Corse Net Infos - Pure player corse

A vos horloges citoyens, l’heure d’hiver reprend ses droits cette nuit


Rédigé par le Samedi 25 Octobre 2014 à 22:16 | Modifié le Lundi 27 Octobre 2014 - 16:23


A l’heure des changements il y en a un régulier mais auquel on ne s’habituera jamais : le changement d’heure ! Passer de l’heure d’été à l’heure d’hiver ou vice versa n’est pas si évident que ça pour la majorité des personnes concernées. Alors préparez-vous, d'accord ou pas c’est ce soir lors du dernier week-end d’Octobre que nous dormirons une heure de plus.


L’été il suffit de savoir, pour ne pas brûler au soleil qu’à 14 heures il est, en fait, midi et l’hiver nous sommes plus sujet aux dépressions et à la morosité lorsqu’il fait nuit noire avant 18 heures. Quoiqu’il en soit, à 3 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche il ne sera en fait que 2 heures. Une seule consolation nous dormirons une heure de plus !
Un rappel nécessaire pour signaler ce changement d’horaire deux fois par an, car 38 ans après, peu peuvent dire sans réfléchir si l’on doit avancer ou reculer la petite aiguille de nos horloges.
Depuis 1975 et dans 70 pays  le changement d’heure est effectif. Pourtant 5 pays ont décidé en 2008 de mettre fin à cette mesure  adoptée  lors du décret du 16 septembre 2015 sous la présidence de Valery Giscard d’Estaing : la Russie, la Biélorussie, l'Ukraine, la Tunisie et l'Egypte. La Chine l’avait déjà fait en 1992.

L’origine de nos perturbations biologiques

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces changements d’horaire avaient déjà existé bien plus tôt en Angleterre, en Allemagne et en France à partir de 1916 et jusqu’à la seconde guerre mondiale. La choc pétrolier de 1973 relança cette idée qui prit sa forme définitive en 1975. Aujourd ‘hui encore nous changeons d'heure en reculant sa montre le dernier week-end du mois de mars pour l'été et en l'avançant le dernier du mois d'octobre pour l'hiver. Le but premier était basé sur une recherche d’économie d’énergie lancé alors par Jean Syrota directeur de l'Agence française pour les économies d'énergie et qui aujourd’hui ne semble plus satisfaire tout le monde.
La majorité des personnes interrogées dans différents sondages se disent indisposées par ce changement d’horaire, surtout celui du passage à l’heure d’hiver qui transforme de façon négative leur rythme biologique, elle cite prioritairement la perturbation de leur sommeil. L’impact serait plus diversifié chez les enfants et les personnes âgées puisqu’il perturberait aussi les rythmes alimentaires et les comportements.  
 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85264 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40788 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345