veut changer d'orientation professionnelle (Photo SG)
Les profils des stagiaires sont très différents de par leur origine et leur âge.  Ainsi Audrey Serra qui était avant coiffeuse, veut changer d'orientation professionnelle : " J'ai passé un CAP coiffure et j'ai travaillé dans la coiffure mais je me suis aperçue que ma véritable vocation était d'être auprès des enfants. Je désire travailler en centre de loisirs et c'est pour cette raison que je suis cette formation pour un brevet qui me sera indispensable par la suite" explique Audrey.
Pour Solange Rassu, femme d'une quarantaine d'années, les motivations sont différentes :" Je travaille déjà dans une école au contact des enfants à San Giuliano. La réforme des rythmes scolaires arrivant, le maire de notre commune nous envoie nous former afin d'obtenir le BAFA et travailler dans les meilleures conditions. Ce stage est très enrichissant, les formateurs sont excellents et l'ambiance est bonne" explique Solange. 
Délocalisée sur Ghisonaccia, cette formation au BAFA qui deviendra, réforme des rythmes scolaires oblige, pratiquement incontournable,  en appellera vraisemblablement beaucoup d'autres. Une très bonne manière de hisser vers le haut la qualification des intervenants qui côtoieront dès la rentrée scolaire 2014  les enfants. 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85504 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40930 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348