Corse Net Infos - Pure player corse

A Granitula à Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Samedi 19 Avril 2014 à 14:51 | Modifié le Samedi 19 Avril 2014 - 17:23


Il y avait foule Vendredi soir à Calvi pour la traditionnelle procession di A Granitula. Ils étaient en effet des centaines et des centaines à suivre le Chemin de Croix dans le recueillement et la foi.



Poursuivant les cérémonies de la semaine sainte, au lendemain du jeudi Saint que nous avons déjà évoqué avec la messe Cena Domini, lavanda et la bénédiction des canistrelli en l’Eglise Sainte Marie Majeure suivi de la procession jusqu'à la citadelle avec les confrères de Saint-Antoine et Saint Erasme, vendredi matin, dès 9 heures du matin a eu lieu  à l’oratoire Saint-Antoine dans la Haute-ville la procession de a cerca. Puis, à 17 heures, en l’église paroissiale de la Basse Ville, présidée par l’archiprêtre Ange-Michel Valery, c’est à la cérémonie du Pardonnu que les fidèles toujours aussi nombreux étaient conviés
Rappelons que le  Vendredi Saint est le vendredi qui précède Pâques.
Ce jour est très important dans la tradition chrétienne, car il commémore la Passion, c'est-à-dire le supplice, la procession et la crucifixion du Christ. Il s'agit donc d'un jour de recueillement, et non de fête, pour les fidèles. Ce jour-là, en mémoire des souffrances du Christ, il est recommandé de pratiquer le jeûne et l’abstinence.
Le grand moment attendu de tous, c’est incontestablement la procession du vendredi Saint. Nombreux sont ceux en effet à effectuer le déplacement en Corse pour assister au chemin de Croix.
Chaque région a sa spécificité. A Calvi on le sait c’est la Granitula,
A 21h30, la procession  de la Granitula retraçant le long calvaire du Christ portant sa croix démarrait de la cathédrale, dans la citadelle, avant de marquer une pause à l´église Sainte-Marie-Majeure dans laquelle elle pénétrait.
Elle devait en ressortir quelques minutes plus tard.
Sur le parvis de l’église, la foule des fidèles était là, massée pour voir, les confrères de Saint-Antoine et Saint-Erasme  tournoyer un long moment pour se resserer  et  former un escargot,, avant d'agrandir le cercle et repartir vers d’autres stations, sur le port, au monument aux morts et dans la citadelle.
Pieds nus, le pénitent portant la lourde croix retraçait le le long calvaire du Christ portant sa croix.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348