Corse Net Infos - Pure player corse

A Sentinella et Aria Linda : "Le projet gazier ? Entre incrédulité et méfiance"


le Jeudi 30 Avril 2015 à 22:20 | Modifié le Vendredi 1 Mai 2015 - 01:15


Les associations d'opposition aux centrales au fioul lourd de Corse ont tenu conférence de presse jeudi matin. La visite de Ségolène Royal était certes à l’ordre du jour, mais on a senti les responsables des deux associations très circonspects après les annonces qui se sont multipliées ces derniers temps. Aria Linda et A Sentinella ont tenu à le préciser car après les propos de Sarkozy, Royal, l’Exécutif régional, la préfecture, ils ne croient plus du toutaux promesses. Cela a été fait à l'occasion d'une conférence de presse. Les associations ont fait le parallèle entre les affirmations passées d'arrivée du gazoduc avec la situation actuelle. Les opposants aux centrales au fioul espèrent ardemment se tromper mais affirment que les annonces faites sont ni plus ni moins qu’une anticipation sur la lo


A Sentinella et Aria Linda : "Le projet gazier ? Entre incrédulité et méfiance"
Les centrales au fioul lourd sont encore et toujours (et pour combien de temps encore ?) au centre des préoccupations politiques. Les interventions se sont succédé. Après Laurent Marcangeli et Jean-Jacques Panunzi respectivement à l’Assemblée Nationale et au Sénat, après l’Exécutif régional, Dominique Bucchini et Maria Giudicelli, la venue de Ségolène Royal, la conférence de presse du Préfet, autant d’interventions qui n’apportent toujours pas de réponse aux inquiétudes des associations A Sentinella et Aria Linda : « Si l’on en croit les annonces faites lors de la dernière conférence de presse, voici ce qu’il en sera :
 
  1. La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) spécifique à la Corse sera élaborée en collaboration avec le ministère de l’Ecologie dans laquelle sera apportée une solution à l’obsolescence de l’actuelle centrale du Vazziu. 
  2. La nouvelle centrale de la région d’Ajaccio sera construite sur le site du Vazziu pour être opérationnelle en 2020. Elle démarrera au fioul léger dans la mesure où le fioul lourd sera interdit à partir de 2023. Il n’en demeure pas moins vrai que l’actuelle centrale du Vazziu fonctionne encore sous dérogation…
  3. Le scénario gaz naturel liquéfié avec une barge construite au large de Lucciana et un gazoduc (projet cyrénée) qui amènera le gaz jusqu’à Ajaccio sera validé et devra être opérationnel en 2023.
 
Pas rassurant du tout…
Et Dominique Lanfranchi d’expliquer : « Ce que nous constatons est que ces annonces sont une anticipation sur la loi. La loi sur la transition énergétique a été rejetée par le Sénat et sera de nouveau examinée en juin prochain. Il faut tenir compte également du site d’implantation de la future centrale thermique, celui du Vazziu, qui n’est qu’une simple anticipation. Il aurait fallu que le préfet prenne un arrêté pour rendre cette décision définitive… »
Il faut sa voir également que ces sujets ont été abordés lors du conseil énergétique du 23 avril dernier au cours duquel Mme Royal a fait une annonce lors de son passage en Corse qui se voulait rassurante, à savoir que les études pour le future schéma gazier seraient financées par les dispositions prévues dans la loi sur la transition énergétique concernant les coûts échoués : « Je puis vous dire que nous ne sommes absolument pas rassurés. Il y a eu trop de mensonges, d’annonces faites à la légère pour que nous nous mettions tout à coup à croire sur parole toutes les promesses faites par les responsables politiques de passage… »
 
Des promesses, toujours des promesses…
 
En  2010 déjà, au cours d’une conférence de presse, le préfet de l’époque communiquait devant un parterre d’élus le choix de la centrale thermique au gaz de la région d’Ajaccio, réitérant les mêmes propos quelques jours plus tard devant les associations.
Il y a quelques jours, le préfet explique avoir reçu une lettre de la ministre de l’écologie qui confirme que la centrale d’Ajaccio démarrera au fioul léger en attendant le gaz naturel…
Dominique Lanfranchi n’a pas manqué de revenir sur les autres annonces des années 2006, lorsque M. Lebeau, président d’EDF qui avait annoncé que la desserte du GNL était impossible voire dangereuse…
D’autres encore annonçant que le fioul léger était plus dangereux que le fioul lourd ou encore cet élu qui s’était laissé convaincre qu’il existait un « fioul spécial corse » etc.
Qui a oublié l’annonce faite par Nicolas Sarkozy lors de son passage à Ajaccio avec la fameuse phrase « le Galsi, le voilà ! »
Les dirigeants n’ont plus aucune confiance dans ces annonces : « Les problèmes de pollution durent et perdurent. Voilà 37 ans que l’on se bat contre cette pollution au fioul lourd, les années passent, mais la qualité de l’air se dégrade insidieusement. Nous sommes néanmoins convaincus que la construction de la future centrale d’Ajaccio verra le jour dans quelques années et démarrera au fioul léger. En attendant, nous demandons à être à égalité de traitement avec Lucciana.
En revanche, nous ne croyons pas à la réalisation du projet gazier et serions heureux d’être démentis par les faits. Dans tous les cas, pour que nous commencions à y croire, il faudra que ce projet soit gravé dans le marbre, à savoir figurer clairement dans la PPE Corse et intégré dans la PPE nationale… »
 
J.F.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349