Corse Net Infos - Pure player corse

A peine 14% de déchets d’activités de soins à risques infectieux récupérés !


Rédigé par le Lundi 4 Janvier 2016 à 00:30 | Modifié le Mardi 5 Janvier 2016 - 00:34


Dastri, l’éco-organisme à vocation sanitaire agréé par l’État pour prendre en charge gratuitement la collecte et l’élimination des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (Dasri) perforants, produits par les patients en auto-traitement (PAT), annonce ses résultats en Corse pour le 3 ème trimestre 2015.


A peine 14% de déchets d’activités de soins à risques infectieux récupérés !

Avec 0,7 tonne de Dasri ( Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux) collectée à date, la Corse a récupéré 14 % du gisement estimé produit sur son territoire. Des efforts restent donc à fournir pour s’améliorer et atteindre l’objectif national fixé à 60 % pour 2016.
Afin de soustraire les Dasri à la chaîne des déchets ménagers, Dastri met à disposition des 7 631 patients en auto-traitement en Corse des boîtes à aiguilles jaunes à couvercle vert. Ces patients peuvent se les procurer gratuitement, sur présentation de leur ordonnance, auprès de chacune des pharmacies de la région.


Aujourd'hui une mobilisation des différentes parties prenantes est à développer pour éviter les accidents dans les centres de tri des déchets.
En effet, quand les Dasri sont jetés dans la poubelle des déchets ménagers (résiduels ou recyclables), ils causent des accidents qui peuvent être graves pour les agents de collecte et de tri.
Ces derniers se voient administrer à titre préventif un traitement médical lourd à supporter, aussi bienpsychologiquement et physiquement, qui pourrait être évité grâce à un simple geste de tri.
C’est pourquoi il est essentiel de convaincre les patients en auto-traitement d’adopter ce geste.

 

Le dispositif Dastri est strictement réservé aux patients en auto-traitement. Les professionnels de santé libéraux (médecins, infirmiers...), doivent respecter les dispositions du code de la santé publique et passer une convention avec un prestataire agréé pour la collecte, le transport et l’élimination des déchets d’activités de soins produits au domicile du patient ou à leur cabinet. Certains produits utilisés par les professionnels de santé finissent en effet leur vie dans les déchets ménagers. Un vrai problème si l’on considère les conséquences de cette mauvaise orientation des déchets.


Certains patients en auto-traitement jettent leur Dasri dans une poubelle consacrée aux déchets recyclables. Une confusion entretenue par la similitude de couleur entre les boîtes à aiguilles jaunes (imposée par la norme AFNOR) et les poubelles de même couleur destinées au recyclage. Un travail est actuellement en cours pour trouver une autre nuance de jaune et pour améliorer l’étiquette d’information qui sera proposée courant 2016 pour les boîtes à aiguilles à couvercle vert.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85092 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40734 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344